Face aux préalables de l’opposition pour participer aux élections: Pius Muabilu et le CNC haussent le ton

par -
0 1741
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

*Le Congrès National Congolais (CNC), parti de gauche, qui a suivi avec amertume et consternation la déclaration politique de l’opposition congolaise qui pose des préalables pour participer aux élections locales, municipales et provinciales qui pointent à l’horizon en République Démocratique du Congo, affirme qu’il ne laissera personne, acteur politique ou membre de la société civile, violer délibérément la Constitution en remettant en cause les attributions du reste exclusives de la Commission Electorale National Indépendante, seul organe attitré pour organiser les élections

*Dans la même optique, le Président national Pius Muabilu s’interroge pour savoir à quel jeu joue l’opposition, qui instrumentalise la population comme elle l’a fait au mois de janvier dernier ? Le CNC ne veut pas qu’on casse du sucre sur le dos des compatriotes qui ont marre des nominations des bourgmestres et autres responsables à la base. Et c’est avec raison que le Congrès National Congolais encourage et félicite la détermination du Chef de l’Etat Joseph Kabila pour la consolidation de la démocratie à la base

Les tentacules qui s’observent dernièrement dans le chef de la classe politique congolais constitue un handicap pour l’organisation des arriérés électoraux à la base. Compte tenu des déclarations politiques de l’opposition au regard de sa non participation aux scrutins, le CNC est monté au créneau pour fustiger cette attitude politique   antidémocratique.

C’est le Président national du Congrès National Congolais, le député national Pius Muabilu Mbayu Mukala, au cours de son point de presse animé hier au siège de son parti, qui a dénoncé ce complot ourdi de l’opposition, celle-ci dit une chose le matin puis son contraire le soir.

En sa qualité de démocrate, bien que parti de la Majorité Présidentielle, le président national du Congrès National Congolais a indiqué au cours de ce point de presse que la Constitution de la République doit être respectée aussi bien par la majorité au pouvoir que l’opposition politique.

C’est à juste titre qu’il a indiqué que la compétition électorale étant ouverte et que le calendrier émis par la Commission électorale nationale indépendante étant la volonté exprimée par toute la classe politique, Pius Muabilu Mbayu Mukala est de ceux-là qui désapprouvent le comportement antidémocratique de l’opposition. Cette dernière qui s’est acharnée avec la participation de certaines missions diplomatiques accréditées en RD Congo pour obtenir coûte que coûte le calendrier global, se dédit à l’aube du scrutin.

Au regard de cette attitude de l’opposition qui est déterminée à boycotter les scrutins, le Congrès National Congolais est de ceux qui croient que la participation au vote est un droit constitutionnel, la non participation au vote l’est également.

Non à l’instrumentalisation des Congolais

Mais le CNC s’insurge contre l’instrumentalisation des Congolais à cause des ambitions démesurées d’une quelconque opinion qui se dédit à tout bout de champ ; qui a menti le peuple et l’induit en erreur avec de mensonges.

C’est ici qu’il a révélé que l’opposition a été à la base de la mort des humains à cause de ses mensonges. « On peut prendre le peuple moins que rien une fois, deux fois, mais pas trois fois ».   Pour le CNC, le calendrier global est la résultante même de plusieurs négociations car, s’il n’y a pas élection organisée à la base, les hommes politiques continueront à tricher. Pour preuve, au sortir des travaux à Sun city, toutes les lèvres des acteurs politiques ne juraient que pour les élections à la base.

Le CNC s’interroge alors pour savoir en quoi le respect de la Constitution constitue-t-il une épine dans le dos de l’opposition ? « Moi, je suis démocrate. Nous avons besoin de l’opposition responsable, une opposition républicaine, une opposition qui prend en compte les besoins de la population. Et non pas une opposition qui passe le temps avec le club des ambassadeurs pour comploter contre la République. A l’opposition, il y a aussi des hommes respectueux et responsables, ces hommes-là doivent participer aux élections. J’ai besoin d’eux en tant que démocrate pour concourir aux élections. Cependant, l’opposition ne doit pas orienter ses actions aux institutions irresponsables de l’action électorale. Elle ne peut qu’orienter ses actions aux instances compétentes telles les Cours et tribunaux, au lieu de s’en prendre à la Ceni », a-t-il insisté.

Il est évident que le CNC encourage le professionnalisme et salue la bravoure des membres de la Ceni, particulièrement son Président Malumalu pour qui, son expertise est reconnue et traverse les océans.

Dans la même optique, le Président national Pius Muabilu Mbayu Mukala ne cesse de s’interroger pour savoir, à quel jeu joue l’opposition qui a pour mission d’instrumentaliser la population comme elle l’a fait au mois de janvier dernier. Le CNC ne veut pas qu’on casse du sucre sur le dos de nos compatriotes qui ont marre des nominations des bourgmestres et autres responsables à la base, dit-il. Ceci dit, au CNC, la pyramide politique doit être respectée et appliquée. C’est avec raison que le Congrès National Congolais encourage et félicite la détermination du Chef de l’Etat Joseph Kabila pour la consolidation de la démocratie à la base.

Le CNC partage à 100% la vision du Chef de l’Etat

En réalité, le CNC est une preuve vivante, prêt à affronter les échéances à tous les niveaux sur l’ensemble du territoire, affirme le Président du Groupe Parlementaire Terre d’Avenir et l’un des doyens parlementaires. « Le CNC, c’est le somptueux siège, c’est le nombre massif d’adhésions, c’est l’état d’esprit, car nous sommes en train de construire une machine politique et que le parti doit survivre au-delà de la personne. Nous partageons la vision, le projet et le programme du Chef de l’Etat à 100% au sein du CNC », a reconnu Pius Muabilu Mbayu Mukala, qui fait la politique de l’altruisme.

Pour le Président du Groupe parlementaire Terre d’Avenir, cette fois-ci, le peuple ne veut plus écouter les hommes politiques qui se servent de leur épaule pour accéder aux postes de responsabilité. La meilleure façon d’y accéder, c’est la voie électorale. « Les hommes politiques doivent s’organiser, aucun responsable étranger ne vote à la place des Congolais. Ces derniers veulent qu’on en finisse avec les arriérés électoraux. Je voudrais que l’opposition retienne ce proverbe wolof : rendre l’offensive ne garantit pas la victoire ».

Ceci pour dire que celui qui attend que le coq chante pour se réveiller, et se plaint qu’il n’a pas le coq et qu’on le lui achète, et que celui-ci continue à chanter mais l’on continue à dormir au chant du coq, eh ben, pour Pius Muabilu, le coq est là, il continue à chanter, malheur à ceux qui dorment encore. Ci-dessous, la déclaration politique du Congrès National Congolais par rapport aux préalables de l’opposition à la CENI :

Pius Romain Rolland

DECLARATION POLITIQUE DU CONGRES NATIONAL CONGOLAIS PAR RAPPORT AUX PREALABLES DE L’OPPOSITION A LA CENI

 

Le Congrès National Congolais, parti de gauche, a suivi avec amertume et consternation la déclaration politique de l’opposition congolaise qui pose ainsi des préalables pour participer aux élections locales, municipales et provinciales qui pointent à l’horizon en République Démocratique du Congo. Au regard de ces faits gravissimes, anticonstitutionnels et anti-démocratiques, le Congrès National Congolais, prenant à témoin la communauté nationale et internationale ; déclare ce qui suit :

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse