Kasaï:François Madila invite la population à soutenir les institutions provinciales

par -
0 721
Campagne d’intoxication contre la cohésion et l’harmonie au Kasaï
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La presse étant un trait d’union entre les gouvernants et les gouvernés, le Président de l’organe délibérant de la nouvelle province du Kasaï, s’en est servi ce jour pour parler de la marche de la situation générale de la province et celle des institutions en particulier. Questions pour François Madila d’éclairer la population et dissiper certains malentendus et/ou certaines confusions délibérément entretenus dans l’opinion par les marchands d’illusion.

Tout en précisant que la vie générale de la province incombe au Gouverneur de Province d’en faire l’état de lieu parce que c’est lui qui gère au quotidien la chose publique, Madila Mubiayi a, au cours de son speech, évoqué quelques aspects essentiels inhérents à l’organisation et au fonctionnement de l’Assemblée Provinciale entant qu’organe législatif et instrument par excellence de contrôle de l’action du Gouvernement Provincial et des services publics, d’une part, et ceux liés à la cohabitation entre les deux Institutions provinciales d’autre part.

Le président de l’Assemblée Provinciale se réjouit de l’harmonie et de la cohésion qui ont caractérisé les membres de son institution, cependant ,comme à chaque règle il correspond toujours une exception, le Président de l’organe délibérant déplore le comportement indigne et indécent ,à la limite politiquement immoral, de certains Députés, minoritaires, qui ont cherché à mettre sur la place publique des problèmes liés aux droits des Députés, ignorant superbement la règle qui commande que les débats en cette matière se déroulent à huis clos ou à travers des négociations à l’informel . Selon, Madila, ces vendeurs d’illusions ont même poussé loin leur outrecuidance jusqu’à inciter les autres Députés à adhérer à leur schéma suicidaire de bruler la maison, uniquement à cause de la faim.Ils ont de la sorte oublié qu’ils ont été élus pour défendre en premier lieu les intérêts de ceux qui les ont élus. Un autre aspect relevé concerne la reforme opérée dans l’appareil administratif de l’organe Délibérant, le premier des Députés provinciaux du Kasaï note que la reforme a été dictée par les conclusions de la commission nationale de Démembrement de la défunte Kasaï occidental et la répartition ou mieux le recrutement tient compte de la représentativité .La méchanceté de cette entreprise diabolique est encore plus grande regrette le président de l’Assemblée, lorsque parmi les adeptes de ces chasseurs des postes et privilèges politiques, se recrutent parmi même les personnes retenues âpres la reforme.

Quant à la cohabitation entre l’Assemblée Provinciale et le Gouvernement provincial !

Le président de l’Assemblée note que l’équipe gouvernementale actuelle, du moins dans son format de deux plus six, est l’expression de la volonté exprimée par la majorité parlementaire dans l’hémicycle. En plus ce Gouvernement investi le 25 juin 2016, n’a que deux mois d’existence, donc il est dans la phase d’installation affirme Madila. Le programme d’action du gouvernement a été adopté quatre jours seulement avant la clôture de la session de mars. Etant en vacances parlementaires, l’Assemblée laisse le temps au gouvernement de se mettre réellement en place et de commencer la mise en œuvre dudit programme. Ce n’est qu’à partir de la prochaine rentrée parlementaire et dans les jours et mois à venir que l’organe Délibérant va commencer à évaluer en faisant usage des utiles de contrôle. Malheureusement, devant cette réalité explique le Président de l’Assemblée, les mêmes vendeurs d’illusions qui n’arrêtent pas de ramer à contre courant de l’histoire, sont revenus à la charge dans un campagne d’intoxication sans pareille, destinée à détourner l’attention de la population et à détruire la cohésion et l’harmonie actuelles en Province, si nécessaires pour le développement du Kasaï. Ils se livrent à longueur des journées, instrumentalisant par moment certains médias locaux, à la diabolisation gratuite du Président de l’Assemblée et de son Bureau, qu’ils qualifient de complices du Gouverneur Marc Manyanga et de son Gouvernement. Où, tout simplement, ils accusent le Président d’avoir fait de l’organe délibérant, une caisse de résonance du Gouvernement Provincial.

Ayant échoué jusqu’ici dans leur plan de déstabilisation des institutions Provinciales, ils focalisent désormais leurs attaques sur la convocation d’une session Extraordinaire en vue de l’adoption du budget de la Province pour l’exercice 2016, du moins pour les quatre derniers mois de l’année.

Madila Mbiayi Kalamba, Président de l’Assemblée constate dans l’un ou l’autre cas, qu’il s’agit d’une expression de la mauvaise foi des politiciens  en mal de positionnement et cela pour des multiples raisons. Selon lui, la Province du Kasaï est encore jeune et a besoin d’une cohabitation pacifique entre ses institutions en vue de la maximisation des chances de son décollage économique et de la consolidation de la sécurité de la population. Les députés doivent revendiquer leurs droits par des voies et des mécanismes appropriés. Certes la question du budget est essentielle pour la Province reconnait Madila. Mais seulement, ceux qui donnent l’impression de s’en approprier n’ont aucune leçon à donner en cette matière. Certains d’entre eux allusion faite au Député Omer Mijimbu Apôtre de cette entreprise, qui ont été aux commandes dans l’ancienne Province du Kasaï Occidental pendant plus de neuf ans ont fait voter des budgets chaque année , hélas aucun projet budgétisé qu’ils ont réussi à faire exécuter dans la Province du Kasaï EN plus , ils se contentent de réclamer la convocation d’une Session Extraordinaire sans prendre le courage de dire à la population ce que  ca coute en termes de finances un tel exercice, surtout en cette période où la rétrocession n’a pas été versée par le Gouvernement central depuis plus de deux mois.

Le Président de l’organe délibérant rassure que, le train de la nouvelle Province du Kasaï est en marche et son évolution est positive sur biens des secteurs vitaux de la contrée. Les deux institutions se mettent progressivement en œuvre et cohabitent à la grande satisfaction de la population et du pouvoir central sous le leadership clairvoyant de son Excellence Joseph Kabila Kabange, Président de la République. Mêmes s’il existe des petites faiblesses par rapport à l’abordage de telle ou telle autre question, nous sommes suffisamment adultes et matures pour les les régler à l’interne assure le Président. Le président de l’Assemblée invite par contre la population au calme et à la vigilance, car les ennemis du Kasaï, locaux et d’ailleurs n’ont pas encore désarmé. La population du Kasaï doit se tenir débout pour accompagner le Chef de l’Etat dans l’organisation du dialogue jusqu’à la tenue des élections générales dans notre pays. Qu’elle reste soudée derrière les institutions Provinciales comme elle l’a démontré jusqu’ici.

A la presse quatrième pouvoir, le Président attend l’exercice du métier en toute indépendance mais avec un maximum de professionnalisme dans la collecte, le traitement et la diffusion de l’information.

( Lukengu Laurent / Tshikapa)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse