Enrôler près de 5 millions d’électeurs à Kinshasa, Ceni – Confessions religieuses : main dans la main

Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

C’est ce dimanche 28 mai que la CENI a décidé de commencer l’opération d’enrôlement des élections et de révision du fichier électoral dans la ville province de Kinshasa. Pour y arriver, les 24 bourgmestres ainsi que les chefs de quartiers, sans oublier le gouverneur de la ville province, ont été mis à contribution. Même si la CENI estime à 4 millions les Kinois qu’il faudra enrôler, le chiffre de 5 millions pourrait être atteint, si et seulement si tout le monde s’implique dans la sensibilisation des électeurs. Et la CENI s’est adressé aux chefs des confessions religieuses, afin de solliciter leur implication dans la réussite de cette opération. Et ce, au regard du rôle important que joue les Confessions religieuses dans une ville cosmopolite parmi les plus chrétiennes au monde.

A quatre jours du lancement de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans la ville province de Kinshasa, l’Assemblée plénière de la CENI conduite par son Vice-président Norbert Bazengezi a échangé, hier mercredi 24 mai 2017 au siège de la CENI, avec une forte délégation de Chefs des confessions religieuses de la République démocratique du Congo, membres de la Commission d’Intégrité et Médiation électorales (CIME). A l’ordre du jour, la sensibilisation de la population kinoise à l’enrôlement dont le lancement est prévu pour ce dimanche 28 mai 2017.

La réunion d’échanges de ce jour s’inscrit dans la droite ligne d’une première rencontre qui a réuni, mardi 23 mai 2017, la CENI et les hautes autorités provinciales de la ville de Kinshasa, avec comme leitmotiv celui d’impliquer les différentes parties prenantes au processus électoral pour la réussite de la révision du fichier électoral.

A l’occasion de cette réunion avec dix pères spirituels venus représenter les différentes confessions religieuses, le Vice-président Norbert Basengezi était accompagné du Rapporteur-adjoint le Professeur Onésime Kukatula, du Questeur de la CENI Mme Pierrette Mwenze, ainsi que de quatre membres de l’Assemblée Plénière, à savoir M. Augustin Ngangwele, M. Noël Kaputu, M. Benjamin Bangala, M. Jean-Baptiste Ndundu, sans oublier le Secrétaire exécutif national adjoint, M. Verdonck Tshiya.

Dès l’ouverture de la séance, le Vice-président a inscrit la rencontre dans la continuité du partenariat qui lie la CENI et la CIME. Un partenariat qualifié de sincère et d’efficace. Un point majeur à l’ordre du jour : le lancement de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans la ville province de Kinshasa. Dans la capitale, en effet, il existe au moins une grande communauté religieuse dans chaque quartier et commune. C’est ce qui fait la force de l’implantation des confessions religieuses que la CENI souhaite impliquer activement pour sensibiliser et mobiliser les électeurs de la capitale.

Pour Norbert Basengezi, les attentes et demandes sont nombreuses autour de l’enrôlement. La période d’essais et erreurs au niveau de la CENI est dépassée. Avec plus de 23 millions d’électeurs déjà enrôlés, la Centrale électorale est fière du travail abattu et s’estime prête à relever le défi dans la ville province de Kinshasa. Un tel défi ne saurait faire l’impasse de la participation des Eglises.

L’appel de Norbert Basengezi aux Eglises

Au nom de l’Assemblée plénière, le Vice-président a invité les Eglises à apporter leur soutien total à la CENI pour la réussite de l’opération de la révision du fichier électoral. Si la sensibilisation a réussi dans d’autres provinces avec des retombées en terme d’électeurs enrôlés qui ont dépassé les 100%, pourquoi pas à Kinshasa ? S’est interrogé le Vice-président.

Le rôle des Eglises serait notamment d’initier des lettres pastorales, créer des « Barza intercommunautaires », inviter les différents acteurs politiques et de la société civile à mettre entre parenthèse les querelles byzantines ainsi que leurs divergences confessionnelles et politiques. Ceci pour que tous ensemble remplissent le panier d’électeurs de la ville province de Kinshasa. Plus ce panier se remplit, plus Kinshasa à la chance de récupérer les sept (7) sièges perdus à l’occasion de l’enrôlement de 2011.

C’est également à un travail collectif de sensibilisation que le Vice-président a invité ses hôtes pour toucher les nouveaux majeurs, rehausser le taux d’enrôlement des femmes et aussi mobiliser les personnes vulnérables. La CENI va appuyer les Eglises en mettant à leur disposition du matériel de sensibilisation ainsi que ses points focaux présents dans les six antennes de Kinshasa.

Le Vice-président a également communiqué aux participants les statistiques attendues pour la ville de Kinshasa, soit 4.413.039 électeurs avec les projections suivantes dans chacune de six antennes de Kinshasa : Gombe : 358.324 ; électeurs ; N’Djili : 1.143.088 électeurs ;  Limete : 1.107.680 électeurs ; Kalamu : 827.347 électeurs ; N’Sele : 270298 électeurs et Ngaliema : 706.301 électeurs.

Les défis et les difficultés de la CENI

Depuis le lancement de l’opération de révision du fichier électoral en juillet 2016, la CENI a fait face à plusieurs difficultés et défis que le Vice-président a brièvement exposés en trois axes : la logistique et le déploiement des matériels ; le financement du processus via le fonds de décaissement de l’Etat mais avec de problèmes de liquidité pour faire parvenir les moyens à tous les agents repartis sur le territoire national et, enfin, le défi sécuritaire dans l’espace Kasaï, deux territoires de Lomami ainsi que les vols de kits. A cela s’ajoute le décès brutal de dix-sept (17) agents de la CENI.

Le Vice-président a martelé la ferme détermination de la CENI à ne pas aller aux élections sans l’enrôlement des populations dans le Kasaï et le Kasaï-central. Par contre, l’administration électorale attend du législateur la promulgation de trois textes majeurs, à savoir  la Loi des finances qui permettra d’assurer un budget conséquent pour le respect du calendrier à publier ; la Loi électorale à amender et enfin, celle sur la répartition des sièges.

 

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse