Exclusif- Annoncé en fuite en RSA, l’ ADG de la RVA promet de crever l’ abcès!

par -
0 1363
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Des folles rumeurs largement relayées sur internet faisaient état hier de la fuite de l’administrateur délégué général de la régie des voies aériennes. D’ après ces sources, Abdallah Bilenge aurait discrètement quitté le pays pour échapper aux investigations sur les actes de mégestion au sein de la RVA.

« Tout ce qui a été dit est faux de A à Z. Il ( Abdallah Bilenge) est ici, il travaille, il est dans son bureau au moment où je vous parle », confie Emile Bongeli, le président du conseil d’ administration de la RVA.

D’ après les rumeurs qui ont couru lundi, Abdallah Bilenge a gagné la RSA via Lubumbashi. Il aurait pris place à bord de Congo Airways, mêlé au personnel navigant, il se serait caché dans les toilettes de l’aéronef.

« Déguisé, caché dans les toilettes pour fuir qui ? », s’interroge le professeur Bongeli pour qui, le parquet n’a aucun mandat qui inculpe le mandataire Bilenge. Toutefois, la RVA confirme le séjour lushois de son ADG.

«  Il était parti vendredi en mission à Lubumbashi, il est revenu dimanche par Congo Airways. Il est là et il travaille. Il continue à faire progresser l’entreprise comme jamais auparavant… », renchérit le PCA Bongeli qui dénonce une cabale orchestrée contre le mandataire incriminé.

Bilenge, irréprochable ?

Abdallah Bilenge et son collègue Constantin Mbengele du FPI sont depuis quelques jours dans le viseur du conseiller spécial du chef de l’ Etat en charge de la bonne gouvernance, lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Luzolo Bambi poursuit les deux mandataires pour détournement des dénies publics.

A la RVA, l’on ne se reproche de rien. « Dans ce pays, on aime pas les travailleurs. Si nous étions là sans rien faire, sans faire progresser l’ entreprise, personne ne parlerez. Mais comme on voit partout les grands travaux, on voit une grande tour, les pistes sont refaites, les travaux ici, à Lubumbashi, à Goma… c’ est alors que l’ on commence à parler de la corruption » regrette Emile Bongeli.

Sans être l’ avocat d’ Abdallah Bilenge, Emile Bongeli dénonce avec véhémence ce qu’il qualifie de la « culture de la médiocrité », qui consiste selon lui, à accuser sans preuves ni précisions du montant détourné. Une manie qui sert explique –t- il à jeter le discrédit sur les rares compatriotes qui sortent du lot. Au moment de l’ interview, l’ ADG Abdallah Bilenge assistait à une réunion du conseil d’ administration de l’ entreprise. La RVA promet de se prononcer demain sur cette affaire qui éclabousse son gestionnaire en chef.

Jean Pierre Kayembe

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse