Enrôlement des électeurs en RDC: Une nécessité pour le moment

par -
0 389
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le pays traverse une période d’insécurité suite à l’évènement qui s’était déroulé le 17mais 2017 en république démocratique du Congo. Les prisonniers se sont évadés de la prison et cela crée un grand désordre d’où l’enrôlement s’avère indispensable pour éviter l’implication des innocents. Plusieurs tracasseries par des vrai et des faux policiers qui arrête même les personnes non impliqué le seul motif est le fait que le suspect ne possède pas la carte d’identités. Puisque un très grand nombre des criminels se sont évadés, il est fort possible qu’ils reprennent avec leurs crimes alors la population devient en danger permanent, raison pour laquelle le bouclage a été ordonné par la police pour pouvoir repérer ces évadés. Le peuple congolais réclame ce bouclage entraine des conséquences néfastes et a lancé ces croix au travers les medias. Axel kubabezaga un jeune citoyen étudiant à l’unikin s’est exprimé en disant, « Ce dernier tous les soirs à partir de 21heure, on retrouve beaucoup des policiers dispersés entrain d’arrêter des jeunes gens surtout qui ne possède pas leurs pièces d’identités. Sécuriser la population n’est pas du tout mal, mais la police doit reconnaitre que l’enrôlement n’est pas très fréquent dans notre pays suite à cela, beaucoup des citoyens ne possède pas ce document qui peut prouver son appartenance au pays. Si nous prenons même le cas des nouveaux majeurs eux n’ont pas pu s’enrôler dernièrement parce que ils étaient encore mineurs, mais la police ne tient pas compte de cela d’où ils arrêtent plusieurs innocents donc, moi je suis contre cela. Personnellement, je ne pense pas que ce ne soit la meilleure façon de répertorier les criminels parce qu’en faisant cela plusieurs innocents sont  arrêtés et condamnés par défaut. Avant de faire cela il fallait revoir tous ces aspects voilà d’où l’enrôlement devient une nécessité », a déploré Axel Kubabezaga. Ce n’est pas finis Moise Sahidi aussi lance ces cris a travers le quotidien l’Avenir.

« La police a le devoir de veiller sur la population, et retrouver les faiseurs des troubles ainsi que de protéger la peuple des dégâts que ces prisonniers autrement appelés malfaiteurs peuvent commettre. Dans beaucoup des commune ont voit des troupes des policiers circuler, d’autres qui arrêtent des citoyens sans papiers, sans tenir compte des innocents. Certes la pièce d’identité Authentifie l’appartenance à la société, et permet au détenteur de circuler le pays librement. C’est pendant, la police ne doit pas ignorer qu’il y a des gens qui n’ont pas des pièces d’identités, suite à plusieurs raisons on ne doit pas aussi oublier que l’enrôlement s’est fait il y a très longtemps. Je pense que la police devrait ajoute un autre   critère au-delà de la pièce d’identité pour répertorier ces évadés », A renchérit Moise Sahidi.

A ce fait la population doit bien revoir cette décision pour ne pas impliquer les innocents et aussi, l’enrôlement ne devient impératif pour éviter cette confusion. Le manque des pièces d’identités n’est pas que la personne est l’un des évadés.

(Kassa Ngoly Divine/Stagiaire)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse