Evoluant sous la croupe de David Monsoh

par -
0 468
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le chanteur Djino Equalizer se frotte les mains

Tout de suite après son départ de l’orchestre Wenge Bcbg, le chanteur Djino Equalizer Caporedji, sous la bénédiction du producteur David Monsoh, a monté un groupe musical pour l’accompagner dans toutes ses productions.

Faisant d’une pierre deux coups, il est entré au studio à Kinshasa pour la réalisation de son premier disque intitulé « Commandant de bord » qui sortira sous le label « Obuo Music » de David Monsoh. Cette œuvre qui sort bientôt dans les bacs en RDC est déjà disponible sur Youtube pour des spécialistes des téléchargements. Pour cela le compositeur de « Je suis enlevé » est fier de lui et ne cesse de dire à ses nombreux fans : « Je suis content du fait que le public qui suit de près mon évolution m’a toujours encouragé à aller de l’avant et jamais je ne le décevrais. Comment je ne cesse de le répéter, je viens de boucler au studio un travail dont je suis sûr ne va pas manquer de rencontrer l’approbation de tout le monde.

Ceci pour dire que comme un avion ne peut pas voler sans commandant de bord, il est difficile d’amorcer le décollage et l’atterrissage qui sont les deux phases les plus difficiles du pilotage. En musique Djino Equalizer se dit être  le commandant de bord de la rumba congolaise parce que dans mon fort intérieur, il personnifie ce pilote qui s’enferme dans le cockpit pour réaliser son travail si difficile soit-il.

En attendant, avec l’assistance de son producteur David Monsoh qui ne lésine jamais sur les moyens pour le propulser au devant de la scène, Djino Equalizer Caporedji qui prépare, du reste, à la présentation officielle de son disque signale que son groupe musical tient régulièrement ses séances de répétition hebdomadaire à l’espace « Restaurant Miss B » au quartier Bon Marché dans la commune de Barumbu.

(Kingunza Kikim Afri)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse