Entretien, Ruffin Bayambudila : « le tourisme à Kinshasa, ça s’améliore (…) »

par -
0 466
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Kinshasa n’a pas été absente de la Foire internationale sur le tourisme Indaba 2017 de l’Afrique du Sud. Ministre provincial de la culture et du tourisme, Ruffin Bayambudila s’est présenté à la presse congolaise pour parler de sa vision sur le tourisme de sa ville. « Le tourisme en RDC nous en sommes dans les 500 visiteurs mille l’année, mais nous visons aller les 1 millions d’arrivé par an. Jusque là, nous estimons que c’est accès faible et nous pourrions faire mieux », a déclaré le Ministre provincial de la culture et tourisme.

Est-ce qu’il y a des efforts sur l’accueil des touristes et des infrastructures ?

Bien sûr, ça s’améliore. Vous avez la nouvelle aérogare qui n’est même pas le projet définitif pour désengorger l’aéroport international de N’Djili. Il y a d’autres travaux qui ont été faits. Et vous avez le boom hôtelier à Kinshasa. De plus en plus, il y a de bons restaurants et hôtels. Donc, c’est pour dire que nous sommes en train de construire notre industrie touristique.

Où en êtes-vous avec la foire internationale du tourisme à Kinshasa ?

Le projet a pris un peu du retard  mais Dieu aidant, et avec un peu plus de volonté politique, nous allons concrétiser ce projet dans les années qui suivent, si pas l’année prochaine.

Avec l’instabilité politique au Congo, pensez-vous que ce projet sera réalisable dans un proche avenir ?

Oui. Parce que les hommes passent, les institutions restent. Nous plaidons pour qu’il y ait plus de stabilité bien sûr. Au–delà de tout cela, le pays doit continuer à vivre. Nous n’avons plus d’excuse.

Quel est le coût global de ce projet ?

Je ne sais pas vous donner le chiffre immédiatement, parce que les études ayant été faites deux ans plus tôt, il faut que le projet soit réactualisé, mais nous sommes autour de 1million de dollars.

A en croire le Président sud-africain, la politique n’a pas réussi à réunir l’Afrique mais le tourisme le fait déjà. Qu’en dites-vous ?

Oui, il a pleinement raison.  Avec le tourisme, les gens de tous les horizons se mettent et travaillent ensemble, se font plaisir ensemble. La foire d’Indaba est un exemple concret. Nous ne sommes pas venus tous des mêmes horizons, mais nous sommes-là parce qu’il y a le miracle du tourisme.

Propos recueillis par Onassis Mutombo

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse