Fruit des travaux de la commission paritaire: Gouvernement et INAP dotent les fonctionnaires d’un nouveau barème

par -
0 262
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Un nouveau barème salarial en faveur des fonctionnaires a été fixé de commun accord entre le gouvernement et les fonctionnaires représenté par l’INAP. Il sera appliqué de manière progressive à partir de 2019. Les conditions préalables ont été définies et acceptées par les parties prenantes. Le Gouvernement vient ainsi de réaliser un volet important de son programme approuvé par  l’Assemblée nationale, le 16 mai 2017. Il vient là de remplir sa mission, celle d’amélioration des conditions de vie de la population, notamment en ce qui concerne les fonctionnaires et agents de l’Etat.

« La contribution et le portage politique de ces négociations témoignent autant votre sollicitude, le sens d’engagement et la détermination à matérialiser le sacro principe consacré par l’OIT, relatif au salaire décent pour une vie décente, en faveur des agents des carrières des services publics de l’Etat », a indiqué Kiyangi, avant d’ajouter que l’INAP reste convaincu que les travaux de cette commission paritaire démontrent le sens du sacrifice du partenaire à promouvoir le dialogue social. Cependant, explique-t-il, les agents et fonctionnaires ayant  appris la nouvelle du barème fixé en leur faveur, applaudissent de deux mais, mais restent encore sceptiques. Et animé par l’opinion et l’attitude Saint Thomas devant le Christ ressuscité, ils ont accepté et pris acte, mais ils attendent l’application de ce barème et se refusent cette fois-ci d’être bernés comme par le passé. Par ailleurs, l’INAP demande à tous les agents et fonctionnaires d’être vigilants quant à ce. Quant aux obligations des parties arrêtées comme préalables, l’INAP s’impatiente déjà à accomplir sa part.

Bientôt une mission de contrôle des fonctionnaires

« Sans fonctionnaires de l’Etat, il n’y a pas d’Etat Congolais. C’est pourquoi je tiens à rendre un hommage à tous les fonctionnaires pour les services inestimables qu’ils rendent, dans les conditions de fois pénibles. Comme vous le savez, l’une des missions confiées au gouvernement d’union nationale dans l’accord de la Saint-Sylvestre, est de rechercher les voies et moyens en vue d’améliorer les conditions de vie des Congolais », a indiqué le Premier ministre, Bruno Tshibala, qui présidait ces travaux, qui ajoute que quatre mois après mon investiture, une commission paritaire a été mise en place le 02 octobre 2017. Cette commission a eu pour mission d’élaborer un nouveau barème salarial en faveur du fonctionnaire de l’Etat, après une légère augmentation décidée par le gouvernement. Elle a travaillé pendant quatre mois et vient de terminer ces travaux par un accord judicieux et cohérent qui honore le peuple congolais.

Un nouveau barème salarial en faveur des fonctionnaires a été fixé de commun accord entre le gouvernement et les fonctionnaires représenté par l’INAP. Il sera appliqué de manière progressive à partir de 2019. Les conditions préalables ont été définies et acceptées par les parties prenantes. A travers ce barème, le Gouvernement vient ainsi de réaliser un volet important de son programme approuvé par  l’Assemblée nationale, le 16 mai 2017, en replissant sa mission, celle d’améliorer les conditions de vie de la population, notamment en ce qui concerne les fonctionnaires et agents de l’Etat.

Bruno Tshibala a profité de l’occasion pour présenter au nom du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, les félicitations aux ministres sectoriels compétents aux dirigeants de l’INAP pour le travail de grande qualité qu’ils viennent d’accomplir. « L’application du nouveau barème exige la mobilisation de tout le monde pour lutter contre la corruption, la fraude fiscale et douanière, ainsi que la contrebande pour améliorer la collecte des recettes publiques. Il faut lutter contre les taxes illégales, améliorer le climat des affaires pour encourager les investissements productifs », martèle-t-il, tout en insistant en particulier sur le dégraissage de l’effectif de la fonction publique, pour permettre au gouvernement de respecter ses engagements.

Il a pour ce faire demandé au ministre de la Fonction publique de mettre sur une place une mission de contrôle à travers le pays, dans le but de nettoyer l’administration publique de tous les fonctionnaires fictifs qui alourdissent l’enveloppe salariale. Le gouvernement compte sur l’INAP et tous les fonctionnaires pour la réussite de cette mission de contrôle. L’INAP doit faire preuve de rigueur pour que tus les fraudeurs soient écartés.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse