Financé par le Japon: Le Projet d’extension de la maternité Mokili-Mwinda inauguré à N’Djili

par -
0 324
Une vue du C.A Murata lors de la coupure du ruban symbolique /Ph. Ambajp
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Une autre preuve d’excellentes relations entre les deux pays. Fidèle à sa coutume au chevet des populations congolaises, l’ambassade du Japon en République démocratique du Congo, représentée par son Chargé d’affaires M. Yukuo Murata, a participé à la cérémonie d’inauguration du « Projet d’Extension de la Maternité du Centre Hospitalier Mokili-Mwinda », dans la commune de N’Djili.

Ce projet, financé à hauteur de 81.922 US$, dans le cadre du Don aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine, porte sur la l’amélioration de la santé maternelle en Rd Congo.

Une manne en plein mois de la femme

Dans son allocution, M. Yukuo Murata s’est dit heureux de pouvoir participer à la cérémonie d’inauguration de ce projet qui soulagera, à coup sûr, la souffrance des femmes enceintes de ce coin jusqu’à présent obligées de parcourir de longues distances à pieds, du fait de manque d’hôpitaux et des routes adéquates, pour bénéficier des soins appropriés. Cela étant, ce centre permettra, d’une part, de faire passer le nombre d’accouchements mensuels de 30 à 50 ; et de l’autre, d’offrir des examens médicaux et soins aux mères et enfants de manière régulière et continue.

Avant la réalisation de ce projet, la faible capacité de l’hôpital obligeait les femmes enceintes de la commune de N’Djili de parcourir de longues et mauvaises routes pour accéder à des soins appropriés. Une situation qui  constituait un risque majeur pour la santé de la mère et de l’enfant.

Aussi, le Chargé d’affaires, a-t-il rappelé que l’accès aux services sociaux de base fait partie des axes prioritaires de la coopération entre la Rdc et le Japon. Pour le Japon, en effet, la fourniture de meilleurs services de santé et l’assurance d’un accès plus facile des populations défavorisées aux services de santé de base contribuent fortement à assurer la «sécurité humaine » et à promouvoir le « développement humain ».

Juste une année après

C’est le lieu de rappeler que ce projet a été conclu en date du 7 mars 2017, il y a une année, entre l’ambassade du Japon et l’« Association de Développement Communautaire Mokili-Mwinda », ADECOM-MM. Cette dernière, représentée par  M. Nestor Bazeye Mbela, son Secrétaire Général.

M.Yukuo Murata a enfin appelé le personnel médical du Centre Hospitalier Mokili-Mwinda à la bonne gestion du bâtiment construit et des équipements fournis. Et aux habitants de N’Djili, leur bonne utilisation.

L’accès aux services sociaux de base fait partie des axes prioritaires de la Coopération entre la République démocratique du Congo et le Japon. Et afin de garantir «la sécurité humaine» qui assure à tous une vie digne, il est essentiel de fournir l’accès aux meilleurs services de santé aux populations défavorisées. À cette occasion, je voudrais réitérer notre engagement de continuer à accompagner les efforts du peuple congolais pour le développement du secteur de la santé.

 

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse