Evalué à près de six milliards Usd: Le budget 2019 voté à l’Assemblée nationale

par -
0 238
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les députés nationaux ont adopté le budget 2019 ce vendredi 02 novembre 2018. A l’occasion, ils ont également adopté la loi sur la reddition des comptes de l’exercice 2017, ainsi que deux autres nouvelles lois portant création, organisation et fonctionnement d’abord de l’Ordre national des architectes, puis de l’Ordre national des ingénieurs en Rd Congo. Les quatre lois votées seront incessamment transmises au Sénat pour une seconde lecture avant leurs promulgations par le Président de la République.

Présentée en équilibre, en recettes et en dépenses, à près de six milliards de dollars américains, la loi de finances du pouvoir central pour l’exercice 2019 a été votée ce vendredi 02 novembre 2018 à l’Assemblée nationale. Simultanément, les députés nationaux ont aussi délibéré sur la loi portant reddition des comptes de l’exercice 2017.

Ces votes ont eu lieu à l’issue de l’approbation par l’assemblée plénière, des conclusions des rapports de la commission ECOFIN (Economique, financière et de contrôle budgétaire) de l’Assemblée nationale, relatifs à l’examen et adoption de ces deux textes de loi du Gouvernement sur les finances publiques de l’Etat. Et ils ont également coïncidé avec les votes globaux de deux autres nouvelles lois.

Notamment, la loi portant création, organisation et fonctionnement de l’Ordre national des architectes, et celle portant création, organisation et fonctionnement de l’Ordre national des ingénieurs en République démocratique du Congo. Les conclusions des rapports y relatifs, notamment, de la commission mixte Relations extérieures (RELEX) et ECOFIN/CB (Economique, financière et contrôle budgétaire) et de la commission mixte socioculturelle et Aménagement du territoire et Infrastructures (ATI) de l’Assemblée nationale, ayant été déjà approuvées lors des précédentes plénières.

Toutes ces quatre lois votées ce vendredi à l’Assemblée nationale seront incessamment transmises au Sénat pour une seconde lecture. C’est après la délibération de la Chambre haute du Parlement qu’elles seront envoyées au Président de la République pour leurs promulgations.

Quid des textes votés

La session ordinaire de septembre 2018 étant essentiellement budgétaire, le projet de loi de finances exercice 2019 (budget 2019, évalué à près de six milliards de dollars américains) ainsi que celui portant reddition des comptes exercice 2017 avaient été simultanément déposés le mercredi 03 octobre dernier au bureau de l’Assemblée nationale par le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe.

Ces deux textes de loi, matières prioritaires du calendrier des travaux de la session, ont été déjà présentés et défendus devant l’Assemblée nationale (le mardi 23 octobre dernier et le vendredi 19 octobre dernier), par le Premier ministre et le ministre des Finances. Et, ayant été déclarés recevables par la représentation nationale (le jeudi 25 octobre dernier et le vendredi 19 octobre dernier), les deux textes de loi avaient été confiés à la commission ECOFIN (Economique, financière et de contrôle budgétaire) de l’Assemblée nationale, pour un examen approfondi.

Au cours de leurs travaux, les députés nationaux membres de cette commission ECOFIN présidée par l’honorable Mutokambali Luvanzayi Jean-Luc, et dont l’honorable Déo Indulu est rapporteur, ont eu à auditionner, entre autres, les membres du Gouvernement de la République, des responsables des régies financières, des gestionnaires des crédits et des services dépensiers, etc.

A savoir que le budget du pouvoir central de l’exercice 2019 qui vient d’être adopté, est présenté en équilibre, en recettes et en dépenses, à 10.352.319.780.053 CDF (dix mille trois cent cinquante-deux milliards trois cent dix-neuf millions sept cent quatre-vingt mille cinquante-trois Francs congolais). Appliqué au taux de change de 1.747,8 CDF le dollar, ce projet de budget de l’Etat s’évalue à 5,923 milliards de dollars américains (USD).

Quant à l’exécution de la loi de finances n°17/005 du 23 juin 2017 du pouvoir central pour l’exercice 2017 (reddition des comptes de l’exercice 2017) l’on indique que globalement, les recettes réalisées se sont élevées à 6.478,61 milliards de Fc contre 11.524,53 milliards des prévisions. Soit, un taux de réalisation de 56,22%. Ce qui dégage une moins-value totale de 5.045,91 milliards de FC, qui représente une valeur relative de 43,78 %.

Et concernant les deux lois sur les ordres nationaux, elles visent notamment à réglementer les professions d’architecte et d’ingénieur en République démocratique du Congo. Ce, en créant des organes directeurs de ces professions et en instituant la discipline professionnelle des architectes et des ingénieurs.

Lepetit Baende

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse