Face-à-face Corneille Nangaa-élus du Kwango, Kwilu et Mai-Ndombe

par -
0 345
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

M.Corneille Nangaa, accompagné des Membres du Bureau et de l’Assemblée Plénière de la CENI a présidé, hier lundi 27 février 2017, la réunion de haut niveau avec les Députés nationaux et Sénateurs des provinces du Kawango, Kwilu et Mai-Ndombe en République Démocratique du Congo, sur le lancement de l’opération de la révision du fichier électoral dans les treize provinces de la troisième et quatrième aire opérationnelle. Au cours de cette rencontre, il a été question de faire le point sur l’état des lieux des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs provinces opérationnelles, d’échanger sur les préparatifs du lancement de la Révision Fichier Electoral dans les provinces de la troisième et quatrième aires opérationnelles ainsi que les attentes de la CENI auprès des élus nationaux des provinces précitées.  

Dans sa communication, le Président de la CENI  a communiqué les statistiques  relatives à l’évolution des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs par province. Il s’agit des données brutes du monitoring de la CENI. A ce jour, le nombre d’électeurs enrôlés est de 16.340.365 soit 78,58% du taux de réalisation dans les 13 provinces. La répartition des enrôlés par sexe se présente comme suit : 48% pour les femmes et 52% pour les hommes.

 

Des données statistiques

 

Les estimations que la CENI présente sur les électeurs attendus sont donc des indications  qui peuvent être atteintes  ou non ou encore dépassées, a souligné le Président de la CENI. La situation de l’évolution de l’enrôlement par province se présente de la manière suivante : Province du Nord Ubangi : 811.104 électeurs enrôlés sur 835.418 électeurs attendus, soit  96,24%; Province de l’Equateur : 813.854 électeurs enrôlés sur 935.108 électeurs attendus, soit 86,12%; Province de la Mongala : 707.328 électeurs enrôlés sur 971.977 électeurs attendus, soit  72,48%; Province du Sud-Ubangi : 1.009.645 électeurs enrôlés sur 1.360.524 électeurs attendus, soit 73,97%; Province de la Tshuapa : 605.112 électeurs enrôlés sur 741.206 électeurs attendus, soit 81,04%; Province du Haut- Katanga : 2.072.460 électeurs enrôlés sur 2.302.934 électeurs attendus, soit 88,91%; Province du Haut-Lomami : 1.094.304 électeurs enrôlés sur 1.378.077 électeurs attendus, soit 78,60%; Province de Lualaba : 824.969 électeurs enrôlés sur 932.544 électeurs attendus, soit 87,81%; Province du Tanganyika : 882.202 électeurs enrôlés sur 1.367.796 électeurs attendus, soit 64,06%; ici le taux est faible parce que l’opération a commencé en retard suite au conflit entre les Pygmées et les Bantous.   Province du Maniema : 852.414 électeurs enrôlés sur 1.118.999 électeurs attendus, soit 75,27%; Province du Nord Kivu : 3.040.464 électeurs enrôlés sur 3.926.665 électeurs attendus, soit 76,23%; Province du Sud Kivu : 2.057.012 électeurs enrôlés sur 2.677.860 électeurs attendus, soit 76,29%; Province Ituri : 1.726.373 électeurs enrôlés sur 2.245.821 électeurs attendus, soit 76,38%.

 

Le Président de la CENI a partagé avec les élus nationaux les difficultés rencontrées par la CENI dans la réalisation de cette opération de grande envergure, à savoir les difficultés d’ordre sécuritaire, les défis opérationnels et les défis informatiques ainsi que les grandes leçons tirées de l’expérience de la province pilote du Nord Ubangi et sur l’opération qui se déroule actuellement dans les 12 provinces de la première et deuxième aire opérationnelle.

Des préparatifs

Le Président de la CENI  a informé les honorables Députés nationaux et Sénateurs du lancement de la cascade de formation sur la révision du fichier électoral devant couvrir la troisième et la quatrième Aire opérationnelle. Les prévisions en termes des statistiques par province se présentent comme suit  4.541.332 électeurs attendus; 2.728 Centres d’inscription à implanter et 2.849 Kits d’enrôlement à déployer dans cet espace de l’ex. Province du Bandundu.

Par province, ces statistiques se présentent de la manière suivante : Province du Kwango : 1.040.254  électeurs attendus, 11 Communes, 242 groupements, 843 Centres d’inscription, 854 Kits d’enrôlement et 3.383  Membres des centres d’Inscription (MCI) ;  Province du Kwilu : 2.550.856 électeurs attendus, 15 Communes, 502 groupements, 1.399 Centres d’inscription, 1480 Kits d’enrôlement et 5.677  Membres des centres d’Inscription (MCI) ; Province du Mai-Ndombe : 950.222 électeurs attendus, 15 Communes, 54 groupements, 486 Centres d’inscription, 515 Kits d’enrôlement et 1.973 Membres des centres d’Inscription (MCI) ;

A cette occasion, Corneille Nangaa a rappelé aux honorables Sénateurs et Députés nationaux le caractère obligatoire de l’enrôlement et du vote qui est facultatif. L’enrôlement est une compétition interprovinciale, ceux qui s’enrôlent le plus auront le plus grand nombre des sièges. A ce propos, le Président de la CENI a lancé un appel vibrant aux élus nationaux à mobiliser dès aujourd’hui la population dans les différentes provinces en vue d’une participation massive. La CENI a invité les élus nationaux pour leur demander conseils pour que l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs soit une réussite. Il a également échangé avec les élus nationaux des défis d’ordre sécuritaire, opérationnel  ainsi qu’informatique. L’attente de la CENI auprès des Sénateurs et Députés Nationaux est de mobiliser la base pour une participation massive à l’opération de la révision du fichier électoral. Conformément à la loi portant identification et enrôlement des électeurs, la CENI va enrôler des pré-majeurs, c’est-à-dire des personnes nées au plus tard le 31 décembre 2000.

Préoccupations des députés nationaux et sénateurs

Les préoccupations des élus ont porté essentiellement sur la durée de l’opération de révision du fichier électoral par aire opérationnelle, la qualité des kits d’enrôlement, les estimations des électeurs de chaque province, les dispositions prises pour la sensibilisation des électeurs, la sécurisation, l’augmentation du nombre des kits d’enrôlement dans certaines provinces, les aspects sécuritaires, les critères à la base de l’estimation des projections des électeurs attendus, les distances entre les Centres d’inscription et les populations.

Le Président de la CENI  a déclaré à la presse notamment ce qui suit : « nous venons de recevoir les députés nationaux et sénateurs de trois provinces : Kwango, Kwilu et Mai-Ndombe. Il était question de les informer du lancement aujourd’hui des préparatifs de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans cette zone. Nous leur avons présenté les statistiques, l’état des lieux de l’enrôlement dans les provinces opérationnelles et les projections statistiques attendues de cette zone plus au moins dans les trois provinces 4.541.332 électeurs attendus. Il est question que tout le monde se mobilise : députés nationaux, députés provinciaux, sénateurs, gouverneurs, gouvernements provinciaux, la CENI et la société civile afin que nous atteignions ces assignations et tout est à la portée de leurs mains. Dans cet espace, c’est parmi les rares espaces où nous n’avons   pas des problèmes sécuritaires mais ils ont d’autres défis d’ordre opérationnel et logistique. Nous avons présenté ces cas et ils sont satisfaits de voir l’implication des uns et des autres pour qu’ils atteignent  ces chiffres».

Le député National Théophile Mbemba a, au nom de la délégation, exprimé ce qui suit : « Nous avons été reçus par le bureau de la CENI particulièrement par le Président  qui nous a donné des amples informations sur les statistiques de l’enrôlement en ce jour dans les provinces où elle a déjà commencé mais aussi les prévisions par rapport aux provinces de Kwango, Kwilu et Mai-Ndombe dans le grand Bandundu. Nous sommes très satisfaits de toutes ces informations. Nous avons posé des problèmes liés au nombre de siège que le grand Bandundu a perdu aux défis logistiques, à la date précise du démarrage de l’enrôlement des électeurs et tant d’autres. Les réponses qui ont été données étaient satisfaisantes et nous sommes sortis avec la volonté d’amener la population à se mobiliser pour cet enrôlement. L’enrôlement est obligatoire pour l’ensemble de la population de notre pays mais en ce qui concerne le grand Bandundu, nous invitons la population de grand Bandundu : Kwango, Kwilu, Mai-Ndombe à s’enrôler massivement. Nous avons des sièges à récupérer. La population ne doit pas se plaindre mais elle doit se rendre aux centres d’inscription pour avoir la carte d’électeur, récupérer ainsi les sièges et peser politiquement au niveau national donc invitation massive à l’enrôlement à toute la population dans le grand Bandundu dans le Kwango, Kwilu et Mai-Ndombe ».

(JMNK/Ceni)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse