Festival Plus de couleurs ce jeudi à Kinshasa

par -
0 1012
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

 La  1ère  édition démarre pour trois journées 

La première édition du Festival Plus de couleurs s’ouvre ce jeudi matin à l’Université protestante du Congo, UPC dans la commune de Lingwala. Elle ira du jeudi 27 au samedi 29 août. Il est intitulé : « Fièrement NDUNDU, un câlin, un albinos, une vie » dont le thème central repose sur « De la stigmatisation à l’excellence ».

« Un câlin, un albinos, une vie », ce slogan résume et décrit suffisamment cette initiative salutaire dont le but est de promouvoir la diversité raciale, d’insister sur la protection ainsi que sur le soutien à apporter aux minorités et aux personnes souffrant d’albinisme qui, chaque jour qui passe, subissent des difficultés de tous genres, partant de la stigmatisation à l’exclusion sociale.

Travailler à l’intégration complète des albinos, tel est l’objectif du  Festival Plus de couleurs initié par le réalisateur M. Yan Mambo, lui-même albinos de son état.

L’albinisme est une anomalie génétique susceptible de survenir chez des enfants ayant des parents ne présentant pas d’albinisme. Généralement, les enfants naissent avec une couleur de peau et de cheveux très clairs, presque blanche, due à l’absence de pigments (mélanine qui protège la peau des radiations au soleil et donne habituellement un teint plus ou moins coloré, variable suivant les individus).

Pendant trois jours donc, le Festival « Fièrement NDUNDU » proposera un menu alléchant, dont les interventions des représentants de diverses couches socioprofessionnelles de la ville (avocats, médecins, pasteurs, sportifs, cinéastes, mannequins) qui vont aborder des sujets ayant trait notamment à la problématique de la protection des droits humains, de la lutte pour l’égalité des couleurs de peau, au regard des instruments juridiques nationaux et internationaux ; ainsi qu’à la place et aux opportunités offertes aux albinos dans divers domaines de la vie professionnelle.

Le premier jour (ce jeudi) va se focaliser sur les exposés d’un échantillon de l’élite albinos. Ceux-ci vont aborder divers sujets sur fond du thème « De la stigmatisation à l’excellence ». Au deuxième jour interviendra la formation à l’intention des jeunes filles albinos sur l’entreprenariat. En clair, il sera question  d’apprendre à cette catégorie sociale comment se lancer dans le business et utiliser leur albinisme comme atout marketing.

Et afin le troisième et dernier jour (le samedi 29 août) sera consacré aux festivités, qui vont commencer par une marche symbolique qui partira de l’Académie des Beaux-arts pour chuter à l’Université Protestante du Congo. Main dans la main, albinos, blancs, noirs, etc. vont marcher sur cette courte distance pour dire « NON à toute discrimination basée sur les couleurs de la peau ».

Cette marche sera suivie d’un concert de clôture avec le concours des artistes tels que Lexxus Légal, Bourreau Mpela, Paul Leperc de Jaffroz, Christian Muyoli la guest star the Best of the best, Djino Kaporedji, le collectif Ndundu, Nadeige Assyh, Junior N’Kashama, Julio Levotre, le Collectif Kinshasound (Marciano, Sarah Kalume, Mapipo, Miss Becky), etc.

Situation

Selon le coordonnateur de ce Festival, M. Yan Mambo,   l’albinisme est encore mal compris, au niveau social comme médical. L’apparence physique des personnes atteintes d’albinisme nourrit souvent des croyances erronées et des mythes influencés par la superstition, qui conduit à leur marginalisation et à leur exclusion sociale.

Cela se traduit par diverses formes de discrimination et de stigmatisation. « Dans certaines communautés, ces croyances mettent en danger constant la vie et la sécurité des personnes atteintes d’albinisme. Et ces mythes millénaires sont présents dans les pratiques et attitudes culturelles de plusieurs populations à travers le monde » a-t-il expliqué.

Pour ce faire, Yan Mambo invite le public à prendre part à ce festival qui milite pour la diversité raciale afin de mettre toute personne en égalité. L’homme, blanc en Europe, noir en Afrique, jaune en Asie, et rouge en Amérique, mais l’albinos dans tous ces continents, n’est que le même homme, teint de la couleur du climat. L’amour est au-dessus de la Mélanie.

(Clémence Kilondo/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse