Plusieurs ont adhéré à la Mp pour leurs intérêts: Mugalu : « … le colmatage doit tomber pour ne garder que la racine au sein de la Mp »

par -
0 1260
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Mugalu : « … le colmatage doit tomber pour ne garder que la racine au sein de la Mp »

Le chef de la Maison civile du Chef de l’Etat  T. Mugalu 

Le chef de la Maison civile du chef de l’Etat, le pasteur Théodore Mugalu, qui intervenait sur les antennes de la  Radiotélévision nationale congolaise (Rtnc), a déploré le fait que plusieurs acteurs politiques aient adhéré à  la Majorité présidentielle (Mp) par intérêts personnels, sans  connaitre et comprendre  l’idéologie du  président de la République.

«   Les gens ont adhéré à la Majorité présidentielle pour des intérêts personnels, pour des espèces sonnantes et trébuchantes, alors qu’ils devaient être conduits par une idéologie. La Mp est à un  tournant historique où le colmatage doit tomber pour ne garder que la racine »,  a indiqué le pasteur Théodore Mugalu. C’était lors  de l’émission «  Questions d’actualité », ayant eu pour thème : «  La puissance des sentiments pour construire ou détruire ».

Poursuivant sa réflexion un peu tranchante pour ce samedi dans le studio Maman Angebi de la Rtnc, l’ambassadeur T. Mugalu, visiblement déçu de ce qui s’observe actuellement au sein de la Mp, estime que la Mp se présente actuellement comme un marché de dupes.  Ainsi s’est-il interrogé pour dire que « s’il n’y a pas de foyers sérieux, comment le leader politique peut-il se montrer sérieux dans ses alliances ?»,  ajoutant ceci: «  L’homme politique est le reflet  de l’éducation  reçue au berceau. C’est donc la faute de la femme et de l’homme congolais qui ne sont pas sérieux dans leurs relations sentimentales. Le climat de déballage, de discrédit et de message contradictoire entre leaders politiques est une image honteuse qui afflige Dieu, qui quand  Il regarde la Rdc, Il voit une seule nation. Et si les Congolais doivent développer des sentiments d’inimitié les uns et les autres par amnistie spirituelle, ce qui entraine la destruction alors  que l’espace politique devait ressembler à celui de sport, où règne le fair-play », s’est-il exprimé.

La vision du chef de l’Etat méconnue de plusieurs de ceux qui l’entourent pourtant

Ici, il est question de comprendre la vision de l’homme avec qui l’on travaille et non seulement de se retrouver seulement aux côté de cet homme.  C’est ce qui a échappé à plusieurs acteurs politiques qui, ne maîtrisant pas les choses, au point de confondre les époques, ont fait naufrage,  laissant transparaitre ainsi malheureusement ce qu’ils cachaient.

N’ayant pas le pouvoir de sonder les cœurs et les reins, cependant par intelligence et certainement par  inspiration, le pasteur Théodore Mugalu, pense qu’il faut un lavage  des cerveaux pour les Congolais et particulièrement pour ceux qui veulent gouverner avec Joseph Kabila. Ceux-là, souligne-t-il : « doivent adhérer à sa vision, à ’l’idéologie prônée par M’Zee Laurent-Désiré Kabila, qui est celle de refuser le compromis avec les multinationales, prédatrices de l’économie congolaise, briser la bourgeoisie compradore et cette adhésion se fait avec l’esprit et non avec le corps », a préconisé le chef de la Maison civile du chef de l’Etat.

A ce lavage des cerveaux, il ajoute l’amour de la patrie. Cet amour doit être sincère ; car, la nation se présente comme le corps d’un être humain et que chaque Congolais  représente un membre du corps, et le tout forme le corps, mieux la Rdc.

Pour illustrer ses dires, le pasteur  exhorte ceci : « il faut que le Congolais devienne un citoyen qui aime son pays comme il aime  sa femme, sa mère,  ou son époux ».

«  On ne touche pas la mèche  du pouvoir qui brule »

Ce passage qui vaut tout son pesant d’or dans le contexte politique congolais actuel est tiré des Saintes écritures, que cet homme de Dieu maîtrise bien. Il est bien explicité dans Esaïe 42, 3.  Ce verset  qui se marie à l’article 70 de la loi fondamentale, aurait certainement inspiré les législateurs congolais.

Si cet article constitutionnel congolais stipule que le chef de l’Etat reste en place jusqu’à l’entrée en fonction d’un nouveau président de la République élu, le passage publique lui dit ceci : « Tant que la mèche  du pouvoir brule encore, on y touche pas. Celui qui touche s’attaque à Dieu, le donateur de tout pouvoir ».

Donnant sa langue ici, l’ambassadeur pense que se déclarer pour le moment candidat présidentiel est anticonstitutionnel. Car, Joseph Kabila, l’actuel président de  la République a encore un mandat qui court jusqu’en 2016. «  Tant que le luminion brille encore, on n’y touche pas », a recommandé le pasteur T. Mugalu, avant d’inviter le chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange et les autres compétiteurs politiques de n’avoir que Dieu pour référence, le seul absolu, même si actuellement chacun y va avec son absolu. Ce qui entraine plusieurs divagations. Mais seulement si l’on tient à un Congo fort et  développé, il est temps de s’approprier de cette recommandation, d’avoir un absolu commun.

(Yassa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse