Enrôlement des électeurs Face-à-face: CENI-partis politiques

par -
0 278
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Les délégués des partis politiques se sont retrouvés hier mardi 28 mars 2017 face au bureau de la Commission Electorale Nationale Indépendante, dans un Séminaire-Atelier sur l’enrôlement des électeurs. Il s’est agi de faire les points sur l’Etat de lieux et jeter les perspectives d’avenir du processus électoral en Rdc. Organisé en partenariat avec National Democratic Institute (NDI), la Ceni à travers son président Corneille Nangaa a fait les points de l’avancement du processus électoral. Se fiant sur les statistiques depuis le début du processus d’identification et enrôlement des électeurs, le chiffre indique un engouement massif de la population à se faire élire. Certaines provinces ont dépassé les prévisions allant au-delà de 100%, a-t-il indiqué.

Pendant que les acteurs politiques vont à la recherche des postes au Gouvernement central, la CENI s’active dans le processus d’enrôlement des électeurs sur l’ensemble de la République en prévision des échéances électorales à venir. A ce jour, les statistiques indiquent 21 millions, 10 milles, 261 enrôlés en attendant le lancement du processus à Kinshasa et dans les trois autres provinces : Kwilu, Kwango et Maï-Ndombe, soit 48% des femmes enrôlées qui vaut 10.279.793 contre 52% d’hommes enrôlés soit 10.233.222.

Pression à la publication du calendrier

Sous pression des acteurs politiques à publier le calendrier électoral, Corneille Nangaa tient à l’indépendance de son institution. Seule la Ceni est en même de rendre publique le calendrier électoral, tenant compte des contraintes logistiques, financiers, techniques et législatifs. C’est-à-dire, la loi sur la répartition des sièges doit être examinée, adoptée, votée et promulguée par le Chef de l’Etat, qui constitue la matrice de l’élaboration dudit calendrier. Seule la Ceni a compétence de rendre public le calendrier si seulement si les contraintes et les options sont levées. En d’autres termes, Corneille Nangaa exhorte les acteurs politiques à ne pas lui faire pression quant à ce. Son Institution est indépendante, et que la Ceni n’entre pas dans les considérations politiciennes. Ce qui importe aux acteurs politiques est de sensibiliser la population, leurs militantes et militants à l’enrôlement.

« La Ceni va publier le calendrier électoral dès que possible et les éléments y afférents sont en cours d’études. Les nouvelles sont plutôt bonnes de ce côté-là, parce qu’en terme d’appui logistique, nous avons des indications que les choses seront bien organisées. Nous travaillons avec le Gouvernement de la République sur des questions budgétaires ; nous travaillons aussi avec les partenaires pour voir leurs indications. Ces indications nous travaillons avec le Parlement parce qu’il y a deux lois en souffrances et ces indications-là de contraintes légales, financières, logistiques et politiques vont nous permettre de publier le calendrier », a précisé Corneille Nangaa. Entretemps, la Ceni a déjà des repères susceptibles d’organiser les élections en décembre 2017.

A l’occasion, il a remercié les acteurs politiques qui ont participé à cet échange en même temps son partenaire de NDI qui a organisé ledit atelier qui permet de renouer avec les vielles habitudes d’échange avec les représentants des partis politiques sur le processus électoral. « Nous leur avons fait l’état de lieu du processus et ça se résume en quelques points. Nous sommes au-delà de vingt un millions d’électeurs inscrits dans la zone opérationnelle ; nous avons lancé la clôture des opérations dans cette zone et nous venons de lancer les préparatifs pour le lancement dans la partie restante du pays (Haut Uélé, Bas Uélé, Tshopo, Sankuru, Lomami, Kasaï-Oriental, Kasaï, Kasaï-Centra, Kwilu, Kwango, Maï-Ndombe, Kongo Central, la Ville Province de Kinshasa et la diaspora. Nous nous préparons à lancer l’opération au mois d’avril dans cette zone avec comme objectif, fin juillet nous allons clôturer cette opération d’identification et enrôlement des électeurs et nous allons passer aux activités liées au scrutin », a-t-il fait savoir.

Cependant, lors des échanges avec les représentants des partis politiques, les inquiétudes ont été soulevées par rapport aux prévisions d’enrôlement dans les aires opérationnelles. A ce sujet, Corneille Nangaa a apporté ces précisions. « Les prévisions sont des prévisions. Si nous avons prévu 100 personnes et qu’on enrôle 102, il faut nous applaudir. Je ne vois pas comment les gens vont s’inquiéter parce que la Ceni a fait plus de performance que prévu », a-t-il confié.

Cependant, sur le plan sécuritaire, Corneille Nangaa a invité la population du Kasaï et Kasaï Central de recevoir la Ceni et ne pas perturber les opérations. « Nous travaillons conformément à l’esprit de l’Accord politique qui a été dégagé. Il y a de contraintes certes, c’est donc l’occasion pour nous d’appeler à nos compatriotes qui sont dans certaines zones où se vit l’insécurité que nous sommes en train de venir pour lancer la formation de l’enrôlement des électeurs. Nous leur demandons que la Ceni ne doit pas être la cible. La Ceni vient pour la paix ; elle vient pour enrôler les électeurs et nous voudrions que cette partie du territoire soit bien représentée dans les institutions de la République », a-t-il exhorté la population de ces provinces à se mobiliser pour les opérations d’identification et d’enrôlement.

(Pius Romain Rolland )

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse