Exclu de l’Udps: Mubake dévoile le dessous des cartes

par -
0 699
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Au cours d’une adresse à sa base de l’Union pour la Démocratie et le progrès social, UDPS, Valentin Mubake, l’un des héritiers et proches collaborateurs de feu Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, a choisi d’éclairer la lanterne de l’opinion sur sa rencontre avec le président de la République. Cette dernière qui a occasionné son exclusion de son cher du parti de Limete. Après cette décision du secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund-a-Kabund et quelques instances du parti, Valentin Mubake sort de son silence. Pour lui, il a rencontré le chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, d’abord pour statuer autour du retard qu’a pris le rapatriement de la dépouille mortelle de son président du parti, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba décédé depuis le 1er février 2017 à Bruxelles en Belgique. « Je voulais d’abord savoir auprès du président Kabila, les raisons qui font que jusqu’à ce jour le corps de notre leader ne revienne pas au pays », a-t-il dit.  A cet effet, Valentin Mubake a fait preuve d’un digne fils qui incarne l’idéologie du sphinx de Limete. Ceci se justifie par le fait que ce cadre de l’UDPS veut d’abord privilégier l’enterrement de son chef du parti et ancien premier ministre de la République démocratique du Congo. « Le président Kabila m’a expliqué que sa présentation de serment à son avènement au pouvoir d’Etat en RDC devait alors coïncider avec la mise en terre de feu son Père, M’Zée  Laurent Désiré Kabila, notre ancien président. Le président entrant qu’il était avait  privilégié l’enterrement de l’illustre disparu, avant sa prestation de serment entant que nouveau chef d’Etat », a ajouté Valentin Mubake à sa base de l’UDPS/ Debonhomme. Par ailleurs, il s’indigne que Félix Tshilombo Tshisekedi, fils biologique d’Etienne Tshisekedi, se batte bec et ongles pour un poste politique, oubliant qu’il faut d’abord enterrer papa. Ce, tout en se cachant derrière l’hypothèse selon laquelle le lider maximo n’appartient pas seulement à sa famille biologique, mais aussi et grandement à la Nation congolaise. Sur ce, Félix Tshisekedi a préféré prendre le temps pour négocier, « en coulisse » le poste de Premier Ministre.

Quid d’une rencontre en public et celle en coulisse

« Vous voulez me condamner parce que j’ai rencontré le président Joseph Kabila en plein jour et devant les caméras, au lieu de vous en prendre à celui qui l’a fait en coulisse et dans le noir avant moi ! », s’inquiète Valentin Mubake. A ce stade, il interpelle Kabund et complices et leur demande de faire le choix entre celui qui répond à une invitation du chef « publiquement » et celui qui le fait en cachette. « Entre ces deux personnes, qui faut-il sanctionner ? », s’interroge le déchu. Ce, pour dire que l’UDPS, après Etienne Tshisekedi, est gérée par des gens qui veulent vider tous les cadres qui ont mené un bon combat autour du lider maximo que toute la Nation pleure. Et plusieurs observateurs s’interrogent sur l’avenir de ce grand parti de l’Opposition dans les années qui viennent. Aujourd’hui, avec l’exclusion de Valentin Mubake, camouflée dans la formule « auto-exclusion », comme cela a été le cas avec Bruno Tshibala, l’UDPS se vide de ses cadres. Déjà parce que Mubake draine derrière lui une masse non négligeable de combattants de l’UDPS, soit environ 5 sections du parti. « Le président de la République a préféré enterrer ce débat de sourds sur la Primature, car l’actuel homme-orchestre du Rassemblement a déjà fait des tours à la Présidence, accompagné d’émissaires étrangers pour chercher ce poste. Et puisqu’il fallait trancher l’affaire au profit du peuple et non d’un individu, il a porté son choix et cela reste ainsi », a-t-il ajouté. Cette mise au point de Valentin Mubake pourra choquer certaines sensibilités, mais il a jugé bon de le faire afin de se laver de toutes suspicions sur sa personne. L’opinion consciente est appelée à comprendre l’avenir de la RD Congo avec des politiques qui privilégient leurs propres intérêts en reléguant ceux de la Nation. En son temps, Lumumba disait : « l’avenir du Congo ne s’écrira pas à l’étranger ; mais plutôt sur son propre sol et par ses propres fils ». Malheureusement, aujourd’hui, le fils Tshisekedi compte sur ses partenaires étrangers et son agent payeur en exil à l’étranger, pour l’installer de force au pouvoir, se cachant derrière une foule de combattants masquée.

(ABM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse