Fanny Izizaw : « Sans moyens, mieux vaut rester sous surveillance parentale, sinon c’est le showbiz… »

par -
0 581
Fanny Izizaw
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

De deux maux, il faudrait choisir le moindre, renseigne un vieil adage. C’est ce que semble soutenir Mademoiselle  Fanny Izizaw,  une femme commerçante  d’une trentaine  d’années  résidant dans la commune de Ngiri-Ngiri. Selon elle, faute de moyens en vue de faire face aux garanties locatives,  il serait préférable  pour une femme  de rester encore sous le toit familial sous surveillance parentale. Ce, pour plus de considération.

Pour Fanny Izizaw, dans ce dossier  concernant  la femme  célibataire  locataire, il faudrait faire une nuance.  A première vue , il est tout à fait normal  qu’une  femme  célibataire prenne  une maison en location, et cela, se constate  dans  bien des cas : – s’il elle est en  rupture familiale,  maltraitée  et chassée par sa famille. Ou se  retrouvant  seule à Kinshasa sans connaissance, encore moins une bonne relation d’aide (cas d’un voyage). Par manque de place, cela est tout à fait normal qu’une dame loue une maison.  D’autres appuient le fait  qu’être chez  soi,  c’est  être à l’aise et  cela permet une bonne  évolution personnelle en activité. On se sent plus responsable   surtout quand on  est avancé en âge, a-t-elle  ajouté.

De poursuivre que dans des pays développés, lorsqu’une une fille dépasse  18 ans ,  elle est capable  de chercher son domicile.

Néanmoins,  le mauvais  côté, il est courant de constater qu’il existe  des femmes  qui utilisent  leurs maisons à d’autres  fins. Ce, en vue de survivre et dans le seul but de pratiquer ce qu’on  appelle  couramment à  Kinshasa  –  « faire  le Showbiz ». Une sorte de  prostitution camouflée  en vue de gagner de l’argent. Plus loin, on pourra y installer une buvette. Question d’attirer la clientèle  et  l’appétit  sexuel  se  manifestant après la forte  consommation  d’alcool, l’homme est vite servi sur place.

Le seul risque, c’est de ne pas avoir de moyens suffisants  pour payer régulièrement sa  maison  et nouer les deux  bouts du mois en accumulant  des  provisions en vivres.

Dans tous les cas,  cela dépend  des raisons qui peuvent être défendables. Conseil gratuit  quand on est chez les parents, attendez le mariage et l’homme (il quittera  son père et sa mère  et s’attachera à son épouse, selon les saintes écritures),  te prendra en charge  au lieu de sortir de soi  – même sans rien. On finira  de faire la débauche, voir voler ou escroquer, en vue de faire face  aux frais locatifs  à chaque fin du mois  chez  le bailleur. A bon entendeur salut !

(Franck  Ambangito)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse