Expulsés en Rdc dans des conditions inhumaines: Six Congolais renvoyés aux Etats-Unis d’Amérique

La ministre des Droits Humains, Marie-Ange Mushobekwa, le jour de l’investiture du gouvernement Samy Badibanga
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Six Congolais expulsés de Washington, aux Etats-Unis d’Amérique, arrivés dans des conditions inhumaines à Kinshasa, ont été renvoyés hier mercredi  de l’aéroport international de N’Djili vers ce pays, a annoncé la ministre des Droits humains, Marie-Ange Mushobekwa, jointe au téléphone par le Journal L’Avenir.

«Ces compatriotes sont arrivés menottés, enchainés aux chevilles et au niveau de hanches comme des esclaves avec deux citoyens zambiens», a dit la ministre des Droits humains, ont même été obligés de porter des couches pour qu’ils ne puissent pas se lever pour aller aux toilettes.

Selon notre source, Mme Mushobekwa serait montée à bord de l’avion américain pour s’enquérir de la situation, en compagnie du responsable de la Direction générale de migration (DGM) qui a alerté les autorités congolaises.

Les uns ont témoigné avoir passé 30 heures, tandis que d’autres plus de 20 heures dans ce Jet immatriculé « N 7176S », au regard de l’étendue du territoire américain, a précisé la ministre, qualifiant cette situation « d’inadmissible » pour le gouvernement congolais.  Même si ces derniers devraient être déportés par les autorités américaines, conformément à l’accord signé entre les gouvernements des deux pays, cela devrait se faire dans le respect de la dignité humaine, a souligné la ministre des Droits humains. « C’est pour cette raison que nous avons refusé d’accueillir ces Congolais et avons décidé de renvoyer l’avion qui est reparti avec ses passagers », a dit Mme Mushobekwa.

Toutefois, le gouvernement de la République reste disposé à appliquer l’accord  signé entre les deux pays,  mais dans le « strict respect de la dignité des Congolais expulsés des pays tiers », a conclu la ministre des Droits humains. Car, une chose est de mal se comporter dans un pays étranger, une autre de renvoyer ces présumés  délinquants dans de bonnes conditions, respectant les droits de l’homme et non comme des esclaves.

Dans son point de presse en janvier dernier, Joseph Kabila Kabange a justement affirmé avoir de bonnes relations avec tous les partenaires, sauf quelques exceptions. Ceci, parce que le Congo a refusé le diktat sur ce qu’on doit faire. Et d’ajouter que le Congo tient à se faire respecter, d’autant plus que l’homme le plus pauvre a besoin de la dignité. Le Congo tient à sa dignité et doit être respecté à l’instar d’autres pays. De même, le Congo refuse que l’argent soit utilisé comme moyen de subordination, a martelé le Chef de l’Etat.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse