Fin de l’enrôlement des électeurs en Rdc: Satisfecit pour Corneille Nangaa

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Lancée le 31 juillet 2016, l’opération d’enrôlement et identification des électeurs vient d’être clôturée ce 31 janvier 2018 sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo. Annonce faite hier mardi 31 janvier par le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Corneille Nangaa Yobeluo au cours d’un point de presse tenu hier au siège de la Centrale électorale. Cette opération qui devait réellement se clôturer en juillet 2017, a été repoussée de quelques mois, suite à la situation d’insécurité qui a frappée l’espace Kasaï, notamment dans les provinces du Kasaï et Kasaï Central, ainsi que dans les territoires de Luilu et Kamiji. Cette insécurité avait comme auteur le mouvement terroriste Kamwina Nsapu. Ainsi, la CENI était dans l’obligation d’enrôler ces Congolais de l’espace Kasaï, afin de rendre complet le fichier électoral. Et dans l’ensemble, la CENI enregistre ce jour un total de 46.021.454 des Congolais qui détiennent leurs cartes d’électeurs.

Le premier point de presse de l’année 2018 animé hier par le président de la Commission Nationale Electorale Indépendante (CENI), Corneille Nangaa Yobeluo a eu plusieurs points dans son ordre du jour. Il s’agit entre autre de faire le point sur la cartographie des différentes aires opérationnelles, des statistiques, des difficultés rencontrées par la Céni, de l’état de la Révision du fichier électoral aux Kasaï à la date de la clôture, du traitement et de la consolidation des données, des activités après la clôture de l’identification et enrôlement des électeurs et de la paie du personnel opérationnel.

Ainsi face à la presse, Corneille Nangaa a annoncé officiellement la fin de l’opération de la révision du fichier électoral dans les provinces du Kasaï et Kasaï Central, ainsi que dans les territoires de Luilu et Kamiji. Cette dernière étape met ainsi fin à cette opération d’enrôlement et identification des électeurs sur toute l’étendue du territoire national congolais.

Abordant le premier point de son point de presse lié aux aires opérationnelles, le technicien congolais en matière électorale a rappelé à la presse que la révision du fichier électoral a d’abord été lancée dans la province pilote de Nord-Ubangui. Après ce test, cette opération a été lancée dans les aires opérationnelles 1 et 2, allant du 12 décembre 2016 au 27 mars 2017.   Et pour rappel, ces aires opérationnelles comprennent les provinces de l’Equateur, Haut Katanga, Haut-Lomami, Ituri, Lualaba, Maniema, Mongala, Nord Kivu, Sud Kivu, Sud Ubangi, Tanganyika et Tshuapa.

Après les deux premières aires opérationnelles, l’opération a été lancée dans les aires 3 et 4 du 30 avril au 28 octobre 2017. Les provinces qui ont constituées ces aires sont le Bas Uele, Haut Uele, Kasaï Oriental, Kinshasa, Kongo Central, Kwango, Kwilu, Lomami, Mai-Ndombe, Sankuru et Tshopo.

L’espace Kasaï qui devait normalement faire partie de l’aire opérationnelle 3, suite à l’insécurité causée par la milice Kamwina Nsapu, a constitué une cinquième aire opérationnelle. Et l’opération s’est entendue du 12 septembre 2017 au 31 janvier 2018. Elle est constituée des provinces du Kasaï, Kasaï Central et les territoires de Luilu et Kamiji.

Quant aux statistiques, le numéro 1 de la CENI a indiqué  que son institution avait 17.784 Centres d’Inscription (CI) ouverts sur 17.759 prévues, soit 25 Centres d’inscription supplémentaires. Les autres statistiques sont reparties comme suit ; 180.000 dossiers reçus au recrutement ; 96.882 Membres de Centres d’Inscription (MCI) ; 7.973 Formateurs Electoraux Territoriaux (FET) ; 918 Formateurs Electoraux Provinciaux (FEP) ; 171 Formateurs Electoraux Nationaux (FEN) ; 26 Experts Formateurs (EF) ; 4.817 Contrôleurs Techniques Territoriaux (CTT) ; 1.261 Contrôleurs Techniques Provinciaux (CTPRO) ; 26 Contrôleurs Techniques Nationaux (CTN) ; 19.972 Kits d’enrôlement biométrique des électeurs; 17.784 Générateurs utilisés  et 54.000.000 de cartes d’électeur commandées.

Ainsi par rapport aux données brutes déjà récoltées et qui sont soumises à la centralisation et au traitement en vue de consolider le fichier électoral de manière à assurer le principe de l’unicité de chaque électeur dans le fichier électoral, la CENI a enrôlé un total de 46.021.454 congolais à la date du 29 janvier 2018 dont 24 231 197 (52%) hommes et 21.790.257 Femmes (48%). Ce qui représente un taux de réalisation global de 111,9 par rapport aux électeurs attendus.

Toujours dans ce cadre des statistiques, Corneille Nangaa a fait savoir que quatre Centres d’inscription déployés et ouverts en bonne et due forme dans le territoire de Kamonia n’ont reçu aucun électeur à la suite de la désertion totale de la population de deux groupements concernés qui a trouvé refuge dans les familles d’accueil des groupements environnants où elle s’est fait enrôler.

Des difficultés rencontrées lors de l’opération

Pour Corneille Nangaa, les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs ont été émaillées de certaines difficultés dont les plus éprouvantes ont été les pertes en vies humaines. En effet, des cadres et agents de la Commission électorale nationale indépendante, ainsi que ceux de la Police nationale congolaise, ont payé de leur vie suite à leur engagement au service des élections en RDC. Ce, sans compter les dégâts enregistrés dans plusieurs antennes de la CENI.

3.456.053 électeurs enregistrés dans l’espace Kasaï

Quant à l’enrôlement et identification des électeurs dans les provinces du Kasaï, Kasaï Central et les territoires de Luilu et Kamiji, le président de la Centrale électorale a présenté les chiffres ci-après : au total 4.017.884 électeurs enrôlés, sur 3.456.053 électeurs attendus, dont 2 179 888 Hommes et 1.837.996 femmes. Ce qui représente un taux de réalisation de 114,9 dans cette zone.

L’autre point abordé par Nangaa lors de point de presse est celui du traitement et consolidation des données. Ici, il a évoqué le Système Automatique d’Identification Biométrique nommé AFIS / ABIS que la CENI utilise pour traiter et consolider ses données. Ce système permet la détection automatique des doublons potentiels, la comparaison des empreintes digitales et des photographies à partir de la base de données des électeurs et la confirmation visuelle ou non des doublons détectés (adjudication).

Quant à la paie du personnel de la CENI, Corneille Nangaa a fait savoir que dans la province pilote du Nord Ubangi et les aires opérationnelles 1 et 2, la paie est complètement terminée dans toutes les provinces. Et dans les aires opérationnelles 3 et 4, Trois mois de prestation ont été payés dans les provinces de Bas-Uélé, Haut Uélé, Tshopo, Mai-Ndombe, Kongo Central, Sankuru et Kinshasa. le paiement du 3ème mois est en cours au Kasaï Oriental, Lomami et dans 3 Antennes du Kwilu. Il reste le payement du 3ème  mois dans 4 territoires de la province de Kwilu et dans la province du Kwango ainsi que la paie de la période de traitement de contentieux dans toutes les provinces des aires Opérationnelles 3 et 4.

Enfin, dans l’Aire opérationnelle 5, le paiement est en cours du deuxième mois dans toutes les provinces et tous les territoires. Il reste à payer le 3ème mois et la période de traitement des contentieux.  Pour clore son mot, M. Nangaa a abordé le point ayant trait aux activités à entreprendre par la CENI après l’opération de la révision du fichier électoral.

Outre la poursuite de la paie du personnel et le Ramassage des matériels, il a évoqué le point sur la centralisation des données, le traitement et consolidation des données, l’enrôlement des congolais résidant à l’étranger. Ensuite, le président Nangaa a repris quelques dates figurant dans le calendrier électoral publié par son institution, notamment celle du 06 avril 2018 ayant trait à la publication des statistiques des électeurs par entités, celle qui va du 06 au 25 mai 2018 réservée à l’audit du Fichier électoral, la date du 23 avril 2018 consacrée à l’adoption de la loi portant répartition des sièges, celle du 08 mai 2018 attribuée à la promulgation de la loi portant répartition des sièges, le 23 juin 2018 sur Convocation de l’électorat, de la période allant du 24-juin au 08 juillet 2018 pour le dépôt et traitement des candidatures provinciales, celle qui va du 25 juillet au 08 août 2018 sur le dépôt et traitement des candidatures présidentielles et législatives, et enfin la très attendue 23 décembre 2018 consacrée aux Scrutins directs combinés.

Tout le monde est averti. Ayant fait son premier travail qui symbolise la détermination du président de la République, mais aussi du Gouvernement central sur l’organisation des élections démocratiques en RDC, la CENI salue l’appuie lui apporté par tous ses partenaires. Premièrement le Gouvernement de la République qui n’a pas seulement mobilisé les moyens financiers conséquents, mais aussi a mis à sa disposition des avions, véhicules et autres pour rendre effective cette opération. A la Monusco, Nangaa et son organe saluent le soutien logistique de ce partenaire de haute taille. A la classe politique, la CENI présente ses remerciements pour la mobilisation de la population à se faire massivement enrôler. A la société civile, Corneille Nangaa salue leurs efforts dans la sensibilisation en se déployant dans plusieurs coins du pays pour prêcher le processus électoral aux populations. Le go du processus électoral en RDC a été déjà donné. Aux retardataires de rejoindre le train et poursuivre le chemin. Il n’est pas encore trop tard.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse