Formation du nouveau Gouvernement: Bruno Tshibala tend la main à tout le monde

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Ma main reste ouverte et tendue à tout le monde », a indiqué Bruno Tshibala Nzenze, qui paraphrase le Chef de l’Etat Joseph Kabila, au lendemain de sa nomination entant que Premier ministre de la République, en remplacement de Samy Badibanga Ntita. Ce souci anime désormais tout nationaliste et patriote devant servir la République dans un esprit consensuel, quand bien même le choix porté est individuel de rendre compte.

M.Bruno Tshibala Nzenze a été nommé Premier ministre, chef du gouvernement de la République Démocratique du Congo vendredi, aux termes d’une ordonnance présidentielle, à l’issue des consultations de la classe politique, initiées par le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, dans le cadre de la résolution de la crise autour de l’arrangement particulier entre la Majorité présidentielle (MP) et le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (RASSOP).

Le Président Joseph Kabila avait promis mercredi, dans son discours devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès, de nommer dans les 48 heures, un nouveau Premier ministre qui doit conduire le pays aux élections.

Cette nomination s’inscrit dans le cadre de l’accord de la Saint-Sylvestre qui a connu des divergences dans l’arrangement particulier sur le mode de désignation du Premier ministre et du président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA). Auparavant, le Premier ministre sortant, Samy Badibanga, avait remis, le même jour, sa démission au Chef de l’Etat qui en a pris acte.

Nommé après la promesse du chef de l’Etat Joseph Kabila, Bruno Tshibala inscrit son mandat à la tête du Gouvernement dans la logique d’ouverture. Voilà pourquoi il entend former un gouvernement de tout le monde, sans considération politique car, la situation socioéconomique que traverse le pays n’est pas le fruit de la responsabilité d’un individu, plutôt du choc exogène que subit le pays de Patrice Emery Lumumba.

Issu de l’Accord du 31 décembre 2016, Bruno Tshibala, un des pionniers de l’UDPS, est le choix porté par le Chef de l’Etat Joseph Kabila, conformément à son pouvoir discrétionnaire lui conféré par la Constitution en son article 78.

Cet avocat du Barreau de Bandundu n’est pas un parvenu politique. A la signature de la fameuse lettre de 52 pages des 13 parlementaires, sa main ne s’y trouvait pas du fait en son temps, il fût encore étudiant. Donc, un militant des premières heures aux côtés d’Etienne Tshisekedi, jusqu’à son dernier souffle.

Dire de cet homme, qu’il a été exclu du parti, est une faute lourde, d’autant plus qu’il n’a trahi personne car, aux dernières minutes de la signature de l’acte de Genval, il était le porte-parole du Rassemblement. Ayant dénoncé la supercherie d’un camp du Rassemblement pris en otage par les affairistes, ou vouloir tirer en longueur la souffrance du peuple congolais, ne constituent pas une déviation politique. Ç’est ça la démocratie même, le fait pour un homme de sa trempe de s’exprimer librement.

Curieusement, tous ceux qui, hier lui ont dénié la qualité d’être membre du Rassemblement, nos sources nous renseignent que Christophe Lutundula, José Endundu, Olivier Kamitatu, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, Claudel-André Lubaya et Delly Sessanga se bousculent pour occuper un poste dans le prochain Gouvernement d’Union nationale. Soulignons que cet appel sincère du nouveau Premier ministre, devra permettre qu’ensemble, que soit relever les défis, non seulement économiques, sécuritaires, mais aussi électoraux. C’est la base même de la signature des Accords de la Cité de l’Union Africaine du 18 octobre 2016 et celui du 31 décembre 2016 signé au Centre Interdiocésain de Kinshasa.

Sur le plan économique, le Franc congolais a perdu de sa valeur et le dollar a pris de l’ascendance. Dans 6 mois, la monnaie a chuté et les prix ont sensiblement augmenté, la fiscalité contraignante, les infrastructures quasiment délabrées et la tension sociale permanente, le nouveau Premier ministre a du pain sur la planche.

Quant à la composition de la future équipe gouvernementale, force est de relever que l’Accord du 31 décembre à travers les parties prenantes aux discussions du Centre Interdiocésain a tranché sur le partage des postes politiques. D’une part, la Majorité présidentielle, l’Opposition signataire de l’Accord du 18 octobre, l’Opposition Républicaine, le Rassemblement et la société civile.

Pour rappel, Bruno Tshibala Nzenze est né en 1955. Il est l’un des pionniers de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Secrétaire général-adjoint de l’UDPS et porte-parole du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, constitué en juin autour d’Étienne Tshisekedi, dont il a été un des fidèles compagnons de lutte. C’est en avril 1980, à l’âge de 25 ans, qu’il entame sa carrière politique, alors qu’il était encore étudiant. Hostile au régime du maréchal Mobutu, il a intégré l’UDPS.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse