Festival du film européen à Kinshasa: La fiction « Olongo » de Clarisse Muvuba à l’affiche ce lundi à l’Unikin

par -
0 828
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

« Olongo », la fiction de la réalisatrice congolaise Clarisse Muvuba, va être projetée à 18 heures 00’ ce lundi 2 novembre en la salle de Promo de l’Unikin, dans la commune de Lemba. Cette projection s’inscrit dans le cadre du festival du film européen. Au cours de la même soirée, le film « les fraises sauvages » du suédois Ingmar Bergman est aussi programmé sous les projecteurs.

Pour la petite histoire, « Olongo » planche sur un thème qui fait débat à Kinshasa. Il s’agit des funérailles à Kinshasa. Ce thème cadre avec le quotidien kinois avec une certaine touche de particularité…le deuil ça se fête à Kinshasa. Et pour se faire, Clarisse Muvuba rapporte une réalité locale purement kinoise.

Comme un reporter en quête d’un fait d’actualité, cette jeune réalisatrice braque son objectif sur Olongo. Ce dernier est un grand griot de deuil. Un jour, une idée lui passe par la tête, de se faire passer pour un mort. Et, avec comme objectif d’assister à ses funérailles. Olongo comme dans une salle de spectacle, il se range sur un siège afin d’entendre les commérages à propose de sa mort. Imaginez la suite…c’est une suite de scènes qui reflètent les réalités de cérémonies funéraires à Kinshasa. Parmi ceux qui viennent se recueillir, d’une part, les commères s’affichent au premier plan devant la dépouille mortelle.

Elles racontent tout sur l’illustre disparu en vrai et en faux. Et d’autre part, les danseurs s’activent sur la scène du deuil. Et les femmes aux postérieurs fournis, s’illustrent dans des danses endiablées pour arracher les regards des hommes nantis. C’est le point fort de cette fiction qui relance un débat sur les débordements des funérailles à Kinshasa et toutes les scènes obscènes et perverses qui se déroulent.

Ouverture du festival du film européen

Ça y est. La 2ème édition du Festival du Film Européen a pris son envol le vendredi dernier à la Halle de la Gombe  à Kinshasa.  Le festival du film européen va se dérouler du  30 octobre au 06 novembre prochain dans la capitale congolaise. Au total une dizaine de projections aura lieu pendant sept jours à Kinshasa et six projections sur trois jours dans chacune des villes de provinces retenues à savoir Matadi, Lubumbashi, Bukavu et Kisangani.

« Elle vise à atteindre le plus grand nombre du public rd-congolais. C’est ainsi qu’elle se déroulera simultanément dans plusieurs sites de Kinshasa, notamment l’Institut Français de Kinshasa-Halle de la Gombe, l’Académie des Beaux-Arts, le Centre culturel Boboto, Masina quartier 1, l’Université Pédagogique Nationale-UPN, le Centre Spin de Bandalungwa et l’Université de Kinshasa-UNIKIN. Aussi, il y aura un prolongement en provinces dans des villes telles que Matadi, Bukavu, Lubumbashi et Kisangani.  La 2ème édition du Festival du Film Européen  est également ambitieuse, parce qu’elle associe dans sa programmation certains jeunes réalisateurs rd-congolais», a fait savoir à la presse culturelle, Jean-Michel Dumond, l’ambassadeur de l’union européenne-UE en Rd-Congo. La coordination de l’événement est assurée par un  cinéaste rd-congolais, Petna Ndaliko Katondolo.

Dans la programmation dudit festival, au total 17 films sont prévus. Ces œuvres embrassent tous les genres cinématographiques, notamment la fiction, l’animation ainsi que le documentaire, et réalisés par des cinéastes des pays du vieux continent tels que l’Allemagne, l’Espagne, du Pays-Bas, de la Suisse, de la Suède, du Royaume-Uni, de la France, l’Italie et Portugal. La RD Congo est aussi programmée avec 5 films.

(Saint Hervé M’Buy)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse