Epidémie de rougeole refait surface au Katanga

par -
0 1936
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les parents sensibilisés sur l’importance de la vaccination

L’administrateur du territoire de Manono (Tanganyika), François Kazembe, a sensibilisé les parents à faire vacciner leurs enfants et à se méfier de la médicine traditionnelle, de l’automédication et de la religion. Il a lancé cet appel, le weekend dernier, en prévision de la campagne de riposte contre la rougeole prévue dans les jours à venir dans ce territoire.

En effet, la zone de santé de Manono compte actuellement 174 cas de rougeole avec plusieurs décès difficile à quantifier, parce que d’autres enfants meurent à la maison, rapporte radiookapi.net.

«Nous avons sensibilisé et nous continuons à sensibiliser les parents. Il y a ceux qui comprennent, d’autres non. C’est surtout des gens qui sont dans des sectes comme des Kitabala et des Postolo. Ils s’entêtent. Et quand il y a épidémie, ils fuient leurs villages. Mais moi je leur dis qu’on ne peut jamais fuir une épidémie», a indiqué François Kazembe.

L’administrateur du territoire de Manono s’engage également à tout mettre en œuvre pour éradiquer l’épidémie de rougeole dans cette partie de Tanganyika. François Kazembe accuse une autre catégorie de personnes qui préfèrent amener leurs enfants chez le les charlatans. C’est ce qui justifie, selon lui, la hausse du taux de mortalité.

«C’est seulement quand la situation du malade s’empire que les parents amènent leurs enfants à l’hôpital, mais c’est déjà trop tard. Voilà pourquoi je sensibilise les parents. Mais quand on fait la campagne de vaccination contre telle ou telle autre maladie, ils s’entêtent », a-t-il souligné.

L’épidémie de rougeole sévit dans cinq zones de santé du Tanganyika

Le Dr Juvenal Mukuta de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’a confirmé jeudi 27 août courant. Les cinq zones de santé touchées sont : Ankoro,  Kabalo, Manono,  Nyemba et Nyunzu. Environ 48 personnes sont décédées de la rougeole sur plus de 3 000 cas enregistrés depuis le mois de janvier dernier dans la province du Katanga. Le rapport du Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha), publié mercredi dernier à Lubumbashi, indique que les territoires de Kabalo et Kalemie dans le district du Tanganyika sont les plus touchés par cette maladie.

Selon le Dr Juvenal Mukuta de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les échantillons prélevés du sang des malades se sont révélés positifs, après des tests réalisés à l’Institut nationale de recherches biomédicales (INRB). Les cinq zones de santé concernées sont : Ankoro,  Kabalo, Manono, Nyemba et Nyunzu.

L’OMS à Tanganyika a aussi prévenu sur de nouveaux cas enregistrés dans les zones de santé de Kiyambi en territoire de Manono et  Mbulula à Kongolo. Dans ces deux territoires, les résultats de laboratoires de l’INRB sont encore attendus. L’OMS a également annoncé la riposte appropriée pour limiter la propagation  de l’épidémie dans la région.

« Nous avons été à Nyunzu où nous avons organisé la riposte vaccinale contre la rougeole. Actuellement, nous sommes en train de préparer la riposte vaccinale dans la zone de santé de Nyemba. Avec les fonds RRNP, nous allons prendre dix aires de santé et avec les fonds IDS, nous sommes en train de voir comment riposter dans onze zones de santé », a déclaré Dr Juvénal Mukuta.

Respecter le calendrier vaccinal

« Et ce n’est pas normal que nous continuons à voir nos enfants souffrir de la rougeole, alors que nous disposons d’un vaccin efficace, disponible et qu’on donne gratuitement aux enfants. Donc, un seul effort qu’on demande aux parents, c’est d’amener les enfants vers les centres de santé », a ajouté Dr Juvenal Mukuta

Le district sanitaire de Tanganyika à lui seul compte 1 511 cas de rougeole dont 14 décès. Et c’est la zone de santé de Luanika dans le territoire de Kalemie, habitée majoritairement par les pygmées qui reste la plus touchée de ce district sanitaire.

D’après les informations du bureau 4 de l’Inspection provinciale de la santé du Katanga, cité par Ocha, l’ampleur de la maladie dépasse les capacités des acteurs qui organisent la riposte contre l’épidémie sur terrain.

La montée de l’épidémie s’explique notamment par la  faible couverture vaccinale dans plusieurs zones de santé de la province du Katanga et la faible mobilisation des fonds pour l’organisation des campagnes de vaccination.

Des sources concordantes indiquent que la zone de santé de Kalemie, par exemple, n’a pas connu de campagne de vaccination de riposte contre la rougeole depuis un an.

L’ONG Médecins sans frontières (MSF) qui mène des actions en vue de prendre en charge des cas de rougeole à Luanika est confrontée aux problèmes logistiques. De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), citée par Ocha, indique que les besoins pour l’organisation des activités vaccinales restent énormes au Katanga.

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse