Face au défi de la surpopulation: Un besoin d’une augmentation de la production alimentaire

par -
0 1918
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La population mondiale, peuplée d’un milliard sept cent million d’humains en 1910, la même terre compte à ce jour plus de sept milliards d’hommes et femmes. Soit en 106 ans, un surplus d’environ plus de 5 milliards de la population s’est effectué. Notons cependant que cet accroissement des hommes et femmes n’a fait qu’accentuer  toute sorte de besoins chez ces derniers.

Les démographes prédisent une crise sans pareille d’ici 2050, au regard du taux de natalité actuel. Une question se pose, celle de savoir dans quelle mesure la terre qui est une mère nourricière, saura-t-elle nourrir toute cette population avenir ?

Une tentative de réponse indique  cependant que la population mondiale accroît de façon exponentielle, et il est malheureux de constater que les sources croissent en même temps de manière arithmétique, certaines s’épuisent même. Comment nourrir donc tous ces hommes qui naissent et peuplent la terre de manière si rapide et parfois désordonnée, les spécialistes pensent qu’il faut doubler la production agricole mondiale actuelle pour permettre à chacun de manger à sa faim, d’ici 2050. Cette piste de solution proposée par ces spécialistes est considérée de  semblable à celle suggérée à l’époque ancienne en Égypte, par Joseph à pharaon, lorsque ce dernier eut un songe qui prédisait 7 ans d’abondance et 7 ans de sécheresse. Cette piste de solution qui fut mise en exécution par joseph, consista donc de produire un approvisionnement en nourriture de 14 ans, en 7 ans. Et cet approvisionnement devait se faire pendant la période de 7 ans de l’abondance. L’histoire se trouve en genèse 41:1-57.

Avec 80 millions de naissance par an, sans compter le cas de décès, et l’espérance de vie qui augmente dans tous les pays du monde réduisant le taux de mortalité général, le monde atteindra 9 milliards d’être humain en 2050, soit 2 milliards  de plus qu’aujourd’hui. Ceci avec comme impact négatif tels que le réchauffement planétaire actuel va provoquer  de changement  climatique dont les conséquences sont à redouter sur l’agriculture  et la disponibilité des ressources sur la terre. Autre aspect, l’urbanisation croissante participe également à la réduction des terres cultivables dans plusieurs pays. L’eau cette ressource indispensable à la vie, est déjà un vrai défi dans plusieurs coins du monde. Déjà pas plus loin, la République démocratique du Congo malgré le majestueux fleuve Congo sa portée, le manque d’eau est observable en plusieurs endroits où les populations se trouvent, ces endroits. Pour pallier cela, il suffit qu’il y ait une part de bonne gouvernance de ces autorités. Mais en attendant de voir s’améliorer les choses, cette population est contrainte de faire de longue distance afin de s’approvisionner d’eau. Et ce qui concerne l’eau douce, qui ne représente que 2,5 % des  ressources mondiale va bientôt manquer dans plusieurs contrées, car l’agriculture seule en consomme déjà plus de 70%. L’énergie comme le pétrole et le gaz qui ne se renouvellent pas infiniment posera de sérieuses  difficultés à homme en cas de sa réduction sensible. Mais qu’à cela ne tienne, des sociétés avisées tentent déjà de réguler  la reproduction de leur population, au lieu de laisser la nature agir. Ces sociétés prônent la planification familiale, afin de contrôler toutes les naissances. La surpopulation est un aspect pas facile à contrôler. Cela mérite une attention très particulière, étant donné qu’une population qui s’accroît au-dessus du taux de croissance économique, est une véritable bombe à retardement dans la mesure où, sa mise en valeur exigera des ressources que les pays ne disposent pas. La surpopulation mondiale est un défi pour chaque gouvernement, tant touché ou non touché  par cette surpopulation. Les pays touchés doivent augmenter des mécanismes  stratégiques de régulation de taux de natalité, comme c’est le cas déjà dans certains pays. Maitriser l’accroissement de la population serait  aussi une façon de permettre au mieux chaque gouvernement d’améliorer les conditions sociales de sa population. Et les pays non encore touchés par la surpopulation, chercheraient à maintenir leur rythme normal du taux de natalité. Ce besoin impliquant, du fait même, le recourt au planning  familial sur toute l’étendue du pays.

 

(Mamie Ngondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse