Fabregas, double disque d’or confirmé

par -
0 2101
Claudy Siar présentant le disque d’Or « Je pense » de Fabregas à côté de l’auteur-compositeur/Ph.tiers
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Ce n’est nullement du bluff comme peuvent penser certains kinois avides de polémique. Le difficile public de Kinshasa qui ne croit pas facilement à tout ce qu’on lui raconte, que ce soit vrai où faux, est présentement entrain d’amplifier la polémique au tour du disque d’Or que vient d’obtenir le compositeur de « Anapipo/Ya Mado… Et pourtant, Fabregas Mbuyulu maestro, le métis noir, a bel et bien été certifié disque d’Or pour ses deux opus : « Poison et Antidote » contenus dans le coffret « Je pense ».

C’est la maison CNEP qui est basée à Paris, en France, qui a décerné le double disque d’Or à ce jeune chanteur congolais qui a abattu un travail harmonieux et qui a rempli les critères suivants sur le plan de la vente de ses œuvres:

Pour le coffret « Je pense », il y a eu vente de 25 milles exemplaires de l’opus « Poison » et de 28 milles du disque « Antidote » totalisant ainsi dans l’ensemble 50 milles exemplaires écoulés. A cela, il faudra ajouter 9.976 ventes digitales, 5.100 ventes physiques et 36.891 streaming qui fait un total de 51.988 exemplaires vendus.

On retiendra, en passant, que tout de suite après ce plébiscite, Claudy Siar, notre confrère de la RFI, présentateur de l’émission « Couleurs Tropicales » qui collabore aussi dans plusieurs chaînes partenaires internationales comme France 24, Trace Afrique, etc… a été le premier, aux côtés de Fabregas, à présenter au public ce disque d’Or. Ceci pour dire que ce n’est pas du charlatanisme d’autant plus que l’artiste Congolais a réalisé un travail conséquent. A Kinshasa et à Brazzaville, ce disque trône à la tête des hit-parades.

Continuant à séjourner dans la capitale française, Fabregas nous a envoyé hier jeudi 3 novembre 2016 à 10heurs 30’un message (sms) où il dit être fier d’avoir apporté quelque chose de plus dans la musique congolaise. Celle-ci doit, impérativement, sortir du ghetto dans lequel elle semble s’emballer afin de récupérer la place qui était la sienne vers les années 60-70.

A ses nombreux fans disséminés à travers le monde sans omettre ceux de Kinshasa et de l’arrière pays, Fabregas demande à ce qu’ils puissent continuer à faire des téléchargements de ses œuvres sur tous les réseaux sociaux…

De tout ce qui précède, il n y a donc pas polémique au tour du double disque d’Or de Fabregas Mbuyulu. Il l’a mérité.

Qui oublie l’adage qui énonce : «Aux âmes bien nées, la valeur n’attend plus le nombre des années ? ».

(Kingunza Kikim Afri )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse