Face au terrorisme dans la région: Le Cepadho exige à la Cirgl une force militaire régionale

par -
0 384
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Centre d’études pour la promotion de  la paix, la démocratie et les droits de l’homme a pris position, le week-end dernier, à travers une déclaration sur les rencontres des responsables des services de sécurité et des ministres de défense de la Conférence internationale pour la région des Grands lacs (Cirgl). Cette organisation de la Société civile du Nord-Kivu dit avoir suivi avec un grand intérêt les informations relatives aux rencontres des responsables des services de sécurité, chefs d’Etat-major des Armées et des ministres de Défense des États de la Cirgl.

Le Cepadho salue ces rencontres tenues successivement à Kinshasa en Rdc et à Luanda en Angola. S’agissant de la matière, à savoir la sécurité et la défense, l’Organisation se félicite de voir que de plus à plus, les États prennent conscience de l’émergence du terrorisme dans la région des Grands lacs comme étant l’une des principales menaces à la sécurité et à la défense dans l’espace CIRGL.

Cependant, cette structure déplore la lenteur et la passivité qui ont toujours caractérisé la CIRGL quant à l’éradication des menaces pourtant clairement identifiées. Et considérant la radicalisation des terroristes ADF au Nord-Kivu, des terroristes Kamwina Nsapu dans le Kasaï, la persistance des FDLR et des May-May dans l’Est de la Rdc ainsi que des M23 en Ouganda et au Rwanda, le Cepadho rappelle que toute la région est en proie à la déstabilisation de sa sécurité.

C’est pourquoi, au-delà de bonnes intentions exprimées par les ministres de Défense et les responsables de sécurité, le Cepadho recommande aux Chefs d’Etats de la Cirgl d’engager leurs États vers la création d’une force militaire régionale pour lutter contre le terrorisme émergeant dans les pays. Le CEPADHO est persuadé que l’échange des renseignements entre chefs de services des renseignements des États de la CIRGL ne produira d’effets que lorsqu’il sera mise en place une force commune pour consommer leurs données.

Ce qui renforcerait par ailleurs l’action de la brigade d’intervention de la Monusco, « une brigade qui mérite d’être renforcée sur le plan logistique et humain, vu le besoin et la complexité des ennemis à éradiquer », estime Me Omar Kavota, coordonnateur-directeur exécutif du Cepadho.

Le CEPADHO remercie Joseph Kabila du lancement de l’enrôlement à Kinshasa

Dans un communiqué publié dimanche dernier, le Cepadho dit avoir appris avec un grand intérêt du lancement du processus d’identification des électeurs dans la ville-province de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. Cette organisation félicite pour cela la Commission électorale nationale indépendante (CENI), encourage la population kinoise à emboîter les pas aux compatriotes de l’Est du pays, qui se sont appropriés le processus en s’enrôlant massivement au cours des mois passés.

Dans le même ordre d’idées, Le Cepadho adresse ses remerciements au Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange qui s’est enrôlé dimanche matin, et espère que les autres acteurs politiques à Kinshasa suivront son exemple, afin de permettre à la CENI d’organiser les élections dans le délai.

Pendant ce temps, le CEPADHO attire l’attention des autorités nationales de la CENI sur la nécessité de gérer avec promptitude quelques litiges en rapport avec le paiement de certains agents électoraux ayant travaillé dans les provinces déjà couvertes. « C’est dans ce cadre que le Cepadho invite la Ceni à résoudre urgemment le dossier de paiement de tous les membres des centres d’inscription pour les territoires de Beni et Lubero, des villes de Beni et Butembo (au Nord-Kivu) qui se plaignent du retard déjà pris pour les désintéresser. En effet, ces agents réclament la dernière tranche de leur collation (1 mois et demi de prestation) qui devait être honorée au plus tard le 20 avril dernier », indique le communiqué.

Enfin, cette structure de la Société civile du Nord-Kivu déclare continuer toujours à plaider en faveur de la pacification rapide de l’espace Kasaï pour que cette région ne soit pas privée du processus électoral le moment venu.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse