Fourniture de l’énergie électrique à Kinshasa

par -
0 994
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le panneau solaire compense les difficultés des ménages

La nécessité permanente de l’énergie électrique dans les ménages kinois et des coupures intempestives ou délestages, sont les raisons qui justifient l’épanchement des Kinois à l’utilisation du panneau solaire. Et ce moyen de fourniture d’énergie compense les difficultés des ménages, dans le cadre notamment de la consommation à usage domestique : la lumière des ampoules électriques pendant la nuit, les le chargement de téléphones et autres appareils.

Comme on le comprend, la concurrence n’est pas loin de s’installer entre la Société nationale d’électricité, Snel et les secteurs qui approvisionnent en panneaux électriques les marchés congolais. Depuis de longues années, la société sue-évoquée en dépit de son monopole, n’a de cesse d’évoquer des raisons pour justifier sa décrépitude. Pourtant il est de notoriété publique que la nationale de fourniture du courant électrique ne doit pas uniquement fournir de l’énergie aux abonnés ; elle a aussi vocation de produire des recettes. Il y va de la prise en compte de l’amortissement des matériels et des intrants électriques, des salaires des agents.

Des observateurs affirment que le marché des panneaux solaires pour la production d’énergie électrique devient de plus en plus une réalité courante notamment dans la capitale congolaise, pour des raisons évidentes.

Ce commerce, constate-t-on, enregistre un engouement remarquable des acheteurs qui ont des activités nécessitant de l’énergie électrique ininterrompue. Quelques commerçants abordés à ce sujet, ont indiqué que cet engouement dans l’utilisation des panneaux solaires repose notamment sur la catégorisation des prix de ce matériel sur le marché. Et chaque acheteur se procure une capacité d’un panneau qui correspond à sa bourse, soit quinze dollars américains pour un panneau de 10 Watts et cent cinquante dollars américains pour celui de 100 Watts, comparativement aux groupes électrogènes. Ces panneaux solaires qui proviennent de l’importation, sont utilisés pour divers usages à Kinshasa.

Les panneaux de moindre capacité sont plus utilisés pour la recharge des batteries de téléphones et pour l’alimentation de postes-radios et téléviseurs. Les panneaux de grande capacité soit 100 Watts, sont utilisés pour des appareils électroménagers importants, à l’instar des ordinateurs, des réchauds et des congélateurs, réfrigérateurs, etc.

Plusieurs quartiers de Kinshasa souffrent du manquent d’électricité. Les ménages et les opérateurs du secteur informel sont obligés de trouver des solutions de compensation. Et le panneau solaire, le groupe électrogène passent au premier plan pour pallier cette difficulté qui s’incruste dans le mode de vie des Kinois. Ce témoignage d’un utilisateur de panneau solaire à usage d’une cabine téléphone dans la commune de Kinshasa, résume une situation qui appelle des changements profonds.

Comme on le comprend, la SNEL devrait envisager une restructuration à la taille des enjeux, afin de relever les défis en présence. Le défi de renouer avec son passé de grande parmi les grandes en Afrique et dans le monde, le défi de justifier son monopole en RD Congo, le défi de refaire la confiance avec son personnel. Les observateurs estiment qu’avec l’implication du gouvernement et une ouverture bien pensée aux probables apports extérieurs, ce rêve est réalisable.

Un homme résidant d’un quartier de la capitale, s’interroge : « Si à Kinshasa, le courant électrique fait défaut, quelle serait la situation dans les provinces ? », dit-il. Aussi suggère-t-il une sensibilisation de la population kinoise à l’utilisation des panneaux solaires. Ceci, renchérit-il, pour l’amener progressivement à s’ouvrir à cette culture-là, à polluer le moins possible l’environnement avec l’utilisation des braises et des bois de chauffage. Et partant, à épargner.

(Mamie Ngondo )   

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse