Fonds pour la scolarisation des jeunes filles

par -
0 582
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une aubaine à l’éducation des pygmées

La création du fonds pour la scolarisation des jeunes filles survient en un temps où la question relative à l’éducation des filles pygmées est évoquée avec insistance. La proposition relative au Fonds pour la scolarisation des jeunes filles remonte au Forum mondial des femmes francophones, tenu début mars dernier à Kinshasa. Elle émanait de la ministre déléguée auprès du ministère français des Affaires étrangères en charge de la Francophonie, Mme Yamina Benguigui.

Un fonds opportun, selon le Guichet Unique

Bien des milieux ont salué l’opportunité de ce fonds dans le contexte congolais. C’est le cas de la directrice générale adjointe du Guichet Unique, création de l’entreprise, Mme Kisolokele Mvete : « Ce fonds est nécessaire dans la mesure où, elle va permettre aux jeunes filles de bien étudier, afin de bénéficier de connaissances relatives à la promotion et à la défense de leurs droits », a indiqué une source officielle. Et la DGA d’ajouter : La femme en tant qu’actrice, a le droit d’être scolarisée pour transmettre les valeurs intériorisées en elle.

 Le diocèse d’Inongo mobilise pour la scolarité de filles pygmées

La poursuite de la scolarité de dix filles pygmées inscrites au lycée Bondeko au district d’Inongo dans la province du Bandundu par la Coordination diocésaine de l’enseignement catholique pose problème, à cause des difficultés financières. Des sources indiquent que la première fille pygmée a terminé à l’Institut supérieur Pédagogique, ISP/Inongo. Depuis lors, elle a été retenue à la Coordination locale de l’enseignement primaire et secondaire, où elle preste. Pour l’heure, il nous revient que le diocèse d’Inongo mobilise, en vue de relever le pari de la valorisation et de l’insertion socioprofessionnelle des filles pygmées. A ce sujet, l’Agence sue évoquées a relevé ce qui suit dans sa parution du début octobre dernier : « les dix filles sorties de leur milieu naturel et confiées aux bons soins des religieuses de la congrégation diocésaine, étudient jusqu’ici aux frais de la Coordination des écoles catholiques qui se dit : «au bout du souffle ». Un appel est lancé à toutes les personnes physiques et morales, soucieuses de la promotion des peuples autochtones, de venir en aide à ces filles qui devront stimuler leurs coreligionnaires ».

La scolarisation des filles pygmées, un pari de l’Education Pour Tous

Le cri du diocèse d’Inongo est susceptible de mobiliser quiconque intéressé par la question de la mise en valeur des filles pygmées. Cela vaut aussi et davantage même pour les milieux défenseurs du principe du Genre prônant l’égalité des chances, indépendamment du sexe. En RD Congo, la Constitution de la République reconnaît ledit principe en son article 14.               Par ailleurs, et c’est là qu’il convient d’appuyer, donner la chance de leur scolarité à ces filles, c’est aussi leur permettre d’éventuellement bénéficier d’un des huit Objectifs du Millénaire des Nations Unies pour le Développement, OMD. « Education pour Tous ».                                   Pour l’heure, convient-il de rappeler, l‘humanité a franchi l’échéance 2015 des OMD. La RD Congo étant partie prenante de cette feuille de route de l’humanité pour la période comprise entre 2000 et 2015, cela saute aux yeux que le moment venu, l’Assemblée nationale va assumer son rôle de contrôle parlementaire, pour demander notamment au gouvernement de la République de présenter le bilan du temps parcouru.

 

(Payne)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse