Evaluation en douane: L’OMD organise un atelier de formation à Kinshasa

par -
0 1053
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Deux experts de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) animent à Kinshasa, du 25 au 29 mai courant, un atelier de formation sous le thème « l’Evaluation en douane », ouvert par la DG Déo Rugwiza Magera. Ce, à l’intention des cadres et agents des Directions provinciales de la DGDA, Direction générale des douanes et accises Kin-Ville, Kin-Aéro ainsi que Matadi et Boma dans le Kongo central. Une délégation de la douane centrafricaine y prend également part. Cadre choisi, Sultani Hôtel, dans la commune de la Gombe.

A la cérémonie de lancement des travaux, deux discours ont été prononcés. Le premier, celui d’un expert de l’OMD, remerciant le Dg Déo Rugwiza pour l’occasion donnée à l’OMD d’accompagner la DGDA dans ces missions. Il a, en en outre, félicité le patron de la douane congolaise pour les moyens et ressources mis en place pour le développement de son personnel. « L’investissement dans le capital humain vous apportera des dividendes à récolter aussi bien à court qu’à moyen terme », a-t-il dit.

Toujours renforcer les capacités

L’on retiendra de prime abord que les bénéficiaires de l’atelier de formation sur l’Evaluation en douane seront les premiers à utiliser le matériel OMD utilisé dans le système de la DGDA. C’est pour cette raison qu’il a recommandé aux séminaristes : « appropriez-vous cette formation », s’appuyant sur un adage : « la connaissance augmente dans le partage et non dans l’économie ».

Prenant la parole à son tour, le Directeur général Déo Rugwiza Magera de la Direction générale des douanes et accises a souhaité la bienvenue à tous les participants. Et de manière exceptionnelle aux experts de l’OMD et aux cadres de la douane centrafricaine. Il a par la même occasion remercié le Secrétaire général de l’OMD « pour le souci qu’il a de renforcer les capacités de 179 membres de l’OMD afin de les moderniser et de les rendre plus performants ». C’est pour cette raison qu’il a mandaté les experts, depuis Bruxelles, afin de venir à Kinshasa animer ce séminaire.

« L’atelier sur l’évaluation en douane qui s’ouvre ce jour se tiendra en deux étapes », a précisé le Dg Rugwiza. A Kinshasa, il se déroulera du 25 au 29 mai courant avec la participation des cadres et agents de l’Administration centrale et des Directions provinciales de Kin-Ville, Kin-Aéro et de Matatdi et Boma, dans le Kongo central. La deuxième étape, du 1er au 5 juin prochain, avec les cadres et agents des Directions provinciales de la Dgda Katanga, Nord-Kivu, Sud-Kivu et Province orientale.

Une soixantaine de participants, dont 28 hommes et 32 femmes, avec les deux cadres de la douane centrafricaine y prennent part. ces derniers venus de Bangui dans le cadre de l’Accord d’assistance mutuelle et administrative (AAMA), signé entre les deux administrations douanières l’année dernière.

Cette formation est à circonscrire dans le cadre des efforts que déploie la DGDA en vue de se réapproprier cette fonction jusqu’ici externalisée. En effet, l’organisation de cet atelier est une suite logique d’un processus qui a débuté par une mission de l’OMD, du 12 au 23 janvier 2015 à Kinshasa et à Matadi. Le but de cette dernière était d’évaluer les capacités de la Dgda à assurer efficacement les missions jusque-là confiées au Bureau Veritas BIVAC.

Le contrat avec BIVAC

A cet égard, il convient de rappeler avec le premier des douaniers de la Rdc que c’est sur instruction de la banque mondiale et du Fonds monétaire international que le gouvernement de la Rdc, par l’entremise de la Dgda et de l’OCC, a signé, le 30 novembre 2005, avec BIVAC AV, un contrat de vérification avant embarquement des marchandises importée en Rdc. Ce, pour une durée de 3 ans, renouvelables deux fois par tacite reconduction et vient d’être reconduit pour 9 mois, c’est-à-dire jusqu’au 11 novembre 2015.

La Dgda estime qu’il est temps de se réapproprier l’exercice des missions lui reconnues par les textes légaux et réglementaires en matière d’évaluation en douane des marchandises importée en Rdc, telle que recommandée par l’OMD et l’OMC à l’Accord de facilitation des échanges.

C’est dans ce contexte que trois importantes sessions de formation, animées par les experts de l’OMD ont déjà été organisées, au bénéfice de la Dgda depuis 2013. Il s’agit du séminaire de formation sur les Règles d’origine du 9 au 13 septembre 2013 ; l’atelier sur le Système harmonisé de codification et de désignation des marchandises, animé du 4 au 8 novembre 2013 ; et plus récemment, du 9 au 20 mars 2015 de l’atelier sur le Leadership et Management. Ces trois, constituent avec celui en court, des piliers importants d’une bonne administration et d’une bonne taxation douanière pour une grande mobilisation des recettes des douanes et accises.

Recommandation

A Déo Rugwiza de recommander aux participants : « prenez activement part, avec assiduité et discipline à cet atelier afin de tirer le maximum de profit possible. Non seulement pour vous-même mais aussi pour vos collègues qui n’ont pas eu comme vous la chance d’être retenus. Cette formation fera de vous des formateurs », a-t-il conclu.

La fin de cet atelier intervient ce vendredi 29 mai à Kinshasa, avant la deuxième étape qui interviendra à Lubumbashi.

(Emmanuel Badibanga)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse