Freddy Massamba : « Je serai à Kinshasa en concert ce 24 juin 2017 au Guez Arena… »

par -
0 489
Freddy Massamba ph. Tiers.
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

A Kinshasa, Freddy Massamba se sent chez lui. Dans un quartier reculé dans la commune de Kasa-vubu, ce chanteur-interprète est programmé pour un concert ce 24 juin 2017 au Guez Arena. Né au Congo-Brazza, vivant en Belgique, entre plusieurs rythmiques musicales dont sa base reste la polyphonie africaine, l’auteur des albums « Ethonophony », « Makasi », « Nzimbu » nous relate sa vie de « Kongo », ses projets et son concert dans les lignes qui suivent.

Vous êtes né à Pointe Noire, mais vous vous définissez comme un Kongo, quel contenu donnez-vous à ce concept ?

Cela dépend du sens qu’on veut y donner.  C’est par rapport à ma musique, à ma nationalité, à mon ethnie…  Au-delà de tout, je suis un Kongolais avec un grand K. je suis un panafricaniste, je défends les valeurs du « Kongo Dia Tontila » (Kongo originel ». C’est très important de se souvenir de notre royaume Kongo, parce que nous sommes des enfants de là. Même si le royaume n’existe plus, mais nous sommes tous les enfants d’un même royaume reparti dans Congo-Brazza, RDC, Gabon, Angola, Namibie. Pour moi, c’est une valeur exceptionnelle continuelle que nous devons transmettre aux nouvelles générations pour qu’elles sachent qu’elles sont  Kongo avec grand K et qui peuvent aller  habiter là où elles veulent, parce leurs ancêtres y résidaient avec fierté.

Ça vous arrive de parler de toutes ces valeurs « Kongo »sur scène ?

Bien sûr. Ce sont des valeurs sûres. Je sais que ma culture est à la base de tout. Un peuple sans culture est comme un arbre sans racine. Je défends des valeurs Kongo parce que je suis kongo dans la racine. Et puis c’est important de relater tout ça dans un album. Dire que ma culture est respectable, le Kongo est un peuple qui existe comme tout les autres du monde.

Après l’album « Makasi », Freddy Massamba tourne sur quel projet ?

Franchement, je suis dans plusieurs projets. Après l’album « Makasi », il y a eu « Nzimbu » avec Ray Lema, Balou Kanta, Rodrigo du Brésil sur un concept soft. On a essayé de mettre « nzimbu » qui veut dire l’argent ou les cauris. Nous avons fait cet album là pour montrer à la nouvelle génération qu’on peut faire une bonne musique sans tambour ni bruit en mettant en accent sur les voix, les guitares, le piano. L’album a été dans le top des tops de meilleurs en France et on a voyagé partout dans le monde. Hors-mi ça, il y a tant d’autres projets qui arrivent comme « le Requiem de Mozart » peut -être pour l’année 2018.

Vous avez décidé de vous produire dans la banlieue, en pleine cité au Guez Arena à Kasa-vubu, ce samedi 24 juin, qu’elles en sont les motivations ?

Moi, je suis né à Pointe Noire dans un quartier très pauvre. Et puis, j’ai toujours gardé ces valeurs-là.  Je vis à Bruxelles dans un quartier qui s’appelle Matonge Made in Bruxelles. A Dakar, je vis à Wakam, un quartier très pauvre. Je garde ces valeurs- là, je veux rester-là. Parce qu’on dit que ceux qui sont dans l’ombre ont souvent beaucoup de choses à dire. Le ghetto voit de près tout ce qui passe. Tout ce qui prétend être haut vient dans le ghetto pour vivre  et c’est une réalité. Bref, je ne peux pas vivre sans ce genre de quartiers.

Votre concert sera la révisitation de tout votre répertoire ou vous allez vous tout focaliser sur un seul album ?

J’ai contacté Rodriguez, qui est un super musicien avec son groupe qui m’accompagne dans ce projet. Je serai à Kinshasa ce 24 juin. On répète ensemble avec ce groupe là. J’ai invité pas mal d’artistes, on va ensemble revisiter beaucoup de mes morceaux et l’album « Ethnophonik ».

En dehors du micro, qui est Freddy Massamba ?

(Rire…) Freddy Massamba, c’est un papa avec des enfants… jusque là, je suis à 4 enfants. J’ai ma famille, je vis humblement à Bruxelles. Je suis entrain de produire des artistes. Je fais pas mal d’arrangements dans de grands albums. Et puis, en vrai, je n’aime pas parler de moi-même. (rire…).

(Onassis Mutombo, propos recueillis)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse