Face aux plans machiavéliques des forces impérialistes: Kabila fonde sa foi sur la maturité des congolais

par -
0 1150
Le président de la République lors d' une allocution devant les parlementaires. ( photo tiers)
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La tradition en a fait un devoir mais surtout une obligation constitutionnelle. Depuis plusieurs années, le chef de l’État s’adresse à la nation à l’occasion de la fête de l’indépendance.  Joseph Kabila n’a pas dérogé à la règle pour l’édition 2016.

Très attendu, le discours du président de la République a vécu. C’est un Joseph Kabila souverainiste qui s’est adressé à ses compatriotes à travers un message diffusé sur la télévision nationale et largement relayé par les radios et les télévisions du pays et sur les réseaux sociaux. Un discours d’ appel à la responsabilité et à la prise de conscience car pour le chef de l’ État, célébrer l’anniversaire de la fête nationale, c’est rappeler, une fois de plus, que le Congo est un pays souverain, disposé à nouer des partenariats constructifs et mutuellement avantageux avec tous les autres États, dans le respect de leurs peuples respectifs. Joseph KABILA a tenu à rappeler que c’ ’est de haute lutte en effet que ce statut a été conquis. Visionnaire, il interpelle «  Nos héros et martyrs ont payé le lourd tribut, pour que vive la patrie, toujours et perpétuellement en danger»

Le chef de l’ État a mis en garde tous ceux qui pensent que l’histoire de la République Démocratique du Congo devrait toujours s’écrire en lettres de sang et par les autres. Il a rassuré que c’est par le peuple congolais et en RDC, dans la paix, que les nouvelles pages de l’histoire de notre pays restent à écrire et le seront.  56 ans après l’accession de la RDC à sa souveraineté tant nationale qu’internationale, des forces impérialistes et nostalgiques n’arrêtent de la convoiter et de s’ auto – inviter dans ses affaires domestiques. Imperturbable, Kabila fonde sa foi en la maturité de son peuple.

« …car comme nous n’avons jamais cessé de le répéter, notre peuple est aujourd’hui mûr. Il connaît parfaitement où se trouvent ses intérêts et comment en assurer la défense. La défense de ces intérêts ne se fera plus par la violence, mais plutôt à travers la recherche permanente d’un consensus responsable, susceptible de nous aider à préserver les acquis de la lutte de nos pères de l’indépendance et ceux de nos efforts communs, à savoir la paix, la stabilité politique et économique ainsi que le vaste patrimoine des infrastructures», rassure le chef de l’ État.
Appelant les congolais à la vigilance, Joseph KABILA demeure convaincu que les forces obscures n’ont pas cessé de convoiter la vaste RDC. « Des menaces à l’intégrité du territoire, à la stabilité des institutions ainsi qu’à la cohésion nationale demeurent persistantes et pressantes » alerte le chef de l’État.

 

Plus rien ne pourra arrêter le processus électoral

Joseph Kabila était surtout attendu sur des questions électorales. Comme il y a quelques jours à Kalemie dans le Tanganyika, le chef de l’ Etat s’ est voulu rassurant.

«Plus rien ne pourra arrêter le train de futures élections», a martelé le chef de l’Etat. Il a par ailleurs réitéré son appel à toute la population congolaise à «participer massivement aux opérations proprement dîtes d’enrôlement des électeurs, qui débutent dans quelques semaines – au mois de juillet – par la province du Nord-Ubangi, en vue de l’établissement des listes électorales.»

Le Président de la République a félicité en passage, la commission électorale, très engagée dans le processus de préparation notamment des opérations d’enrôlement des électeurs. Il a annoncé que toutes les dispositions ont été prises pour le financement des élections, toutes les échéances, et ce, conformément à la constitution.

L’appel de pressant à E. Kodjo

Joseph KABILA ne pouvait surtout pas s’en passer. Initiateur du dialogue politique dont il a signé l’ordonnance de convocation en septembre 2015, le président de la République a appelé le facilitateur désigné par l’union africaine à finaliser ses consultations en vue de l’ ouverture rapide de ce forum.

«Avec l’implication de l’Union africaine, un processus de facilitation internationale avait permis d’engager des contacts avec toutes les parties prenantes en vue de l’ouverture de ces pourparlers de grand intérêt national. Malgré les signaux contrastés envoyés par certains opérateurs politiques, je me réjouis cependant de constater à ce jour que cette initiative est portée à bout de bras par l’ensemble de notre peuple, à travers la société civile et même la majorité de la classe politique» a martelé le président Kabila

 

Jean Pierre KAYEMBE

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse