Falonne Mujinga Mwamba : « L’internet et toutes ses embranchements à la base de l’impudicité dans le monde »

par -
0 501
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Mademoiselle Falonne Mujinga Mwamba, (elle a refusé de nous donner sa carte photo par chasteté, dit-elle), employée dans une grande société d’aviation de Kinshasa, a bien voulu répondre à notre préoccupation de savoir ce que recherchent les femmes qui se font filmer en tenue d’Adam sur internet et de temps en temps, on les voit en train de faire l’amour en direct. Sans gêne : « Cela dépend de l’éducation de base. Nous vivons dans un monde en pleine mutation, la Nouvelle Technologie de l’Information et Communication loin de nous apporter ce qui peut nous recadrer dans le bon, surtout en ce qui concerne l’internet, jeux dire les réseaux sociaux en commençant sur bluetooth , twitter, facebook, whatsapp, etc, versent la plupart de temps dans l’impudicité. Avec l’arrivée de l’internet, sachez que notre monde a entamé une courbe cyclique qui va le conduire dans l’abîme. Bientôt Dieu va manifester sa colère comme ce fut le cas du temps de Gomorrhe et Sodome. ». Et d’ajouter : «  Par rapport au métier que j’exerce, je suis souvent partie en voyage sous d’autres cieux singulièrement en Europe. Croyez-moi, que je vous dise franchement que les réalités que nous vivons sur place là-bas, sont loin de rencontrer nos us et coutumes ici. Les gens se dénudent sans timidité, s’embrassent comme ils les veulent même en pleine rue au vu et au su de tout le monde. Ce qui n’est pas de même chez nous en Afrique où la femme est un être sacré que Dieu a créé pour peupler le monde. Elle doit le faire dans l’ascétisme ».

Que recherchent ces femmes qui se font filmer nues et qui acceptent de diffuser ces images là sur internet ?

Franchement, j’ai de la peine à répondre à cette question. Cela est une vraie bassesse, une indignité. Une africaine, de surcroît une congolaise, ne peut pas exposer ses parties intimes à la portée de tous. Combien de filles qui se sont hasardées comme cela à se faire filmer nues n’ont pas ratées leurs mariages ? Le prétendant ayant eu vent de ce comportement de sa fiancée, ne s’attendant nullement avoir un bon résultat dans leur futur, a préféré casser le pont avant que les traverses ne soient emportées par les vagues.

D’après-vous, qu’est-ce qui peut motiver cette attitude ?

Je n’en sais rien. Toutefois, je pense que c’est le sensationnel qui est à la base de cela car comme disait l’autre, voulant s’attirer les charmes des plus friqués, ces filles, dont la plupart n’ont plus leurs pieds sur terre puisque vivant dans un autre monde, n’hésitent pas à s’exposer et à faire l’inimaginable. Elles sont d’une moralité douteuse.

Tout cela est encouragé par l’internet avec toutes ses différentes ramifications. Chaque jour qui passe, des chercheurs, des ingénieurs, des savants spécialisés dans l’internet créent, à coup de vent, des réseaux qui font la concurrence sur la toile. Le résultat c’est ce que nous vivons présentement : des gens commencent à faire l’amour en direct et sans gêne oubliant par le fait que ce spectacle fait à un tournemain le tour du monde. D’autres adeptes plus perspicaces peuvent les commercialiser et se faire beaucoup de magot.

Pour ces femmes et, surtout, ces jeunes filles se font-elles filmer comme ça sans retenue ? Quelle peut être leurs réactions si par pur hasard un membre de leur famille tombe sur ce film et le reconnaît ?

Je ne sais quoi répondre à cette question. Elles n’auront qu’à encaisser le résultat de ce qu’elles auront semé et rien de plus.

Qu’est-ce qui fait, d’après-vous, que ce soient surtout des filles-journalistes qui sont pointées spécialistes en cette matière ?

C’est vraiment dommage. En écoutant cela et en voyant ce qui se passe sur le terrain. Je m’imagine vivre sur une autre planète que sur notre terre chérie. Le journalisme étant un métier noble, je sais qu’il n’est pas donné à n’importe qui de devenir journaliste. Il faut faire de bonnes et solides études. Je mets en défie toutes ces filles-journalistes qui se compromettent en se faisant filmer dénudées. Je pense qu’elles n’ont aucune notion de base. Si c’est pour rechercher de l’argent, elles devront commencer par démissionner et mettre la croix à la profession de « journaliste » qu’elles exercent avant d’opter pour le métier de pornos graphistes officielles. Là j’applaudirai pour elles. Qu’elles cessent d’avilir le journalisme, ce noble métier des intellectuels. Là j’applaudirai pour elles.

(Interview conduite par Kingunza Kikim Afri )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse