Enquête sur la situation sécuritaire au Kasaï: Ramazani Shadary échange avec trois experts internationaux

par -
0 298
Au milieu, le VPM Ramazani
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

Le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, s’est entretenu hier dans son cabinet de travail avec trois experts internationaux du Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, accompagnés de leurs collègues, désignés pour enquêter sur la situation sécuritaire et humanitaire au Kasaï. Ces experts sont venus également fournir une assistance technique à la République démocratique du Congo, pour faire la lumière sur les violences commises dans cette région du centre de la Rdc.

Selon le chef de la délégation, Bacre Waly, les experts aideront les autorités judiciaires de la Rdc dans leur travail, en partageant les conclusions de leurs enquêtes. « Je dois dire d’abord, nous sommes heureux de commencer la mission qui nous a été confiée à moi-même et à mes collègues, et qui avons été nommés par les résolutions du Conseil  des droits de l’homme du 28 juin dernier. Nous avons été désigné par le Haut commissaire des droits de l’homme à la suite de ces résolutions, comme l’équipe d’experts internationaux sur la situation au Kasaï », dit-il, avant d’ajouter que notre mission consiste en fait à venir nous informer  de la situation, de ce qui s’est passé dans la région du Kasaï, les comprendre, les analyser, et essayer de comprendre le contexte en coopération avec le gouvernement, la société civile, toutes les parties prenantes, les victimes, pour comprendre ce qui s’est passé et  en rendre compte sous couvert du Haut commissaire d’abord au mois de mars de l’année prochaine, puis un rapport final au mois de juin de la même année. Et faire en sorte que nous puissions aider les autorités judiciaires  congolaises en partageant  les conclusions de nos rapports, à avancer dans la lutte contre l’impunité et pour éviter la répétition de ce qui s’est passé.

Soulignons qu’à cette occasion, Ramazani Shadary leur a fourni tous les éléments nécessaires sur la situation du Kasaï, cela, de la genèse à l’instruction définitive du mouvement terroriste  Kamwina Nsapu. « Nous sommes reconnaissant au Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary de nous avoir consacré le temps qu’il fallait, pour nous donner la perspective de son gouvernement sur la trame de ce qui s‘est passé au Kasaï », explique M. Bacre Waly, chef de la délégation des experts, tout en soutenant que nous avions besoin d’entendre de lui-même le ministre. D’autre part, il nous a donné des informations sur l’état actuel  de la situation  de la sécurité  au Kasaï, mais aussi de la situation par exemple des déplacés, parce qu’il y a en beaucoup et du processus qui a été lancé, celui de réconciliation.

Et ce n’est que le début de nos entretiens, le temps de rencontrer d’autres départements ministériels, la communauté internationale, les ONG et la société civile, les victimes et nous déplacer à Kananga. Nous sommes en mesure de vous dire que nous commençons bien, par un dialogue sincère avec le VPM, précise-t-il. Disons que les trois experts effectueront une visite à Kananga dans les tout  prochains jours, pour rencontrer les autorités provinciales, afin de palper du doigt les réalités du terrain.

(JMNK)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse