Environnement et agriculture

par -
0 596
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La 6ème édition des Portes vertes d’Ibi-Village ont vécu

Les activités se sont clôturées le dimanche dernier. C’étaient pendant trois jours au Plateau de Bateke où des milliers de participants ont eu à assister à une découverte exceptionnelle de la richesse du terroir et des perspectives du développement de l’économie verte, une combinaison d’animations culturelles, de visite du site et de dégustations des produits d’Ibi-Village. Le ministre de l’Environnement, l’ambassadeur de France ainsi que tant d’autres personnalités étaient également à ce grand rendez-vous, à côté des jeunes, des étudiants, des commerçants et des entrepreneurs, mais aussi des organismes et Ongs internationaux, etc.

Trois jours durant, c’est-à-dire, du vendredi 03 au dimanche 05 juillet 2015, le Plateau de Bateke a accueilli la sixième édition des Portes vertes d’Ibi-Village. C’était donc un événement festif, pédagogique et culturel où citadins et villageois convergent les uns vers les autres sur une même esplanade au milieu de la forêt d’acacias.

Les Portes vertes d’Ibi-Village ont offert à ses nombreux participants un espace vert de démonstrations, de dégustations, de ventes et de divertissements, de concerts et animations culturelles. Elles ont donc permis à ces milliers de personnes venues de divers horizons, de découvrir les paysages d’Ibi Village où savane et forêt d’acacias se marient à perte de vue, à proximité de la localité de Mbankana au plateau de Bateke, à près de 140 km sur la Route nationale n°1 en direction du Bandundu, à l’Est du centre-ville de Kinshasa dans la commune rurale de Maluku.

Le soutien concret du Gouvernement y est attendu

A la deuxième journée de cet événement, le samedi 04 juillet 2015, on avait aussi noté la présence du ministre de l’Environnement et Développement durable, M. Bienvenu Liota, qui était accompagné d’une forte délégation. Egalement, l’ambassadeur de la France en Rdc, M. Luc Hallad, a-t-il rehaussé de sa présence ces portes vertes d’Ibi-Village avec sa délégation.

« Les grands points forts de cette édition c’est que d’abord hier samedi, on a reçu le ministre de l’environnement avec une forte délégation. Il était accompagné de son directeur de cabinet, du secrétaire général à l’Environnement, des cinq directeurs du Ministère. C’est un grand honneur pour nous d’accueillir cette délégation. La présence du ministre parmi nous c’est la preuve de l’appui que nous avons de la part du Gouvernement, en tout cas, pour le soutien moral. En plus du soutien moral, il faudrait aussi du soutien concret », a confié dimanche dernier à la presse, M. Olivier Mushiete, directeur général de ce projet REDD+ (Novacel), avant la fin de l’événement.

Il a en outre indiqué que les Portes vertes d’Ibi-Village ont été une grande occasion de rappeler à tout le public c’est quoi Ibi Village et le Puits carbone forestier Ibi-Bateke, le crédit carbone c’est quoi ? « Mais aussi et surtout, l’occasion d’inciter ce public de nous copier, de faire l’agroforesterie comme nous ».

A l’instar des précédentes éditions, cette sixième édition a également connu grand engouement des expositions. A telle enseigne qu’on pouvait facilement accéder dans plusieurs stands à la fois, entre autres, des organisations (membres du système des Nations et autres) et Ong internationales telles que WWF, SANRU, FAO-FIDA-PAM, de l’Agence française de développement (AFD) ; du Fonds de la forêt du Bassin du Congo (CBFF) ; du constructeur automobile John Deere ; de la Ligne turquoise de la mode (LTM) ; ainsi que de tant d’autres exposants…

Des tables-rondes étaient aussi au rendez-vous

Ibi Village a donc ouvert ses portes vertes à la jeunesse kinoise citadine, étudiants, cadres, employés, ouvriers et commerçants de la grande cité pour montrer la richesse du terroir et les formidables perspectives de développement de l’économie verte. Combinaison d’animations, de découvertes, de dégustations des produits du terroir, de spectacles, etc.

Cette session 2015 des Portes vertes d’Ibi-Village s’est ainsi articulée sur trois thèmes. Il y a eu des tables-rondes sur la chaine de valeur du manioc et l’incubateur d’entreprises agro-forestières de Mbempu/Ibi ; sur la valorisation des systèmes agro-forestiers par une filière bois-énergie performante ; sur les stratégies et enjeux du développement durable ; sur l’enseignement technique agricole en Rdc ; et enfin sur la gestion des terroirs, diversification et la REDD.

Ibi Village et le Puits carbone forestier Ibi-Bateke est un concept unique d’agroforesterie. Il permet un développement rural intégré sur trois fronts liés de l’environnement (lutte contre le réchauffement climatique), de l’économie (développement d’une agroforesterie durable et pérenne, et du social (amélioration du bien-être des populations locales). Le projet existe depuis dix ans.

Quant à sa situation géographique, les rivières Lufimi (Est) et Duale (Ouest) découpent un immense triangle de 220 km² dans le Plateau des Bateke, ce grand morceau de tarte limité au sud par la Route nationale n°1 constitue le territoire d’Ibi Village et le Puits carbone forestier Ibi-Bateke. La savane arbustive recouvre 80 % de sa surface et une centaine de familles y vivent.

(Lepetit Baende)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse