Exclusif : Incursion des hommes de Kamwena Nsapu à la mission catholique Ndekesha

Une vue de l'hôpital Général de Référence de la mission Ndekesha au Kasai-Central. Ph.Tiers
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Week-end particulièrement agité dans la paisible mission catholique de Ndekesha, cité située dans le territoire de Kazumba, à près de 180 km de Kananga dans la province du Kasaï Central.  A la base,  une nouvelle  incursion des miliciens Kamwena Nsapu qui ont  mis toute la cité dans l’ émoi.

D’ après nos informations, les hommes du chef de Bajila Kasanga ont assiégé Ndekesha tôt le matin. Ils auraient pris pour cible, la paroisse des sept douleurs qui venait de célébrer son centenaire il y a quelques mois. Pris de panique, les habitants se sont terrés chez eux et d’ autres ont trouvé refuge dans la brousse. Nos sources indiquent que  les forces gouvernementales viennent d’ arriver sur place. Difficile à l’ heure actuelle de confirmer s’il y a eu affrontements, mort d’ hommes ou tout autre dégât de quelque nature que ce soit.

Pour rappel, la semaine passée, les miliciens avaient fait une descente punitive au Grand séminaire de Malole, près de Kananga. Ces inciviques avaient tout saccagé sur leur passage. Un événement malheureux condamné par la monusco, la nonciature apostolique et la Cenco qui ont rappelé l’ inviolabilité des lieux de culte. Mais face à la menace de plus en plus persistante, la police de la province du Kasaï- Central a renforcé ses effectifs. Plusieurs éléments de la légion d’ intervention sont arrivés cette semaine dans la ville de Kanagna. Ils ont pour mission de travailler avec d’ autres forces de défense et sécurité déjà déployées sur terrain pour rassurer la population et mettre fin à l’ activisme de ces miliciens qui sèment pagaille et désolation à travers des actions particulièrement sanglantes et sans revendication aucune.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse