Enjeux politiques de l’heure

par -
0 629
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

La société civile favorable au dialogue mais pose des préalables

Au-delà des agendas politiques, les organisations de la Société civile recommandent au Gouvernement un large consensus autour du processus électoral auprès de toutes les parties prenantes, et d’œuvrer pour le rétablissement de la paix et l’éradication des forces négatives. Aussi, exigent-ils à la CENI le strict respect de son calendrier global. Et qu’au-delà de positionnement et de lutte de leadership, que les opérateurs politiques placent l’intérêt suprême des populations congolaises en premier.

En vue de contribuer à la construction du consensus et du dialogue sociopolitique autour du processus électoral en cours en Rd Congo, le Réseau PRODDES (Promotion de la démocratie et des droits économiques et sociaux) a réuni, mercredi 27 mai dernier à la Maison de la Laïcité dans la commune de Limete à Kinshasa, les délégués des Organisations de la Société civile congolaise, des mouvements paysans, des mutuelles de santé, des dynamiques femmes et élections, du Forum social congolais, des syndicats, etc., pour une rencontre d’analyse prospective et participative du contexte politique et socioéconomique du pays.

Lors de leurs échanges et évaluation des enjeux de l’heure, ces représentants de la Société civile ont pu constater entre autres que le Dialogue s’impose, partant de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba ; qu’il y a des divergences de vues pour la tenue de ce dialogue, tant dans l’Opposition politique que dans la Majorité présidentielle ; qu’il y a la lutte de positionnement et de leadership au sein des opérateurs sociopolitiques en Rdc ainsi qu’un silence inquiétant de la Société civile.

Ainsi, se sont-ils dits d’accord unanimement pour le fameux Dialogue et exigent comme préalables, la détermination des parties prenantes (acteurs), de la durée, mais aussi de la localisation du lieu de la tenue du dialogue, en tenant compte de la participation de la diaspora. Cette rencontre de la société civile a consisté également de proposer un contenu pour le Dialogue.

Eviter le glissement et respecter la Constitution

Voilà pourquoi, à la lumière des enjeux de l’heure, notamment « le processus électorale et le Dialogue sociopolitique » conformément à l’Accord-cadre d’Addis-Abeba (février 2013), en vue d’un consensus autour du processus en cours et de baliser la voie pour des élections crédibles, transparentes et apaisées d’ici 2016, et au-delà des agendas politiques, ces délégués des organisations de la société civile, ont formulé des recommandations.

Au Gouvernement de la République, de rechercher un large consensus autour du processus électoral auprès de toutes les parties prenantes au processus ; de mettre tout en œuvre pour le rétablissement de la paix et l’éradication des forces, groupes et bandes armés en partenariat avec les Nations Unies pour donner sa chance aux élections sur toute l’étendue du territoire national.

Aussi, d’assurer que le processus de découpage en cours ne met pas en mal les prochaines échéances électorales à la base ; de placer au centre de son action, les services sociaux de base en vue de transformer ses performances économiques en dividendes sociales perceptibles pour plus d’inclusivité et de ruissellement social et ainsi réduire les inégalités sociales. Et enfin, de poursuivre les réformes judiciaires en cours en vue d’assurer un accès équitable et non sélectif à la justice sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo.

Placer l’intérêt suprême des populations congolaises en premier 

A la CENI, la société civile recommande de mettre tout en œuvre en vue de crédibiliser le processus électoral dans le strict respect de son calendrier global ; et de poursuivre les efforts de fiabilisation du fichier électoral et ainsi assurer que le processus reste transparent et juste.

Il est recommandé aux opérateurs politiques (partis politiques et plateformes, toute tendance confondue), de placer l’intérêt suprême des populations congolaises en premier ; de faire montre de plus de maturité politique ; de rester à l’écoute du peuple, au-delà des agendas politiques, de positionnement et de lutte de leadership à travers ce dialogue politique pour ainsi ouvrir une perspective de réels changements en Rdc.

Egalement aux organisations de la société civile, de faire preuve de pro-activité, d’anticipation tant pour l’aboutissement heureux du processus électoral en cours que pour la réussite du dialogue politique en élaborant sans tarder un agenda clair sur le contenu et les préalables du dialogue ; de ne ménager aucun effort pour que le processus électoral ne soit perturbé et que le dialogue politique aboutisse à des élections apaisées sur l’ensemble du territoire national ; de monter une stratégie appropriée pour la participation et l’implication des femmes congolaises dans le processus en cours.

Quant aux partenaires internationaux au développement, il leur est recommandé d’apporter un appui en vue de la réussite du dialogue politique afin que le processus électoral aboutisse dans la paix et la concorde en République démocratique du Congo.

(Lepetit Baende)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse