Enregistrement et identification des enfants à l’Etat civil

par -
0 1270
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Kongo-central vient en tête avec 61%

La campagne de mobilisation pour l’enregistrement des enfants à l’état civil a connu un essor considérable ces dernières années. Le ministère de l’Intérieur, en collaboration avec l’Unicef,  tient à atteindre des objectifs,  selon lesquels toute naissance soit identifiée et enregistrée au service de l’Etat civile. Cette étroite collaboration entre la maternité et l’Etat civile en passant par le bureau des quartiers a apporté des résultats satisfaisants aux partenaires soutenant cette action.  C’est ce qu’a indiqué  Me Noel Luenda  de la Division urbaine  du ministère de l’Intérieur, au cours d’un entretien qu’il a accordé au quotidien L’Avenir.

Débuté  en 2010, la population, analysant de près la situation de l’enfant en RD Congo, il a souligné que  des efforts louables ont été menés à Kinshasa, en ce qui concerne l’enregistrement des enfants à l’Etat civil, afin de remonter la pente. Car, a-t-on constaté qu’en 2010, le taux était faible par rapport à l’an 2000. C’est pourquoi, il a fallu impliquer tout le monde pour réussir cette action.

A l’arrière-pays, il y a d’énormes défis que le pays doit relever. Ces défis touchent non seulement l’enregistrement des enfants à l’Etat civile qui est un sérieux problème et important, mais également  les domaines tels que la malnutrition, l’eau et l’assainissement, la connaissance sur le Vih/Sida. Il faut avoir une identité pour que vos droits soient reconnus et garantis par l’Etat.

Si à Kinshasa on connaît un faible taux d’enregistrement des enfants à l’Etat civile, en province par contre, l’enquête Mics 2010 démontre le contraire. Le Bas-Congo vient en tête avec 61%, suivi du Bandundu,… Cette situation devra interpeller les décideurs congolais car, au niveau des communes, plusieurs manœuvres sont orchestrées volontairement par les agents. Il y a lieu de noter que dans certaines communes  on délivre l’acte de naissance de l’enfant à une autre personne qui est de loin parenté à l’enfant, ce qui fait que lorsque les parents passent pour récupérer le document, celui-ci est introuvable. Il est important que le service d’Etat civil mette de l’ordre en cette matière. Car la commune de Matete bas le record dans la délivrance à un bref délai desdits documents.

La même interpellation s’adresse aux parents, qui devront savoir que l’enregistrement fait reconnaître à l’enfant ses droits. Notamment, son identité…  Il ne faut  pas attendre qu’un projet de voyage soit en cours pour courir derrière un avocat en vue d’un jugement supplétif qui va vous couter de l’argent, or dans les 90 jours qui suivent la naissance, l’enregistrement est gratuit.

Comme résultats attendus, la Division urbaine  de l’Intérieur  qui organise ces campagnes  avec l’appui du bureau du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) en RDC, espère voir  la campagne atteindre toutes les couches de la population à Kinshasa et en province et un grand nombre des enfants enregistrés. Ceci va permettre aux décideurs d’appliquer les droits de l’enfant en Rdc.

(RTM)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse