Enfants refoulés de Brazzaville, scolarisation compromise

par -
0 525
Want create site? With Free visual composer you can do it easy.

L’Ecole gratuite Luzala augmente ses effectifs

La scolarisation incertaine d’enfants refoulés de Brazzaville n’a pu laisser indifférente l’Association l’œil de l’enfant (AOE). A l’occasion, l’Ecole gratuite Luzala de N’Djili quartier XIII, a amorcé l’année scolaire 2014-2015 avec quelques vulnérables tirés du lot. M. Ferdinand Mbala-Zi-Nsielele est le président de l’AOE dont le siège est basé à Lausanne, en Suisse. Il rend témoignage dans l’interview qui suit,

L’Avenir : Quelle relation établissez-vous entre l’AOE et l’Ecole gratuite Luzala?

  1. Mbala: L’école gratuite Luzala fait partie de deux principaux projets de l’association l’AOE, c’est-à-dire l’aide à l’enfant démuni, et l’implantation de bibliothèques scolaires en RDC en particulier et en Afrique en général.

-Quels sont les critères pour qu’un enfant soit inscrit à l’Ecole gratuite Luzala?

Nous prenons des enfants démunis, filles et garçons dont les parents ou tuteurs n’arrivent pas à payer leur scolarité.

Il se raconte à Kinshasa que cette école a recruté des enfants refoulés de Brazzaville. Comment votre ONG dont le siège administratif est à Lausanne, a-t-elle pu les recueillir?

Exactement, parmi les enfants que nous avons recueillis, il y a un qui a perdu son père, lors des évènements malheureux qui ont eu lieu au Congo-Brazzaville. Ce qui s’est passé à montre l’échec politique africain de ces cinquante (50) dernières années. En 1964 c’est le secéssionniste Moïse Thsombe qui, devenu premier ministre de Kasa-Vubu, chassa les paisibles Brazzavillois qui vivaient chez nous. 50 ans plus tard, ce sont eux qui nous chassent. Savez-vous que la commune de N’Djili fut créée par des « balari » du Congo Brazzaville? Ceci montre le degré de responsabilité des politiciens des deux rives à résoudre les problèmes de ces peuples voisins. Car il y a des familles vivant séparément de part et d’autre. Décidément, ces politiciens ont oublié les chansons nationalistes de Grand Kallé et deFranklin Boukaka.
A ce jour, des familles de refoulés de Brazzaville dorment sous des taudis, à côté du stade Cardinal Malula (ex Reine Astrid)et se livrent à la mendicité.  Quelles sont, à cet effet, les recommandations de l’AOE aux autorités du pays?

-Nous ne sommes pas une ONG, nous sommes une association. Cela est arrivé au moment où je me trouvais à Kinshasa, ça m’a fait beaucoup de peine de voir des pauvres dames et leurs enfants me parler de leur calvaire vécu à Brazzaville.

Après avoir recueilli des enfants refoulés de Brazzaville, qu’est-ce que leurs parents ou leurs tuteurs doivent attendre de l’AOE et vice versa?

-Bonne question. Les autorités du pays, surtout monsieur le Gouverneur de la ville province de Kinshasa a le devoir moral sortir des sous, pour porter assistance à ces familles qui vivent à la belle étoile.

J’espère que ces enfants et leurs parents se conformeront aux règles de l’OAE, et que ces gosses iront à l’école comme tous nos enfants de notre école de rue Luzala.

-Qu’est-ce que l’AOE attend de l’Etat congolais pour réaliser sa mission?

Nous avons doté des écoles de plus de 40 bibliothèques scolaires gratuites, sans l’aide de l’Etat. Néanmoins, les gouvernants les actions que nous menons, puisque lisent dans la presse locale et reçoivent des informations de leurs services.

La prochaine fois, nous irons à Boma, à Brazzaville, et si tout marche, nous irons aussi en province de feu Muzungu le père. Notre mission continue, nous nous sommes engagés dans la valorisation des vulnérables par une scolarité acceptable. En RDC, l’AOE est allé à Mbanza-Ngungu au Bas Congo, où elle a remis des livres. Du 22 au 26 février 2015, j’étais à Brazzaville où j’ai donné un don de livres à l’association La Voix du Cœur. La bibliothèque scolaire Immaculée conception a reçu un dictionnaire neuf à cette occasion. J’ai aussi visité l’école protestante dont la bibliothèque a été dévastée en mars 2012. C’était, selon des témoignages, lors des tristes évènements de Mpila, où un arsenal militaire avait pris feu.

(Payne)

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

PAS DE COMMENTAIRE

Laisser une Réponse