Footballeurs blessés : les muscles régressent ou récupèrent ?

par -
0 298
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’arrêt des entrainements pour un footballeur est lié à plusieurs raisons, dont les blessures. Lorsqu’un corps habitué à s’entrainer s’arrête, il est sensé se régénérer. Et c’est à ce même moment que l’aptitude de souplesse et de la fermeté de ses muscles s’arrêtent aussi. Sur ce, le corps perd donc tous ses acquis de souplesse musculaire. Entre traitement et retour sur le terrain, les joueurs devraient en principe s’arranger simultanément pour laisser tomber les béquilles. Ceci si la partie atteinte est située au niveau des membres inférieurs. Et même si le choc est situé ailleurs sur d’autres parties, un entrainement pour le maintien de la forme est très conseillé.

En effet, il semble clairement que s’arrêter pour des raisons de choc entraine des régressions considérables si le footballeur et son staff ne font pas suffisamment attention. L’inactivité de l’athlète l’éloigne de l’endurance qui lui permet de tenir sur le terrain pendant 90 minutes. Même si le joueur reste fort et stable physiquement, il n’en sera pas autant pour la puissance dans le jeu. Il doit donc travailler sa vitesse et sa souplesse qui disparait naturellement en cas de manque d’entrainement. Les réactions psychomoteurs, bien que capable de mémoriser pour toujours des gestes sportifs habituel, ne garantissent pas l’agilité en cas de manque d’entrainement.

Cependant, la reprise des entrainements devraient être relativement adaptée à la taille de ce qu’a été le temps d’éloignement des terrains, afin de ne pas brusquer le muscle à la reprise. Ce, en tenant compte aussi que le football est un sport pour lequel les compétitions sont très fréquentes et que le temps de repos est presqu’un luxe pour les athlètes. La réparation des muscles en réentrainement est extrêmement importante. Cela permet la fabrication des fibres neuves dans les membres du footballeur. Aussi, il augmente le taux de sucre et multiplie les structures chimiques destinées à la combustion des réserves. Sur le plan hormonal, les glandes se raffermissent pour la stimulation du corps à tout mouvement liée à l’activité d’intensité. A cet effet, le cerveau réenregistre donc l’information endormie durant le temps où le footballeur est resté sous traitement.

Voici en somme les principal raisons qui implique que le joueurs en récupération après un éloignement des terrains pour cause de choc quel qu’il soit ne peut pas retourner sur le terrain sans entrainement approprié. Aussi, la responsabilité du médecin de l’équipe est extrêmement plus élevée que la tâche technique tenue par l’entraineur. Tout compte fait, le médecin reste absolument l’infrastructure de toutes les équipes de football. Car sans lui, les recommandations principales prescrite par la FIFA à travers les « 11 plus » perdraient toute leur importance.

(Hana Kel)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse