Examen du budget de l’exercice 2016 « Terre d’Avenir »plaide pour les agents des sociétés liquidées

par -
0 697
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Il s’agit des Lignes Aériennes Congolaises (LAC), des agents de la Nouvelle Banque de Kinshasa, NBK et autres que le Groupe Parlementaire Terre d’Avenir, à travers la députée nationale Vicky Katumwa, a plaidé pour la prise en compte de la dette extérieure. Aussi, de se poser la question sur le caractère national du projet de la construction des stades municipaux, étant donné que seule Kinshasa en est bénéficiaire.

Le Groupe parlementaire Terre d’Avenir de la Majorité présidentielle que préside l’honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala, a choisi pour son compte la députée nationale Vicky Katumwa, pour porter la voix de ce groupe parlementaire à la recevabilité dudit projet de loi. Ce n’est qu’un projet, une prévision, un acte de prévision et d’autorisation.

C’est à juste titre, que la députée nationale Vicky Katumwa, s’est fait l’agréable devoir de féliciter le Gouvernement de la République Démocratique du Congo pour avoir gagné le pari d’avoir prévu des crédits conséquents à ce projet de budget. Compte tenu de l’examen dudit projet, elle évoque trois préoccupations dont, le transfert des recettes à caractère national aux provinces, à la dette extérieure et le projet de construction des stades municipaux.

Abordant la première préoccupation, elle estime que le constituant, en son article 175, alinéas 2 et 3, avait prévu la part des recettes à caractère national allouées aux provinces et établie à 40%, retenus à la source, selon l’alinéa 2 évoqué ; tandis qu’à son alinéa 3, elle évoque la loi qui fixe la nomenclature des autres recettes locales et la modalité de leur répartition. « Compte tenu des problèmes techniques, dus au captage des recettes, la loi relative aux finances publiques prévoit, dans le cadre des rapports entre le pouvoir central et les provinces la répartition des recettes à caractère national », a dit la députée nationale en soulignant que c’est cette répartition qui pose problème par ce que les clés de répartition définie par la Loi de Finances Publiques dont le Gouvernement procède souvent à des ajustements. « C’est pourquoi, je recommandeau Gouvernement d’opérer le transfert effectif des compétences et responsabilités en matières des dépenses aux provinces, cinq ans après l’entrée en vigueur de la loi de finances publiques », a-t-elle déclaré devant la tribune du Palais du Peuple.

De la dette extérieure et de la construction des stades municipaux

Sur cette question de la dette extérieure, la députée nationale Vicky Katumwa juge opportun que le Gouvernement puisse éclairer la lanterne des élus du peuple souverain en ce qui concerne les décomptes finals des sociétés liquidées, tel le cas des agents de la Nouvelle Banque de Kinshasa et ceux de Lignes Aériennes Congolaises, LAC.

Dans la foulée, toujours en plaidant la cause des provinces en ce qui concerne le projet de la construction des stades municipaux, dont elle ne comprend pas la logique de son fonctionnement. « A Kinshasa, on construit 4 stades sur les 24 communes sur compte la Ville. Je voudrai savoir si ce projet est provincial ou national ? A quand le début des travaux de construction des stades en provinces, particulièrement dans le territoire de Kalemie, chef-lieu de la province du Tanganyika ? ».

Autant des questions qui amènent à inviter ses collègues députés nationaux à recevoir le projet de budget de l’exercice 2016, en vue de son amélioration et approfondissement en Commission permanente de l’Assemblée nationale.

En attendant, cette recevabilité aux termes des réponses du Premier Ministre Augustin Matata Ponyo, l’honorable Vicky Katumwa reste confiante quant à son amélioration.

 

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse