ESU: L’UNIC en conseil de l’université 2017

par -
0 486
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Convoqué conformément aux statuts de l’Université du Cepomad, ce conseil de l’université 2017 qui se tient depuis hier à Kinshasa, sera articulé sur cinq principaux points dont les stratégies du Réseau des universités du CEPROMAD pour l’objectif 2030. Cet organe technique et scientifique donne donc des orientations et recommandations pour l’avenir de l’université, compte-tenu de différentes situations vécues au cours de l’année académique.

Depuis hier mardi 28 mars 2017 à Kinshasa, l’Université du Cepromad/Asbl est en conseil, pour l’année 2017. Les travaux de ces assises se clôturent le vendredi 31 mars prochain. Ils sont ainsi articulés autour de cinq principaux points. Ce sont notamment l’évaluation de l’exécution des mesures prises lors du dernier conseil  du 25 au 28 mars 2016 ; l’audition et approbation des rapports d’activités réalisées par chaque Université du Cepromad sur le plan académique, administratif, technique et financier ; l’assurance qualité en faisant l’état des lieux des contenus des cours et uniformisation du programme du réseau ; les stratégies du Réseau des universités du CEPROMAD pour l’objectif 2030 ; et l’encadrement des travaux scientifiques des étudiants, conférences et recherche.

Outre ces grandes articulations, quelques autres interventions enrichiront ces assises dans l’esprit de sauvegarde de la philosophie de la politique de l’Université du Cepromad (UNIC), dont, sur l’esprit et lettre de la décision portant nomination des membres des comités de gestion au sein du Réseau des universités du CEPROMAD, a souligné son recteur « magnifique », le professeur Nsaman – O – Lutu Oscar, dans son discours inaugural. Il a enfin invité les participants à l’esprit d’endurance, de concentration et à la participation active « pour qu’à l’issue de ces travaux, nous aboutissions à des résolutions qui conduisent notre université à l’émergence 2025 ».

Auparavant, il a fait savoir que conformément aux statuts de l’Université du Cepromad/Asbl, le conseil de l’université est un organe technique et scientifique, qui donne des orientations et recommandations pour l’avenir de l’université compte-tenu de différentes situations (opportunités et menaces) vécues au cours de l’année académique. Il est convoqué une fois l’an et ce, de préférence au mois de mars selon la convenance des membres, période considérée comme milieu de l’année académique.

Le conseil de l’UNIC est ainsi composé des promoteurs, des cofondateurs, des membres des comités de gestion des universités autonomes ou de leurs délégués, des vice-recteurs des différentes Universités du Cepromad autonomes, de deux représentants des professeurs, d’un représentant des étudiants, d’un représentant des Sœurs de Marie et Jésus, ainsi que d’autres membres cooptés par les promoteurs selon l’urgence et la nécessité. Le professeur Nsaman a expliqué que les membres du conseil de l’Université du Cepromad/Asbl sont nommés et proposés par le conseil d’administration, pouvoir organisateur de cette institution.

« Prenez tout ce qu’il y a comme science, technologie, de l’occident, et appliquez cela à l’environnement culturel de votre pays. Pour que ce qu’est devenue la Chine, ce qu’est devenue l’Inde…, ce qu’est devenue le Japon, ce qu’est devenu le Brésil, ne puisse pas échapper à la préoccupation intellectuelle des Congolais. Nous allons adopter ces méthodes, étudier comment appliquer cela ici », a dit à la presse le professeur Nsaman.

Et de poursuivre : « Si l’apprenant n’a pas appris, c’est que l’enseignant n’a pas enseigné. La formation des formateurs dans le domaine du management est autre pour pouvoir inculquer aux jeunes l’esprit d’innovation, l’esprit de créativité, pour que ce qu’on appelle le TFC, le mémoire, des dissertations, qui se trouvent être des travaux de plagiat en majorité, puissent être transformés en projet de développement… Nous essayons d’aller de l’avant. L’expérience que nous avons pu vivre à travers les universités indiennes en commençant par l’Industand, la meilleure université privée de l’Inde, et certains instituts de recherche qui réalisent des opérations fantastiques, doivent nous inspirer… »

Il a enfin indiqué que l’Université du Cepromad va annoncer l’établissement d’un partenariat, un accord solide, entre CMG (le Centre médical de Gombele appelé à devenir un centre d’excellence) et l’Université du Cepromad. Ceci par l’entremise de sa faculté de médecine, et son institut supérieur de management, qui ont pu signer des accords avec des grandes universités indiennes et les instituts de recherche indiens.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse