Evalué à au-moins 8 milliards de dollars, Assemblée nationale : le budget 2017 passe

par -
0 442
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le projet de loi de finances exercice 2017 a été déclaré recevable hier jeudi 1er juin à l’Assemblée nationale. Ce, à la suite des réponses données par le Premier ministre Bruno Tshibala aux diverses préoccupations soulevées par les députés nationaux, lors de la présentation de l’économie de ce texte de loi, mercredi dernier devant la Représentation nationale. Depuis hier, le projet de loi déclaré recevable, est transmis à la commission ECOFIN de l’Assemblée nationale pour examen approfondi avant son vote et son transfèrement au Sénat. 

Après avoir défendu le mercredi 31 mai dernier à l’Assemblée nationale son budget de l’exercice 2017, le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe est encore revenu hier jeudi 1er juin 2017 à l’hémicycle du Palais du peuple, pour répondre aux diverses préoccupations soulevées par les élus nationaux. Ce, après qu’il ait fait la présentation de l’économie du Projet de loi des Finances exercice 2017. Et comme cela ne pouvait pas encore susciter de débat, le speaker de la Chambre basse du Parlement a convié directement l’Assemblée plénière au vote à main levée.

A l’issue duquel, ce texte de loi de finances a été déclaré recevable. Et par logique, aussitôt son adoption, il a été transmis sans transition à la Commission ECOFIN (Economique et Financière) de l’Assemblée nationale qui a déjà commencé le travail en vue de l’examen approfondi du texte avant d’être soumis au vote dans un proche délai. Après quoi, ce texte de loi sera transféré au Sénat pour une seconde lecture. A savoir que cette loi des finances 2017 devra être traitée en procédure d’urgence.

Une idée du budget 2017

Alors qu’il défendait son texte de loi le mercredi dernier devant les élus du peuple, le Premier ministre du Gouvernement d’union nationale, M. Bruno Tshibala Nzenzhe, a indiqué que son projet de budget pour l’exercice 2017 s’évalue en équilibre, en recettes et en dépenses, à une hauteur de 11.301.343.655.581 FC (onze mille, trois cent un milliards, trois cent quarante-trois millions, six cent cinquante-cinq mille, cinq cent quatre-vingt –six-et un francs congolais), soit, l’équivalent d’environ huit milliards de dollars américains.

Bruno Tshibala a souligné que son Gouvernement réserve dans ce budget, un montant de 1.169 milliards de FC (soit 764 millions de dollars), lequel est destiné aux opérations électorales pour l’organisation de trois scrutins prévus d’ici la fin de cette année. Il a promis de réduire le chômage et d’améliorer les conditions de vie des populations.

Il a également fait part aux députés, la politique sociale du gouvernement d’union nationale. Aussi, le chef de l’exécutif national a indiqué les élections occupent une place de choix dans son budget de 2017. Il assure en outre que le Gouvernement s’engage surtout à améliorer le climat des affaires.

« Ce budget a été bâti avec un souci de réalisme, doublé d’une volonté d’innover. Notre discipline  collective en tant que peuple, notre civisme fiscal en tant que citoyens, notre sens du respect de la loi en tant que légalistes, et notre attachement à la solidarité nationale en tant que patriotes, seront les principaux gages de ce réalisme et de cette volonté commune de développer notre pays par nos propres efforts », tels sont les derniers mots forts du discours du Premier ministre hier devant les députés nationaux.

Il sied de signaler en outre que très bientôt, au mois de septembre donc, le Gouvernement Tshibala va devoir déposer à l’Assemblée nationale un autre projet de loi des finances pour l’exercice 2018.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse