Evaluation globale du processus électoral, Kananga : La tripartite Ceni-Cnsa-Gouvernement s’ouvre aujourd’hui

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La ville de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central, a abrité hier lundi, les travaux préparatoires de la tripartite Ceni-Cnsa-Gouvernement de la République. Ce, après l’arrivée dimanche d’une forte délégation de la Commission Electorale Nationale Indépendante (Céni) conduite par son président Corneille Nangaa Yobeluo, de quelques membres du Gouvernement de la République et ceux du Conseil National de Suivi de l’Accord. L’on note également la présence sur terrain à Kananga de quelques représentants de la communauté internationale ; notamment le représentant de l’Union Africaine, Kabyemera James Nirere, l’Ambassadeur du Zimbabwe en RDC, Raphaël Faranisi, de l’ambassadeur adjoint de Zambie, Muhabi Lungu, le troisième secrétaire politique de l’ambassade d’Afrique du Sud, Gaongalelwe Olopeng Lefentse, de l’expert et représentant de l’OIF, Cyrille Kulenovic, des députés nationaux, des délégués de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, des leaders et représentants des réseaux des organisations de la société civile de la RDC.

En effet, il est prévu trois jours des travaux en commissions. Ouverts hier lundi, le début de ces travaux préparatoire a précédé pratiquement la cérémonie officielle décalée pour ce mardi.

Mais il faut noter que l’objectif global de cette grand-messe consiste à évaluer le processus électoral dans sa globalité. Ce, en vue d’aboutir à l’organisation des élections transparentes et apaisées en République Démocratique du Congo. Elle visera également, de façon spécifique, à identifier et évaluer les différentes opérations jusqu’à l’organisation des scrutins. Cela en faisant l’état de lieu de la révision du fichier électoral en cours, et en mettant en place des stratégies pour les opérations de réception de traitement des candidatures, de vote et de dépouillement ainsi que la compilation des résultats.

Il va s’agir également d’identifier les différentes contraintes liées à ces opérations, notamment légales et règlementaires, contraintes sécuritaires, logistiques, financières, techniques, politiques et enfin, de proposer les délais opérationnels réalistes pour la tenue des scrutins.

Le président de la Centrale électorale, Corneille Nangaa a fait savoir que le bon déroulement des activités préparatoires est lié au lancement dans un bref délai de l’opération d’identification et enrôlement des électeurs dans le Kasaï Central, en province du Kasaï et dans les territoires de Kamiji et Luilu dans la Lomami.

« La Ceni n’a aucun agenda caché », a affirmé Corneille Nangaa lors du coup d’envoi des travaux préparatoires de cette réunion tripartite, tout en ajoutant que la lumière sur le processus électoral en cours en RDC partira de Kananga et inondera l’ensemble du pays.

Au total quatre commissions techniques ont été mises sur pied, notamment celle chargée des Questions juridiques et procédures électorales, du budget et finances, de la logistique des opérations du processus électoral et des problèmes politico-administratifs et sécuritaires.

Dans son allocution de la circonstance, le président de la Ceni a annoncé le lancement imminent de l’opération de la révision du fichier électoral dans les provinces du Kasaï et Kasaï Central. La date du lancement de cette opération pourra être arrêtée au cours de la réunion interinstitutionnelle d’évaluation globale du processus électoral.

Quid de la publication du calendrier électoral

Pour le chef de la Céni, la publication la publication du nouveau calendrier électoral aura lieu à l’issue des travaux d’évaluation globale du processus électoral qui se sont ouverts lundi 28 août à Kananga.

« Nous allons évaluer le processus électoral. Le lancement des travaux est fait, puis s’ensuivront des travaux techniques et des plénières qui dégageront des résolutions. Et ces résolutions permettront à la CENI de publier ce que tout le monde attend : le calendrier électoral », a affirmé Corneille Nangaa.

Il a rappelé que la publication du chronogramme des élections reste une affaire de la CENI.

« Le calendrier à publier reste une affaire de la CENI. Elle va le publier conformément à la loi organique », a-t-il souligné, poursuivant que l’agenda de la CENI prévoit la sensibilisation sur les scrutins à venir étant donné qu’il ne reste que l’enrôlement au Kasaï et Kasaï-Central, et une partie dans le territoire de Lomani.

« Dès que nous aurons terminé, nous allons passer aux élections », rassure Nangaa.

(Bernetel Makambo)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse