Fac e à l’urgence: La CENCO pour la tenue du dialogue au courant du mois d’août

par -
0 713
M. l’Abbé Santedi, Le Secrétaire général de la CENCO
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La CENCO exhorte de tenir le dialogue dans le courant du mois d’août 2016. A l’en croire, tout ajournement ne ferait qu’aggraver les tensions, surtout que l’heure n’est plus donc à monter les enchères de nature à prolonger l’attente. Pour elle, el dossier des préalables à remplir dont les uns et les autres attendent les réponses pourra être vidé dans le cadre du Comité préparatoire du dialogue.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a, dans un communiqué de presse, recommandé à la Majorité Présidentielle de donner davantage des signes de bonne volonté en vue de la tenue effective du dialogue. Tout en saluant la libération de quelques jeunes de la Lucha détenus à Goma, elle encourage la libération des autres prisonniers politiques et d’opinion. Pour les Evêques, l’ouverture de l’espace médiatique, le respect des libertés et des droits fondamentaux des citoyens sont des gestes qui peuvent contribuer énormément à l’apaisement des esprits et à éviter des troubles dont les victimes sont souvent les populations civiles. Et il incombe à la MP également de prendre ses responsabilités quant à la sécurité des citoyens et de leurs biens, et à l’amélioration de la situation sociale de la population.

Dans un communiqué de presse parvenu à la rédaction du Quotidien L’Avenir, la CENCO, qui a suivi avec beaucoup d’intérêt et satisfaction le point de presse du Facilitateur, l’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo, par lequel il annonçait la convocation du Comité préparatoire du dialogue pour la fin du mois de juillet. Compte tenu de l’importance majeure de ce forum national attendu de tous les vœux, en vertu de sa mission prophétique, elle sent l’urgence de rappeler les points les plus essentiels de sa déclaration.

Elle recommande à tous les acteurs politiques de faire diligence pour se mettre autour d’une table en vue du dialogue nationale qu’elle veut sincère, sui s’avère être la voie incontournable pour relancer le processus électoral dans le respect de la constitution et éviter ainsi le chaos.

« Vu l’urgence, nous les exhortons à tenir ce dialogue dans le courant du mois d’août. Tout ajournement ne ferait qu’aggraver les tensions. L’heure n’est plus donc à monter les enchères de nature à prolonger l’attente », indique le communiqué de la CENCO, qui ajouter que le dossier des préalables à remplir dont les uns et les autres attendent les réponses pourra être vidé dans le cadre du Comité préparatoire du dialogue. De l’avis de la CENCO, il faut privilégier ce qui contribue à la démocratie et à la paix (Rm 14, 19) plutôt que de ne viser que les postes, les positionnements personnels ou des parties. Pendant que l’on perd du temps précieux, la souffrance du peuple ne fait que s’aggraver.

A l’Opposition de tout mettre en œuvre pour la tenue effective du dialogue, sous l’égide du Facilitateur nommé et avec l’appui du groupe de soutien de la communauté internationale, dans le but de trouver un consensus politique rapide et de sauver la démocratie au pays. La CENCO recommande aussi aux institutions de la République de garantir à la CENI son indépendance effective, de lui donner les moyens juridiques et matériels nécessaires pour accélérer la révision du fichier électoral et publier un calendrier électoral consensuel.

Le peuple congolais n’est pas oublié, il lui est demandé de rester vigilants et de tenir au respect de la constitution, des principes démocratiques et des valeurs sociales pour sauvegarder la paix, la concorde et la cohésion nationale. Aux jeunes en particulier de ne céder ni à la manipulation ni à la violence commanditées par ceux des politiciens qui ne recherchent que leurs intérêts personnels.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse