Fruit du partenariat avec l’AOE: Le lycée Matonge pourvu d’une bibliothèque

par -
0 702
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le lycée Matonge a inauguré, samedi, sa bibliothèque située dans l’enceinte de cette école salutiste de la commune de Kalamu. D’entrée de jeu, le Préfet des études Lewis Maniongo (dont un extrait du discours suit), a salué cette initiative, fruit du partenariat conclu avec l’Association l’œil de l’Enfant, AOE représentée par son président, Ferdinand Mbala Zi N’Sielele. La cérémonie a été honorée de la présence du Secrétaire en chef-assistant de l’Armée du Salut en RD Congo, le colonel Ambroise Zola, du coordonnateur national des écoles salutistes, le major Norbert Makala, de l’aumônier des écoles, le capitaine Balu et de Mmes Zanga et Chantal Mbala, respectivement directrice de la Province éducationnelle de Kinshasa-centre (Proved) et Préfet du lycée technique de Matonge. La chorale de l’école a entonné le chant titré : «cultive la gratitude ». Dans son mot de circonstance, le Préfet a notamment encouragé la communauté du lycée Matonge en tant que principale bénéficiaire, à faire preuve d’intérêt permanent de cet atout. L’aumônier des écoles a démontré que c’est par la recherche et l’approfondissement de la lecture que l’Evangéliste Luc jouit de la renommée d’avoir présenté un récit fignolé du parcours du Messie, sans avoir été son contemporain.

Le coordonnateur national a salué notamment le côté pragmatique d’un partenariat profitable à l’amélioration de la qualité de l’enseignement. Recourant à un discours imagé, en effet, il a exhorté les bénéficiaires à « ne pas laisser gémir des livres » pour la simple raison qu’ils ne seraient pas consultés dans les rayons de la bibliothèque.

Le mot d’ordre de l’autorité de tutelle suivi, selon la Proved

Mme la Proved a exprimé sa satisfaction du fait que le mot d’ordre de la tutelle ait eu un retentissement. « C’est une grande cérémonie qui répond au mot d’ordre de l’autorité de tutelle : Ne jamais trahir l’école. Et parmi les facteurs de trahison, figure notamment l’absence de bibliothèque », a-t-elle relevé. Elle a convié les élèves à comprendre que la bibliothèque a un sens profond. Aux deux chefs d’établissements en présence, l’autorité a recommandé la constitution d’une fiche de mouvement d’élèves à la bibliothèque.

« Donner aux élèves la chance de se familiariser avec le livre », dixit le Président de l’AOE

Cette association dont le siège est établi à Lausanne en Suisse, a vocation d’aider, en RDC et en Afrique, des écoles et d’autres structures d’encadrement de la jeunesse à se doter des bibliothèques à consultation gratuite. Fort de son expérience de treize (13) ans dans le secteur, le Président de l’AOE qu’accompagnait le représentant résident en RDC, M. David Makinsasa, a insisté sur la nécessité d’encourager la jeunesse à la lecture. « Nul n’a le droit de marchander le savoir… Il faut donner aux élèves congolais la chance de se familiariser avec le livre », a-t-il insisté. Il a exhorté les enseignants à faire travailler les élèves dans le sens de les inciter à consulter des ouvrages.

Le Préfet Lewis appelle élèves et enseignants à relever le défi de la lutte contre l’ignorance

Permettez-moi d’éclairer votre lanterne sur l’importance et le rôle de la bibliothèque au sein d’une nation.

En effet, la bibliothèque est généralement définie comme un lieu ou un local où l’on garde une collection, un ensemble ou une variété de livres destinés à être consultés par les amateurs et les professionnels du savoir comme les étudiants et les chercheurs. Malheureusement, pour nous Africains, ce savoir moisit dans les rayons du local qui sert de bibliothèque. C’est dans ce cadre qu’un défi a été lancé aux Noirs en ces termes : « Si vous voulez cacher quelque chose ou un secret aux Noirs, il faut tout simplement l’écrire dans un livre, car les Noirs ne lisent pas. Et même les rares Noirs qui lisent, ne partagent pas l’information, le savoir, la connaissance, la science et la sagesse qu’ils acquièrent par la lecture ».

Pour relever ce défi, je demande instamment aux élèves et aux professeurs de passer la plupart de leur temps dans notre bibliothèque, pour se cultiver davantage et lutter contre l’ignorance, classée parmi les principaux fléaux qui rongent l’Afrique en général et notre pays en particulier.

Mon vœu le plus ardent est de voir la bibliothèque du lycée Matonge devenir une bibliothèque de référence de toutes les écoles de l’Armée du Salut.

Au demeurant le lycée Matonge, notre école, est prêt aussi à soutenir d’autres écoles de notre réseau d’enseignement pour acquérir leurs propres bibliothèques, à la seule condition de disposer d’un local viable, sécurisé et équipé d’étagères.

Pour terminer, je voudrais une fois de plus jeter des fleurs à M. Ferdinand Mbala pour sa contribution exceptionnelle d’environ trois mille livres, à la disposition de notre bibliothèque, et sa participation dans la mise en œuvre de plus de cinquante bibliothèques dans la ville province de Kinshasa.

(Payne)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse