Expert en Code de la famille revisité, Prof Ndomba Kabeya : « La protection de la veuve commence par le régime matrimonial choisi du vivant de son mari »

par -
0 875
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Que dit le  Code de la famille par rapport à la veuve ; quel est le traitement réservé à une veuve ; que dit la loi et qui peut bénéficier des droits en cette matière ? Autant de préoccupations auxquelles L’Avenir-Femme de ce jour a tenté de répondre par l’entremise d’un expert en la matière. Il s’agit du Professeur Ndomba Kabeya Elie-Léon,.

L’Avenir-Femme : Professeur, quelles sont les dispositions juridiques qui protègent la veuve ?

Premièrement, vous devez savoir que le code de la famille n’a pas été changé plutôt revisité et celui, depuis 1987, a toujours protégé la veuve. Ce qui fait défaut, c’est l’ignorance. Et qui peut-on désigner comme veuve ? Cette dernière est celle dont le mari avec qui le mariage avait été enregistré devant l’officier de l’état-civil est décédé. Ce n’est pas une copine ni concubine ni celle auprès de qui l’on a versé la dot en famille. Moins encore une deuxième, troisième ou quatrième femme. A ce niveau, l’on peut dégager certaines dispositions protégeant la veuve, notamment  l’article 658 du code de la famille qui parle de l’héritage. Cet article repartit de manière explicite l’héritage laissé par le défunt.

L’on doit retenir que la protection de la veuve commence par le régime matrimonial que la veuve avait  choisi lors de l’enregistrement de son mariage, du vivant de son mari. Puisque lors de cette célébration, il est proposé aux conjoints les trois types de régimes.  Alors, si  la veuve avait choisi le régime de séparation des biens, son patrimoine ne sera jamais touché ; plutôt celui de son mari.

(Judith Ebondo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse