Fâchés, certains opposants regagnent déjà Kinshasa ce jeudi

par -
3 16630

Fin des travaux du conclave des opposants en queue de poisson

Fâchés, certains opposants regagnent déjà Kinshasa ce jeudi

*Selon des échos qui nous parviennent de Bruxelles où se tient le conclave de l’opposition, il nous revient que certains opposants regagnent déjà leur pays, la Rd Congo ce jeudi, parce que ce rendez-vous n’a accouché que d’une souris. A Kinshasa, le mercenaire américain Darryl Lewis qui a livré toutes les vérités aux enquêteurs a été placé sous le régime judiciaire d’une commission rogatoire internationale. Entre-temps, les faits nouveaux alourdissent les charges contre l’ex-gouverneur de l’ancienne province du Katanga, Moïse Katumbi

*Dans les couloirs, on prétend que c’est l’USAID et l’Union Européenne qui auraient financé ce conclave de Bruxelles, vu que les travaux ont eu lieu dans le Château du Lac à Genval en Wallonie. Ceci, lorsqu’on sait que la Rd Congo cherche des partenaires crédibles pour financer son processus électoral. Les Congolais voudraient savoir, pourquoi ne pas utiliser cet argent pour financer les élections, que d’aller le dépenser pour une messe dont l’échec était prévisible ?

Des opposants se sont retrouvés hier en Belgique tels des étudiants dans un auditoire devant leur professeur, ou des fidèles catholiques devant leur curé entrain de suivre la prédication. A travers ce conclave de Bruxelles, les opposants ont reconnu sans le savoir que le sphinx de Limete demeure le seul porte-parole de l’opposition politique en Rd Congo ; chose qu’ils étaient incapables de reconnaître il y a quelques temps. En plus, les opposants attendaient voir Tshisekedi cracher sur le dialogue. Telle n’a pas été leur surprise d’entendre de la bouche du lider maximo lui-même prophétiser que « le dialogue, valeur fondamentale en démocratie et composante de l’ADN de notre peuple, demeure, comme nous n’avons cessé de le dire, la voie indiquée pour nous sortir de la crise. Et en toute logique, nous ne pouvons donc nous en départir », dit-il, dans son discours d’ouverture des travaux.

Et ce, pendant qu’en quittant Kinshasa, ils pensaient que l’occasion sera indiquée pour mettre en place des stratégies afin de chasser l’actuel Président de la République au pouvoir, et partager ainsi le gâteau entre eux. C’était sans compter avec la détermination de ce grand opposant du pays, qui a rappelé à l’intention des invités son message du 13 septembre 2015, dans lequel il a lancé un appel aux Forces politiques et sociales acquises au changement à s’unir à l’UDPS pour permettre d’obtenir un dialogue politique conforme à l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et les résolutions  du Conseil de sécurité des Nations Unies sous la facilitation internationale, en vue de promouvoir ensemble un processus électoral consensuel dans le respect de la constitution et des délais qu’elle fixe ; mais aussi le transfert du pouvoir dans le respect de l’expression populaire.

C’est ainsi que selon nos sources, à l’écoute de ce discours, les humeurs sont telles que les gens se détestent et des injures auraient même étaient proférées. Et pourtant, toute personne éclairée avait déjà vu venir la souris qu’allait accoucher cette assemblée où des participants qui se détestent visiblement, chacun ayant un agenda divergent de l’autre, semant ainsi une zizanie qui a fait envoler tous les rêves que les uns et les autres caressaient. Voilà qui poussent certains observateurs à affirmer qu’à Bruxelles, les fidèles sont allés participer à une messe, malheureusement l’officiant les a trahis. Voilà qui donne une fois de plus raison à l’ancien Premier ministre, Patrice-Emery Lumumba qui disait que l’histoire du Congo sera écrite au Congo et non à l’étranger.

Pendant ce temps à Kinshasa, le mercenaire américain Darryl Lewis placé sous le régime judicaire d’une commission rogatoire internationale, a donné toutes les vérités sur l’affaire mercenaires. Et des faits nouveaux alourdissent les charges sur Moïse Katumbi. De même, les autres prévenus ont fait des révélations qui accablent une fois de plus l’ex-gouverneur du Katanga. Entant que présumé coupable, Moïse Katumbi devait faire diligence pour rencontrer ses juges, si réellement il ne se reproche de rien.

Même si certains sources disent qu’il n’était pas présent au conclave, nombreux sont ses lieutenant qui avaient pour objectif de miroiter à Tshisekedi un soutient pour les actions de rue à mener à Kinshasa pour le recouvrement de l’impérium et obtenir en retour des participants le soutien unanime à Moïse Katumbi. Une démarche qui ne pouvait pas aboutir, d’autant plus que d’une part, on réclame une justice indépendante et d’autre part, les opposants réclament une obstruction de la justice. Sinon, on ne peut pas vouloir une chose et son contraire à la fois. Soit on veut une justice indépendante, et on va jusqu’au bout, soit le contraire.

L’USAID et l’Ue auraient mis la main à la poche

Dans les couloirs, on prétend que c’est l’USAID, l’agence de développement américaine et l’Union européenne qui auraient financé ce conclave. Voilà qui peut étonner les bonnes consciences, lorsqu’on sait que depuis plusieurs mois, la Rd Congo cherche des partenaires crédibles capables de financer les élections. Et la question qui vient vite à l’esprit, est celle de savoir, pourquoi dépenser l’ragent de grosses sommes d’argent pour le financement d’une messe noire dont on sait qu’elle se terminerait par un échec, que de donner cet argent au Gouvernement de la République pour permettre aux Congolais d’aller au vote ?

L’Avenir

3 COMMENTAIRES

  1. Je vous croyais être un journal sérieux mais vous êtes une mélasse, vous êtes une merde, une mouscaille, pourquoi écrire de tels mensonges ? Qui est cet opposant fâché et a décidé de rentrer à Kinshasa comme si la Belgique est le Congo était voisin ? Pourquoi de telles mesquinerie journalistique ? Des menteurs. Une racaille journalistique.

    Faustin Katanga

  2. L’avenir est une entreprise d’origine mafieuse. elle a de toute son existance elle a servie a la destruction du pays. Les milliards dedollars que vs Janeitte Kanambe et Zoe ont ds des iles britaniques ne pourrons suffir pour soutenir les elections ? Honte a vs qui vendu votre hominite aux ruandais.

Laisser une Réponse