EUSEC Rd Congo : Johan De Laere succède à Jean-Louis Nurenberg

par -
0 865
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le mandat de la Mission EUSEC RD Congo est reconduit avec un nouveau chef. Le colonel Jean-Louis Nurenberg est donc remplacé par le colonel Johan De Laere. Ce Belge breveté d’état-major a donc la charge de conduire, accompagné d’une dizaine d’experts internationaux, les activités de ce nouveau mandat de l’EUSEC-Rdc, lesquelles s’inscrivent dans la continuité du partenariat avec les FARDC. Notamment, par le maintien du conseil au niveau stratégique et l’appui à la formation, particulièrement des cadres.

Sur décision du Comité politique et de sécurité de l’Union européenne (COPS), le colonel Johan De Laere (de nationalité belge) a été nommé en tant que chef de la Mission de Conseil et d’assistance de l’Union européenne en matière de réforme du secteur de la sécurité en République démocratique du Congo (EUSEC RD Congo). Le Colonel Johan De Laere succède donc au Colonel Jean-Louis Nurenberg (Luxembourg), qui était à la tête de la mission du 1er octobre 2012 au 30 juin 2015.

De septembre 2014 à juin 2015, le colonel Johan De Laere a été l’adjoint du représentant militaire belge auprès du comité militaire de l’OTAN et de l’Union européenne. En 2004, il a participé à la planification de l’opération « Avenir », formation d’une brigade congolaise à Kisangani. Entre 2011 et 2014, comme chef de la planification opérationnelle des Forces armées belges, il était entre autres, responsable de la préparation de toutes les activités et opérations militaires en Afrique.

Comme personne ne l’ignore à ce jour, le mandat de la mission EUSEC RD Congo a été officiellement reconduit par le Conseil de l’Union européenne pour un an, avec un effectif de dix experts internationaux. Avec ses nouvelles fonctions, déjà à partir du 1er juillet dernier, le colonel Johan De Laere a la charge d’assurer une bonne continuité du partenariat entre la mission EUSEC et les FARDC, auxquelles s’inscrivent les activités de ce nouveau mandat de l’EUSEC-Rdc.

Notamment par le maintien du conseil au niveau stratégique ; et l’appui à la formation, particulièrement des cadres, avec notamment le soutien aux travaux déjà en cours à Kitona et le soutien à l’organisation du concours national pour les écoles militaires. Ces activités sont réalisées et complétées par l’identification et la gestion de projets concrets en soutien du plan de réforme des FARDC.

Parallèlement, un programme d’appui à la réforme du secteur de sécurité volet Défense, financé par la Commission européenne, sous le 11e Fonds européen de développement, et dénommé PROGRESS, est déjà mis en place pour une période de six années.

En réalisant les activités de son mandat 9, EUSEC RDC souhaite agir à chaque niveau avec tous les autres acteurs dans le domaine de la réforme du secteur de la sécurité, indique le communiqué nous parvenu.

Qui est le colonel Johan De Laere ?

Cet officier belge appartenant au Corps des Troupes blindées a commencé sa carrière militaire en août 1979 à l’Ecole royale militaire à Bruxelles où il a suivi une formation universitaire de quatre ans et demi. Il a obtenu ainsi une Licence en Sciences sociales et militaires.

En 1984, après sa formation professionnelle à l’Ecole des troupes blindées, il a servi pendant six ans dans le 4ème Régiment de Lanciers à Soest en Allemagne. Il a occupé différentes fonctions au sein de ce Régiment, y inclus celle de commandant d’un escadron de combat.

Il a enseigné à l’Ecole des troupes blindées et a dirigé les programmes d’investissement dans le domaine de la formation et de l’entraînement à l’Etat-major de la Force terrestre belge. Pendant trois ans, il était professeur au Collège de défense dans le domaine de planification opérationnelle et tactique.

Chef de la planification opérationnelle logistique puis chef de la section renseignement et sécurité à l’Etat-major de la Composante terre (Belgique), le colonel Johan De Laere a également renforcé temporairement le « Department of Peacekeeping Operations » à New York comme analyste Moyen Orient au sein de la cellule stratégique militaire pour le Liban.

Il était aussi chef de la branche « exercices et entrainement » au sein du Corps européen pendant trois ans. Il prépare entre autres le Quartier général pour sa mission de Land Component Command au sein de la « NATO Response Force » en 2010 et pour son déploiement en Afghanistan en 2011.

En 2011, il devient chef de la planification opérationnelle, où il est responsable pour la rédaction de tous les dossiers pour solliciter l’accord politique pour les opérations et activités des Forces Armées belges à l’étranger et en Belgique et de tous les ordres opérationnels pour les unités qui sont engagées.

En 2014, il passe au quartier général de l’OTAN à Bruxelles où il devient l’adjoint du représentant militaire belge au sein du Comité militaire. Pendant sa carrière, il a participé à deux opérations dans les Balkans en 1993 et en 2005.

Depuis début juillet 2015, il occupe ses nouvelles fonctions de chef de Mission EUSEC RD Congo. Le Colonel Breveté d’Etat-Major De Laere est marié, père de deux enfants adultes et vit actuellement à Bourg Léopold en Belgique.

Il est porteur de plusieurs distinctions honorifiques belges, allemandes, françaises et internationales (UE, ONU et OTAN).

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse