Femme et beauté « J’utilise le tatouage pour le maquillage »

par -
0 1652
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Telle est la phrase retenue d’une femme tatouée au niveau de ses paupières. Elle a été approchée par le journal L’Avenir dans le compte de sa rubrique dossier femme de chaque vendredi. Elle indique que plusieurs raisons sont à la base du phénomène de tatouage, vue la mauvaise réputation relative à ce phénomène lui octroyé par une certaine opinion, étant donné qu’elle-même fait l’objet de ce tatouage. D’après elle, l’unique raison pour laquelle elle se fait tatouer sur ses paupières, est d’accentuer sa beauté. Cet accent sur sa beauté, précise la dame, consiste à injecter l’encre sous la peau à l’aide d’aiguilles ou d’objets pointus au niveau des paupières, ceci pour ne pas s’adonner à l’exercice quotidien d’appliquer le crayon de beauté.

Elle a également montré que le tatouage est pratiqué depuis plusieurs milliers d’années dans le monde entier. Qu’il a été réalisé pour des raisons symboliques, religieuses ou esthétiques. Dans plusieurs civilisations, il est même considéré comme un rite de passage à cause de la douleur endurée lors de la réalisation du motif. C’était aussi un mode de marquage utilisé pour l’identification des esclaves, des prisonniers ou des animaux domestiques.

Signalons que le mot tatouage vient du tahitien tatau, qui signifie marquer, dessiner ou frapper. Employa pour la première fois le mot tattoo ; le mot sera francisé en « tatouage» à la fin des années 1700

Au Japon, le tatouage traditionnel pratiqué à la main. Le tatouage avait pour fonction de différencier les individus selon leur rang social.

Mais signalons de même que ce phénomène de tatouage a connu avec le judaïsme de fortes interdictions. Celui-ci s’est défendu en des termes trouvés dans le passage biblique tel que lévitique 19 : 28 qui stipule « Vous ne ferez point d’incisions dans votre chair pour un mort, et vous n’imprimerez point de figures sur vous. Je suis l’Éternel. »

Aussi vers VIIIe siècle, le pape Adrien bannit le tatouage, ainsi que toutes les marques corporelles d’inspiration païenne.

Et disons que depuis ces …Le tatouage serait donc mal considéré dans la culture occidentale à cause des condamnations judéo-chrétiennes dont il fait l’objet. Qu’à cela ne tienne, plusieurs raisons pour lesquelles les gens choisissent d’être tatoués sont diverses : identification à un groupe, cosmétiqué, rituel religieux, et utilisations magiques sont les plus fréquentes.

Le maquillage permanent est un tatouage esthétique dit « indélébile ». Les pigments s’altèrent, en réalité, après quelques mois ou années.

Il est généralement effectué pour redessiner les sourcils .Le tatouage consistant à perforer la peau pour y introduire des agents colorants, chaque petite perforation crée une plaie susceptible de

s’infecter et de transmettre une maladie via des bactéries ou des virus.

De plus beaucoup de pigments sont toxiques voire très toxiques s’ils étaient inhalés ou ingérés. Comme pour les encres d’imprimerie, les émaux et pigments de verrerie alimentaire, les peintures murales ou scolaires et les jouets pour enfants et plus encore pour les colorants

alimentaires), la législation tend à interdire les pigments métallique ou organométalliques les plus toxiques, ce qui suscite des protestations de la part de certains tatoueurs car les rouges, jaunes et oranges les plus vifs et stables sont tous produits à partir de pigments toxiques et pour certains cancérigènes. Des incertitudes toxicologiques existent pour certains pigments : par exemple le dioxyde de titane était considéré comme très stable et neutre, et autorisé dans de nombreuses crèmes cosmétiques, mais il est aussi utilisé industriellement comme catalyseur, notamment quand il est exposé à la lumière. Pour toutes ces raisons, le respect des règles

essentielles d’hygiène sont nécessaires avant, pendant et après tout tatouage, de la part du tatoueur, et du tatoué.

 

(Mamie Ngondo)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse