Faux billets de 5.000, 10.000 et 20.000 Fc La BCC annonce le démantèlement d’un réseau de contrefacteurs

par -
0 577
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Depuis un certain temps, la population congolaise constate la circulation des billets de 5.000, 10.000 et 20.000 Francs congolais contrefaits. Entre-temps, des faux agents de l’ordre ont apparu dans quelques marchés à Kinshasa pour intimider certains détenteurs des billets contrefaits. Voilà pourquoi la Banque centrale du Congo, dans un communiqué publié dans les médias, a expliqué que des enquêtes approfondies sont en cours par ses services, en étroite collaboration avec les services publics ayant pour mission la lutte contre la contrefaçon.

« En attendant la conclusion de ces enquêtes, la Banque centrale du Congo exhorte la population à la vigilance et à lui communiquer ainsi qu’à la police et aux services spéciaux toute information ou tout indice suspects concernant tout faux billet en circulation », indique ce communiqué, qui ajoute que la Banque centrale demande à tous les points de vente de saisir les faux billets, tout en ayant à l’esprit que le client peut-être innocent, et de donner l’information aux services spéciaux les plus proches.

A ce jour, la population congolaise peut pousser un ouf de soulagement, parce que la Banque centrale du Congo (BCC) et les services spéciaux ont démantelé un réseau de faussaires à l’origine de cette contrefaçon dimanche 26 février 2017, a révélé le trihebdomadaire AfricaNews. A l’en croire, ce groupe est composé des Congolais dont un Directeur de la BCC, un certain Paluku, et d’autres agents de la banque qui seraient en fuite. Il aurait soustrait des matrices de billets de banque et travaillerait avec un pays asiatique. Si au stade actuel des enquêtes le présumé suspect jouit de la présomption d’innocence, cette opération reste un grand coup de filet qui devrait apporter de la lumière sur ce dossier.

Le 9 février dernier, la Confédération des Cambistes du Congo (COCAM) avait adressé un courrier au Gouverneur de la Banque Centrale du Congo pour lui faire part de la saisie de 805 000 Francs congolais constitués des faux billets de banque à la RAWBANK. Dans la cité, le doute sur la qualité de grosses coupures de Franc congolais exclu ces billets de banques de l’utilisation. Il suffit de voir comment les taximen, cambistes, vendeurs de cartes de crédits, maraichères, … s’en méfient. Dans l’anonymat, d’autres entreprises et institutions semblent avoir également pris de dispositions pour se mettre à l’abri de ce danger.

Toutes ces plaintes ont été dirigées auprès de la BCC qui, à travers un communiqué officiel du 19 février 2017, a rassuré le peuple congolais de sa détermination à mettre la main sur les contrefacteurs et criminels qui font pleurer le Mwana Mpwo et détruisent sa confiance. Voilà donc, les premiers résultats des enquêtes ! Pourvu qu’elles avancent normalement pour révéler au grand jour ce réseau présumé congolo-asiatique et permettre à la justice d’appliquer les sanctions appropriées.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse