Enrôlement dans la province du Bas Uélé: Face-à-face Corneille Nangaa-Armand Kasumbu

par -
0 544
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Corneille Nangaa, a échangé mardi 24 janvier 2017 au siège de cette institution  avec le Gouverneur de la province du Bas Uélé, M. Armand Kasumbu sur les préparatifs du lancement des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs dans cette province de la République Démocratique du Congo.

 

 

 

Le Président de la CENI, M. Corneille Nangaa, a échangé mardi 24 janvier 2017 en son office de travail au siège de la CENI avec le Gouverneur de la province du Haut Uélé, M. Armand Kasumbu, venu présenter ses civilités au Président de la CENI, M. Corneille Nangaa. Les échanges entre les deux personnalités ont porté aussi sur les différents  aspects des préparatifs du lancement de l’opération de révision du fichier électoral dans la province du Bas Uélé comprenant 6 territoires suivants : Aketi, Ango, Bambesa, Bondo, Buta et Poko.

La province du Bas Uélé faisant partie de l’Aire opérationnelle 3 (AO3), les deux personnalités ont évoqué le déploiement des Kits électoraux, la sécurisation des  Centres d’inscription en vue de l’identification et l’enrôlement des électeurs et la sensibilisation de la population à une participation massive à l’opération de révision du fichier électoral.

Abordant le dossier du processus électoral, pour le gouverneur du Bas Uélé, plusieurs défis sont à relever notamment la sécurité avec la présence des Seleka, des Antibalaka, des Mbororo et d’autres groupes armés qui sèment mort et désolation dans ce coin du pays.

Pour lui, la sécurisation du processus d’enrôlement des électeurs doit trouver gain des causes pour permettre l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs au moment venu. Armand      Kasumbu se dit satisfait des assurances  lui données par le président de la CENI  surtout en ce qui concerne le déploiement des kits et l’évolution des préparatifs en vue de l’enrôlement des électeurs dans cette partie du pays.

A l’issue de l’audience, le Gouverneur du Bas Uélé a déclaré ce qui suit : «Une visite de courtoisie pour présenter les vœux les meilleurs pour l’année 2017, non seulement au Président, à son équipe et aussi à l’ensemble de la CENI, reconnaître les efforts de la CENI par rapport aux enjeux électoraux avenir mais aussi pour échanger  sur la grande problématique de l’enrôlement au niveau de la nouvelle grande province de Bas Uélé et ses défis d’ordre sécuritaire. Comme vous le savez, nous partageons une frontière avec la République Centrafricaine, et donc nous avons les anti-Balaka, les Seleka, les éleveurs Mbororo, nous avons la LRA, les braconniers qui viennent de l’extérieur. Et donc tout ça crée un sentiment d’insécurité auprès de la population si bien qu’une partie de la population s’est refugiée dans les pays voisins ou alors a quitté leur territoire d’origine pour aller dans d’autres territoires. Et donc le grand défi par rapport aux trois mois avenir, c’est faire en sorte que les électeurs de la province de Bas Uélé se retrouvent dans leurs lieux d’origine pour pouvoir être enrôlés. Donc, c’est un défi important autour duquel nous avons eu à échanger et de voir un peu quelle solution nous pourrons mettre en place pour encourager les fils et les filles de Bas Uélé à s’enrôler. C’est un exercice démocratique, le peuple doit prendre son pouvoir en mains en allant s’enrôler. Il est important que tout le monde se fasse enrôler pour aussi augmenter le nombre des nos représentants au niveau de Bas Uélé. Et je pense que c’est le combat de toutes les provinces de notre pays ».

Bien avant, le président de la Commission électorale nationale indépendante, Corneille Nangaa a échangé le lundi 23 janvier 2017 dans son cabinet du travail avec le député national Nicolas  Akpanza.  Cet élu de l’ex province de l’Equateur de surcroît président du Regroupement des Parlementaires de l’Equateur   est venu s’enquérir  de l’évolution des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs dans le grand Equateur  mais aussi exprimer quelques inquiétudes inhérentes à ces opérations dans sa circonscription électorale de Bongandanga

Visiblement satisfait des réponses lui fournies  par le président de la CENI, Nicolas Akpanza appelle  à la mobilisation des fils et filles du grand Equateur pour la réussite totale de l’opération de révision du fichier électoral en cours dans 12 provinces de la République Démocratique du Congo.

(JMNK/Ceni)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse