Etonnant en Rd Congo

par -
0 811
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Steve Mbikayi exclu d’un groupe qu’il ne connaît pas et dont il n’a jamais été membre

La scène politique congolaise ne cesse de réserver de surprise chaque jour qui passe. Aujourd’hui telle plate-forme naît, demain elle se défait, après demain une autre apparaît, puis c’est l’éternel recommencement. Prétendu chassé de la plate-forme de la Dynamique pour la promotion de l’unité d’action de l’opposition, Steve Mbikayi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, fait bouger l’actualité politique outre les concertations nationales initiées par le Chef de l’Etat. Il a été une fois de plus mis hors-jeu dans cette nouvelle plateforme, née une certaine date que l’opinion nationale congolaise ignore et dont il n’est pas membre. « C’était la première fois que j’apprends qu’il existait dans notre pays une plate-forme portant cette dénomination. Steve Mbikayi n’a pas compris qu’il soit exclu d’un groupe qu’il ne connaît pas et dont il n’a jamais été membre », dénonce-t-il. Il est surpris de constater que ses collègues de l’opposition pro-occidentale, aux abois et déboussolés, ont prétendu exclure Steve Mbikayi, porte-parole de l’opposition nationaliste de la Dynamique pour la promotion de l’unité d’action de l’opposition. Cette exclusion a été faite sur les antennes de certains médias de la ville province Kinshsasa.

Cependant, l’opinion congolaise et internationale doit retenir que Steve Mbikayi, depuis 6 mois, a initié avec certains partis politiques de l’opposition, la Nouvelle Classe Politique et Sociale (NCPS) dont la sortie officielle est intervenue le certain samedi 21 mars 2015. Ce courant idéologique et politique a conduit à la création de l’opposition nationaliste, pro-Congo, pro-Afrique opposée au courant manipulé par les ambassadeurs occidentaux accrédités à Kinshasa. « Je me demande si quelques chambres à coucher ne sont pas encore aménagées dans ces chancelleries. Nationalistes que nous sommes, nous ne pouvions continuer à évoluer avec des leaders politiques à la solde de l’étranger », a-t-il déclaré devant les chevaliers de la plume.

Le refus de toute domination étrangère

Il a en outre fait entendre que la Nouvelle Classe Politique et Sociale qui lutte contre la domination étrangère, luttera aussi contre tout étranger infiltré en République Démocratique du Congo, et qui tenterait de briguer la magistrature suprême dans au pays des nationalistes, tels Kimbangu, Patrice Emery Lumumba, M’Zée Laurent-Désiré Kabila et les compagnons qui ont payé de leur sang. « Si nous pouvons accepter de mener des actions communes avec l’autre courant, il est exclu que nous puissions encore œuvrer avec eux dans une même structure. Le moins que l’on puisse dire est que le porte-parole de l’opposition nationaliste sollicite un débat contradictoire avec le leader qui manipule ce groupe-là afin que notre peuple comprenne à l’avance qui d’entre eux a des idées novatrices et mérite d’être candidat de l’opposition congolaise aux joutes électorale de l’année prochaine », explique-t-il.

Dans la même logique, Steve Mbikayi poursuit que la plupart des animateurs de l’aile de l’opposition pro-occidentale, étaient aux Concertations et attendaient des nominations dans le Gouvernement issu de celles-ci. « Avant la sortie du Gouvernement, tous s’étaient tus et étaient devenus trop gentils avec le pouvoir. L’un d’eux pendant qu’il attendait un poste au Gouvernement avait exclu une députée de son parti pour avoir signé une motion de défiance contre un membre du gouvernement », renseigne-t-il. D’ajouter que « curieusement, n’ayant rien eu après la sortie du Gouvernement, notre honorable est subitement redevenu un opposant radical pour ne pas dire agité », s’indigne-t-il. L’initiateur de la Nouvelle Classe Politique et Sociale de s’étonner que le même député agité, à son tour a initié une motion de défiance contre un ministre du gouvernement qu’il aurait été membre. Partant de cette nomination de la nouvelle équipe gouvernementale, tous les contradicteurs déçus sont aussi devenus opposants les plus entreprenants et les plus radicaux. « Voilà la race des leaders politiques qui prétendent exclure les leaders de l’opposition qui ne voient le Chef de l’Etat qu’au grand jour devant des caméras. Eux, préfèrent y aller la nuit », a-t-il fustigé.

De la consultation des députés nationaux par le Président de la République

Steve Mbikayi déplore le comportement de ses collègues parlementaires membres de l’opposition. Il déplore le fait que ces élus font une chose et son contraire à la fois. Publiquement, ils collaborent avec le Chef de l’Etat à travers les activités parlementaires, notamment dans le traitement des projets de lois venant du gouvernement jusqu’à leur promulgation, de même que les propositions de lois initiées par les députés nationaux. Il en va de l’acceptation des émoluments publiés dans la loi des Finances par le Président de la République. « Quand il s’agit de répondre à une invitation officielle dans le cadre de la collaboration entre institution, on se rebiffe. Il faut alors pousser la logique jusqu’au bout et quitter l’Assemblée nationale. Nos collègues mangent la chair du porc chaque jour et refusent d’en boire la sauce qui n’est servi qu’occasionnellement. Tout est fait pour donner à leur leader une casquette d’un opposant radical, qui dit non à tout, même de façon irrationnelle », fustige-t-il.

Pourquoi l’opposition au pouvoir ?

Steve Mbikayi ne s’acharne pas sur la personne de Joseph Kabila. En lui, il n’y en aucune haine contre le Chef de l’Etat, mais son opposition, c’est par rapport au système et mode de gestion. La NCPS ne partage pas la même vision politique ni économique avec le pouvoir en place. La NCPS juge valable que lorsqu’elle sera au pouvoir, elle fera mieux que ceux qui y sont. Voilà le sens du combat et non s’apitoyer sur un individu avec une haine viscérale. « Nous nous opposons parce que nous sommes persuadés qu’une fois au pouvoir, nous ferons mieux sur base d’un projet de société tiré du solidarisme africain, notre idéologie », a-t-il indiqué. Cela étant, il n’a pas d’antipathie envers personne. Pour cette raison, en sa qualité d’homme d’Etat, il est prêt à rencontrer tout le monde, tous les animateurs des institutions dans un cadre institutionnel afin de trouver des solutions aux problèmes qui se posent à la République Démocratique du Congo. Telle est la justification de sa réponse à l’invitation du Chef de l’Etat. Dans le même ordre d’idées, Steve Mbikayi dit oui au dialogue politique s’il est organisé.

(Pius Romain Rolland)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse